Trump gracie des mercenaires «criminels de guerre» de Blackwater et le père de l’ultra sioniste Jared Kushner

6
Deux personnes impliquées dans les enquêtes sur le «Russiagate», trois anciens membres du Congrès et quatre mercenaires «criminels de guerre» de Blackwater condamnés pour avoir tué des civils irakiens ont été graciés ou ont bénéficié d’une commutation de peine de la part du président américain Donald Trump.

 

Trump a annoncé qu’il gracierait 15 personnes et commuerait les peines de cinq autres mardi soir, avant les vacances de Noël – le moment traditionnel de la clémence présidentielle aux États-Unis.

Parmi les personnes graciées figurent George Papadopoulos, assistant de campagne de Trump, et Alex Van Der Zwaan, avocat néerlandais, tous deux emprisonnés pour avoir prétendument menti au FBI par les procureurs du conseiller spécial Robert Mueller dans le cadre de l’enquête sur les liens présumés de Trump avec la Russie, qui n’a trouvé aucune preuve.

Les anciens législateurs républicains Chris Collins et Duncan Hunter, qui ont plaidé coupables respectivement de délit d’initié et de détournement de fonds de campagne, ont bénéficié d’une grâce complète. Un autre, l’ancien membre du Congrès du Texas Steve Stockman, a vu sa peine pour détournement de fonds caritatifs commuée en temps de détention, mais doit encore payer une restitution.

 

Parmi les personnes graciées figurent quatre anciens entrepreneurs de Blackwater, une société militaire privée, condamnés pour avoir tué des civils irakiens lors du massacre de la place Nisour à Bagdad en 2007. Nicholas Slatten, Paul Slough, Evan Liberty et Dustin Heard ont été graciés à la demande de neuf membres du Congrès et un ancien officier de l’armée aéroportée est devenu animateur de Fox News.

Fondateur de Blackwater, Erik Prince

L’ancien PDG de Blackwater, Erik Prince, est le frère de la secrétaire d’État américaine à l’éducation, Betsy DeVos. Il a vendu sa participation dans la société en 2010 suite à la controverse.

( Note ExoPortail : En 2017, Prince est connu pour avoir fait pression sur l’administration Trump pour faire appel à des entrepreneurs privés afin de stabiliser le Moyen-Orient : https://exoportail.com/les-mercenaires-de-blackwater-pour-remplacer-les-troupes-americaines-en-syrie/

Le mois dernier, Trump a gracié le général Michael Flynn, son premier conseiller en matière de sécurité nationale, poussé à démissionner par de fausses informations sur des contacts inappropriés avec des Russes, poursuivi ensuite par Mueller pour avoir prétendument menti au FBI et traîné devant les tribunaux même après que le DOJ ait décidé d’abandonner les charges.

Des appels de plus en plus nombreux ont été lancés pour que M. Trump gracie le co-fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, actuellement en attente d’extradition à Londres, ainsi que le dénonciateur de la NSA, Edward Snowden, mais aucun des deux n’a été nommé dans l’annonce de mardi.

 

Deuxième vague de grâce présidentielle :  Roger Stone, Manafort et le père de l’ultra sioniste Jared Kushner :

 

Le président américain Donald Trump a gracié l’ancien directeur de campagne Paul Manafort, l’agent politique Roger Stone et le père du gendre Jared Kushner, dans le cadre de 26 grâces accordées avant les vacances de Noël.

Manafort a géré la campagne de Trump durant l’été 2016, mais a démissionné après que les médias aient fait état de son travail de lobbying en Ukraine, sur la base du tristement célèbre «registre noir» divulgué par Kiev. En 2019, il a été condamné à 90 mois de prison dans deux affaires fédérales intentées par le conseiller spécial Robert Mueller sous l’égide de l’enquête «Russiagate». Ces deux affaires n’avaient rien à voir avec les élections, mais étaient fondées sur ses allégations d’évasion fiscale et de blanchiment d’argent provenant de ses activités de lobbying.

 

Stone a lui aussi été pris dans le «Russiagate», Mueller ayant tristement envoyé une équipe tactique pour l’arrêter lors d’un raid avant l’aube, en présence des caméras de CNN. Ses peines pour obstruction à la justice, falsification de témoins et fausses déclarations au Congrès – 40 mois au total – ont déjà été commuées par Trump en juillet.

Charles Kushner, le père du beau-fils de Trump et conseiller principal de la Maison Blanche, n’a pas été victime du «Russiagate». Il a été reconnu coupable de contributions illégales à la campagne, d’évasion fiscale et de falsification de témoins en 2005, et a purgé une peine de deux ans dans le cadre d’un accord avec l’avocat américain Chris Christie, devenu plus tard gouverneur du New Jersey. Ses dons illégaux étaient destinés aux démocrates.

Le fils de Kushner, Jared, a épousé en 2009 la fille de Trump, Ivanka, une autre conseillère de la Maison Blanche.

Parmi ses autres pardons, mercredi, figurait Margaret Hunter, épouse de l’ancien membre du Congrès californien Duncan Hunter – gracié mardi – qui a plaidé coupable d’avoir  détourné des fonds de campagne à des fins personnelles, avec son mari.

Un autre ancien membre du Congrès gracié mercredi, Mark Siljander, avait plaidé coupable en 2010 d’avoir agi comme un agent étranger non enregistré, après avoir accepté un don de l’Agence de secours islamique américaine.

Le reste de la liste ne semble pas être politique, se concentrant sur les anciens policiers, les fonctionnaires locaux et les personnes sévèrement condamnées pour des délits de drogue pour la première fois, conformément à la réforme pénale du First Step Act de 2018 de Trump.

Le président Trump a accordé moins de clémence que tous les autres présidents de l’histoire moderne.

 

Ajouts : L’administration Trump tente d’inciter l’Indonésie à reconnaître Israël avec 2 milliards de dollars d’aide :

Le président Donald Trump se précipite pour «Make Israel great again» dans ses derniers jours de mandat, en brandissant devant l’Indonésie jusqu’à 2 milliards de dollars d’aide si la nation majoritairement musulmane reconnaît simplement le pays.

La Société financière américaine pour le développement international a révélé qu’elle est prête à jeter un ou deux milliards de dollars d’aide supplémentaire sur l’Indonésie si le plus grand pays musulman du monde suit les traces du Maroc et des Émirats arabes unis et reconnaît Israël sur le plan diplomatique.

«Nous en parlons avec eux», a déclaré le PDG de la DFC, Adam Boehler, aux médias locaux lundi, ajoutant que «s’ils sont prêts… nous serons heureux de les soutenir même financièrement plus que ce que nous faisons». L’attrait d’«un ou deux milliards de dollars supplémentaires» est sans aucun doute puissant dans un pays qui – comme beaucoup d’autres – se vautre dans la récession à la suite de la pandémie de Covid-19.

Un ministre du cabinet israélien a semblé confirmer les négociations à Reuters mercredi, notant que Tel-Aviv travaillait à la formalisation des relations avec «un cinquième pays musulman, peut-être en Asie».

Cependant, l’Indonésie a déclaré la semaine dernière qu’elle ne reconnaîtrait pas Israël tant que l’Etat palestinien n’aura pas été accordé, et la Malaisie, largement musulmane, a également déclaré que sa «position ferme sur la question palestinienne ne changera pas».

L’administration Trump a utilisé des carottes financières et diplomatiques plutôt que des bâtons militaires pour encourager les émirat arabes unis, le Maroc, le Soudan et le Bahreïn à reconnaître Israël cette année. Le Soudan a été retiré de la liste américaine des États qui soutiennent le terrorisme, tandis que la souveraineté du Maroc sur le territoire contesté du Sahara occidental a été reconnue par les États-Unis et que les Émirats arabes unis ont eu accès aux avions de chasse F-35 tant convoités.

Le gendre du président, Jared Kushner, a annoncé les coups diplomatiques dans son style typiquement auto-félicité, notant que si les critiques avaient averti Trump qu’il y aurait une «explosion au Moyen-Orient» s’il reconnaissait Jérusalem comme capitale d’Israël, il y avait eu au contraire «une explosion de paix». Plus de 100 civils palestiniens auraient été tués depuis que les Etats-Unis ont déclaré Jérusalem capitale d’Israël en 2017, et Israël et Gaza ont échangé des tirs de roquettes et de bombes de manière intensive depuis lors.

Source : https://www.rt.com/usa/510488-trump-pardons-blackwater-russiagate/https://www.rt.com/usa/510596-trump-pardons-stone-manafort-kushner/ et https://www.rt.com/news/510556-israel-relations-indonesia-peace-explosion/https://www.whitehouse.gov/briefings-statements/statement-press-secretary-regarding-executive-grants-clemency-122220/ et https://www.whitehouse.gov/briefings-statements/statement-press-secretary-regarding-executive-grants-clemency-122320/

Traduction : ExoPortail 


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter ainsi qu’à partager l’article sur vos pages / groupes Facebook, cela aide énormément à l’information. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don Paypal ou par Tipeee. Merci beaucoup.

Faire vivre le site avec un soutien Paypal :

N'hésitez pas à nous rejoindre sur notre canal ExoPortail sur Télégram pour contourner la censure ! :

ExoPortail sur Odysee ( contre la censure Youtube ) :

Venez aussi vous inscrire sur Odysee : https://odysee.com/$/invite/@ExoPortail:3

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 4 603 autres abonnés

6 Commentaires

  1. Bonjour,
    Pour moi c’est une manière radicale de les neutraliser et de les isoler des mouvements dans lesquels ils évoluaient activement contre l’Etat et contre le peuple américain.

    • Certains étaient très bien en prison. Désolé mais ça ne résonne pas du tout avec moi ce que tu dis, ni en terme de logique.

  2. Il est dommage dans cet article, d’oublier que Trump a mis son veto sur le budget de la défense !!!
    j’ai lu par hasard le journal l’Alsace pour avoir cette information… Alors Jonathan ?! pourquoi ne parler que de se qui fache vis a vis de Trump !… oui oui je sais, c’est un Jésuite…

    • Et en quoi c’est une information ultra importante mise à part la dispute des 600 à 2000 dollars? J’aimerai beaucoup que tu m’expliques, merci.

  3. et bien c’est important, à mon avis de voir que Trump n’est pas un va t’en guerre… c’est quand même le coeur des USA de faire la guerre… alors c’est quand même une bonne nouvelle non ?!

    • Mais quel est le rapport entre une différence de 600 à 200 dollars, car c’est ce sur quoi il tique il le dit lui même, et le fait de ne pas être un « va en guerre » ?

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.