Des scientifiques inversent l’âge biologique de l’être humain de plusieurs années dans une étude révolutionnaire

0
De nouvelles recherches ont montré qu’une solution a peut-être été trouvée au problème du vieillissement biologique, non seulement en ralentissant le processus, mais en l’inversant d’une manière semblable à celle de Benjamin Button.

 

Dans une étude menée par des scientifiques de l’Université de Californie à Los Angeles (UCLA), des volontaires ont reçu un cocktail de trois médicaments courants pendant un an, dont une hormone de croissance et deux médicaments contre le diabète, afin de stimuler la régénération de la glande thymus.

Étonnamment, les chercheurs ont découvert que les participants ont perdu en moyenne 2,5 ans sur leur «horloge épigénétique», mesurée en analysant les marques sur les génomes d’une personne. Les systèmes immunitaires des participants ont également révélé des signes indéniables de rajeunissement, selon une étude publiée dans la revue «Nature».

Steve Horvath, généticien de l’UCLA, qui a effectué l’analyse épigénétique, a commenté :

«Je m’attendais à voir un ralentissement de l’horloge, mais pas une inversion. C’était un peu futuriste.»

Bien que les scientifiques aient été choqués par les résultats de l’étude, ils préviennent que les résultats demeurent préliminaires en raison de la petite échelle de l’essai – qui ne comprenait que neuf personnes – et de l’absence d’un groupe témoin.

Le biologiste cellulaire Wolfgang Wagner de l’Université d’Aix-la-Chapelle en Allemagne a déclaré :

«Il se peut qu’il y ait un effet. Mais les résultats ne sont pas solides car l’étude est très petite et insuffisamment contrôlée.»

Néanmoins, si les résultats de l’étude sont confirmés, son impact sur la relation de l’humanité avec les maladies infectieuses et le vieillissement lui-même pourrait être profond.

L’horloge épigénétique est mesurée au moyen d’un enregistrement des modifications chimiques apportées à l’ADN d’un organisme, le profil de ces modifications reflétant l’âge biologique d’une personne, qui peut être supérieur ou inférieur à son âge chronologique.

L’objectif principal de l’essai était de vérifier si les hormones de croissance pouvaient régénérer le tissu du thymus, qui se trouve dans la poitrine entre le sternum et les poumons et qui joue un rôle crucial dans les fonctions immunitaires humaines. La glande rétrécit après la puberté avant de devenir de plus en plus obstruée par la graisse.

Des études antérieures sur des animaux et des humains ont montré que l’hormone de croissance stimule la repousse du thymus, mais que l’hormone peut aussi favoriser le diabète, d’où l’utilisation des deux antidiabétiques déhydroépiandrostérone (DHEA) et metformine dans la plus récente étude.

Les scientifiques ont largement vérifié les horloges épigénétiques des participants comme une réflexion après coup avant de découvrir que quatre mesures différentes des participants ont révélé un renversement significatif de leurs horloges épigénétiques à travers ce processus.

Selon M. Horvath, six participants ont fourni des échantillons de sang pendant les six mois suivant l’essai, et l’effet est demeuré stable.

Horvath a noté :

«Cela signifiait que l’effet biologique du traitement était solide. Parce que nous pouvions suivre les changements au sein de chaque individu, et parce que l’effet était si fort en chacun d’eux, je suis optimiste.»

Les tests à venir incluront une base de participants plus diversifiée en termes d’âge, d’origine ethnique et de sexe, tandis que les trois drogues seront testées indépendamment les unes des autres afin d’évaluer plus précisément leurs effets spécifiques sur les sujets.

 

Source : https://www.nature.com/articles/d41586-019-02638-w et https://themindunleashed.com/2019/09/scientists-reverse-biological-age-humans-years.html

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 947 autres abonnés

Partager l'article :

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.