Syrie : frappe américaine contre un convoi d’une milice pro-gouvernementale près de la Jordanie

6

Après avoir tiré des coups de semonce, l’aviation américaine a frappé une milice présentée comme pro-Damas, afin de la stopper. Cette dernière aurait fait mouvement contre des rebelles soutenus par la coalition occidentale.

Ce 18 mai 2017, l’aviation américaine a bombardé un convoi dans le Sud de la Syrie, à proximité de la localité d’At Tanf. Une source au Pentagone, citée par l’AFP, a précisé qu’il s’agissait d’une milice chiite, armée par le gouvernement de Damas mais agissant de manière indépendante.

Toujours selon la même source, le convoi n’aurait pas répondu aux avertissements visant à l’empêcher de s’approcher trop près de forces de la coalition à At-Tanf, un camp de rebelles syriens soutenus par les Etats-Unis et leurs alliés. Dans cette région les forces spéciales américaines forment et entraînent des rebelles pour lutter contre Daesh.

Parallèlement, à Genève, les pourparlers de paix, entamés le 16 mai, se poursuivent entre Damas et les différents belligérants en Syrie. Premier résultat concret, l’ONU a annoncé le 18 mai que les représentants du gouvernement et de l’opposition avaient accepté de former un comité d’experts pour discuter des questions constitutionnelles. Ces pourparlers sont toutefois concurrencés par les négociations menées à Astana au Kazakhstan, à l’initiative de Moscou. Le 5 mai 2017, un mémorandum est entré en vigueur visant à mettre en place quatre «zones de désescalade», selon le terme employé par Vladimir Poutine, où les combats doivent cesser et l’aide humanitaire être acheminée.

Les garants du plan d’Astana, la Turquie, l’Iran et la Russie se sont fixés comme règle de distinguer les groupes armés de l’opposition des groupes terroristes que sont, selon le document : Daesh, le Front Fatah al-Cham (nouveau nom du Front al-Nosra, depuis qu’il a rompu avec al-Qaïda), ainsi que tous les groupes, entités et individus qui leur sont affiliés.

Source : https://francais.rt.com/international/38570-syrie-frappe-americaine-contre-convoi

 

Diplomatie russe : la frappe américaine contre les forces pro-Damas est «absolument inacceptable»

Le ministère russe des Affaires étrangères a dénoncé la frappe de la coalition menée par les Etats-Unis contre des milices syriennes pro-gouvernementales en violation de la souveraineté de l’Etat syrien.

«[La frappe contre les forces pro-gouvernementales syriennes] est absolument inacceptable et viole la souveraineté de la Syrie. En outre il est evident que, cela ne contribue pas au processus politique», a déclaré le 19 mai le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov, cité par l’agence de presse RIA Novosti.

Le diplomate a souligné que la frappe de la coalition menée par Washington ne visait pas Daesh ou le Front al-Nosra. «Toutes les actions militaires aggravant la situation en Syrie affectent le processus politique», a-t-il mis en garde.

S’il a été annoncé par les Etats-Unis le 18 mai que la frappe de la coalition visait des milices pro-gouvernementales, Guennadi Gatilov a lui déclaré que «ces actions [avaient] été effectuées contre les forces armées syriennes».

La Défense syrienne dénonce la frappe de la coalition

Les propos du vice-ministre russe font écho à ceux d’un responsable de la Défense syrienne cité par la télévision publique syrienne, ce dernier ayant affirmé ce 19 mai que la frappe de la coalition avait touché une position de l’armée syrienne.

Le ministère syrien de la Défense a pour sa part également dénoncé le bombardement américain, le qualifiant d’«inacceptable».

Source : https://francais.rt.com/international/38589-diplomatie-russe-frappe-americaine-inacceptable-syrie

 

Ajouts interessants :

 

La coalition américaine reconnait avoir bombardé des forces pro-Assad luttant contre Daesh. Elle reconnait l’avoir fait sciemment. Car elles présentaient un danger. Voici ce qui se passe lorsque l’on n’a pas le même ennemi: certains utilisent les terroristes dans un but politique pour garder le contrôle sur un territoire, d’autres luttent contre ces terroristes.

Le 18 mai, la coalition américaine, après avoir soi-disant prévenu les « intrus » et leur avoir demandé de sortir de la zone contrôlée par la coalition américaine, après avoir soi-disant prévenu la Russie par le canal officiel, a bombardé une colonne de chars T 62 qui se dirigeait vers At Tanf en Syrie. Tout cela, parce que cette colonne de 5 chars présentait un danger et qu’il fallait bien se défendre.

La question étant: se défendre contre qui? Car les Etats Unis affirment entrainer là-bas des forces d’opposition. L’affirmation du Pentagone selon laquelle la politique américaine dans la région n’a pas changé est on ne peut plus vrai: les Etats Unis continuent à défendre leurs groupes armés contre les forces de Assad.

La seconde excuse avancée concerne ces fameuses zones de désescalades. Or, comme le fait remarquer le Pentagone un peu plus tard, il ne s’agit pas tout à fait d’une zone de désescalades faisant partie de celles convenues à Astana, mais ce territoire aurait été visé par un ancien memorandum passé entre les Etats Unis et la Russie … Si l’explication est assez floue, en revanche, la démarche féodale est évidente: nous sommes chez nous et faisons ce que nous voulons.

Autrement dit, soit Trump a lui-même donné l’ordre, comme ce fut le cas lors de la dernière attaque de la base aérienne syrienne et les discussions avec la Russie ne lui servent qu’à gagner du temps pour reprendre la main en Syrie et affaiblir Assad, en utilisant les armées constituées sur place par la coalition américaine. Soit la guerre des clans aux États Unis se radicalise après que Trump ait relevé la tête dernièrement et le maximum est fait pour compliquer sa tournée au Moyen Orient et en Europe.

Un sénateur russe estime que cet acte doit être considéré à l’ONU comme un acte d’agression. Mais la Russie sera bien seule à défendre cette position, pourtant rationnelle. Dans tous les cas, il est extrêmement difficile de coopérer avec un pays dont le pouvoir le maîtrise pas le processus de décision politique. Situation encore compliquée par cette manie des guerres modernes de jouer sur l’apparence, car le niveau d’armement mondial ne permet plus les guerres traditionnelles. Les avancées militaires sont utilisées dans des processus politiques de négociation sans fin. Et ces conflits n’en finissent pas.

Source: http://russiepolitics.blogspot.fr/2017/05/syrie-la-coalition-americaine-bombarde.html

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 5 578 autres abonnés

Partager l'article :

6 Commentaires

  1. Bonjour tout le monde,

    Vraiment désolé pour mes hors sujets, mais petite info intéressante :p

    Il existe une base de données sur les mesures en temps réelles du climat (précipitation, températures, et vagues d’énergies) de notre Terre ici:

    http://tropic.ssec.wisc.edu/real-time/mimic-tpw/global/main.html

    On peut se rendre compte qu’une onde dirigée est envoyée dans l’océan pacifique et prend sa source depuis un endroit du continent Antarctique. Vous pouvez voir cette vague d’énergie sur cette image animée (GIF) qui provient des archives (regardez bien le 15/05/2017 à environ 20h (c’est rapide) l’onde traverse l’Océan Pacifique sud/nord):

    http://tropic.ssec.wisc.edu/real-time/mimic-tpw/global/anim/20170515T000000anim72.gif

    Certaines personnes ont parlé de ce phénomène, car ce n’est pas la première fois qu’il se produit ces derniers mois, mais n’ont aucune explication : https://www.youtube.com/watch?v=9oTnO098dfM

    Ce qui est certain, c’est que c’est bien de l’énergie dirigée déclenchée et que ce n’est certainement pas naturel. Aucune explication officielle donc, mais on peut cependant émettre des hypothèses :

    – Soit il s’agit de personnes mal intentionnées, et on peut y voir la volonté de perturber le climat comme ce qui a été souvent le cas dans notre histoire. Cela dit c’est un phénomène nouveau, et pourquoi est-ce dirigé vers cet endroit non habité ?

    – Soit il s’agit d’une action positive, car cette vague est justement dirigée sur endroit du Pacifique où une anomalie avait été détectée et qui était probablement la cause des soucis climatiques en Californie (plusieurs années de sécheresse ).

    Une vidéo sur cette anomalie qui semble perdre de son intensité (d’ailleurs la pluie est revenue en Californie) : https://www.youtube.com/watch?v=67scha3uzH8

    Cela peut paraître étonnant, mais n’oublions pas que de nombreuses personnes ont rapporté qu’en Antarctique se trouvait une des entrées principales vers la Terre creuse (Agratha a été visité par plusieurs voyageurs en astrale comme Anne Givaudan et Marc Auburn (un chef d’entreprise qui a toute sa tête) qui disent que sa population est positive, prête à aider en cette période importante et qu’elle est dotée de technologies très avancées). Attention à ne pas confondre les bases souterraines découvertes en Antartique avec la Terre Creuse . Ce ne sont pas les mêmes « personnes » qui sont derrière…

    A chacun de juger, mais ce qui est sûr, c’est qu’il s’y passe quelque chose d’étrange…

    Nikolas

    • Merci pour l’info, c’est hors sujet sans vraiment l’être, tout les évènements planétaire sont plus ou moins liés. En tout cas c’est très intéressant

      • Bonsoir,

        Je ne sais pas si tu as vu de quelle onde je parlais (il s’agit du faisceau qui dure un fraction de seconde, signature typique d’une décharge à énergie dirigée) :

        http://cdn.theeventchronicle.com/wp-content/uploads/2017/05/new-wave-anomaly-antarctica.jpg

        Sur plusieurs années de relevés MIMIC, nous n’avions jamais vu ce type d’onde et cela ne se produit que tout récemment et 2 ou 3 fois cette année (‘une sorte de décharge d’à peine une fraction de seconde). Questionnés sur ce phénomène, les scientifiques n’ont apporté aucune explication…

        Cela dit, je reste ouvert à toute autre explication 🙂

        Bonne soirée,
        Nikolas

    • Les deux, mon capitaine,
      Trump semble s’être fait élire en partie sur la base du retrait de ses forces armées des conflits internationaux, mais voila que maintenant, il est confronté à l’état profond…

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.