Les 13 rayons et les Plans de l’univers

7

Comme l’explique Cobra, l’univers est le résultat d’une interaction entre la Source (le principe de l’Absolu) et son opposé logique à savoir l’anomalie primaire (contingence, non-sens). La Source intervient dans l’univers pour le corriger, le guérir et le reconnecter avec lui-même, en utilisant sa volonté divine, mais son pouvoir est limité par l’anomalie.

L’univers s’est organisé en divers plans qui sont des états de la matière, exprimant diverses proportions de la présence et de l’anomalie de la Source. Les plans les plus élevés sont presque complètement infusés par la Source, et plus nous descendons, plus il y a d’anomalies.

La volonté de la Source se manifeste dans l’univers sous la forme d’un ensemble organisé et harmonieux de 12 rayons. Le 13ème rayon central est la Volonté de la Source, et les 12 autres sont les suivants (également expliqué par Cobra) :

1 blanc/bleu électrique – volonté
2 rose – amour
3 bleu clair – intelligence créative
4 blanc perle – harmonie
5 topaze bleu – connaissances concrètes
6 rouge rubis – idéalisme
7 violet – manifestation
8 rose brunâtre – grâce divine
9 gris bleu/violet – génie
10 blanc opalescent – intégration
11 bleu violet – lien entre les dimensions
12 bleu aigue-marine – positivité absolue

J’ai réalisé que nous pouvons nous connecter avec les rayons en utilisant le feu ou la lumière des couleurs correspondantes. Vous êtes probablement déjà familier avec le 7ème rayon, la Flamme Violette, et le 10ème rayon, le Feu Blanc d’AN. Nous pouvons utiliser tous les autres rayons exactement de la même manière.

Ces rayons sont les archétypes originaux des 12 signes du zodiaque. Cependant, le voile déforme les énergies des rayons lorsqu’ils atteignent la Terre, de sorte que la plupart des gens en font l’expérience dans une version plus négative et déformée. Nous pouvons y contribuer en nous connectant aux archétypes positifs d’origine. Ces 12 archétypes sont présents dans tout l’univers, chaque constellation et système stellaire ancrant un rayon spécifique, tandis que tous les rayons sont présents dans chaque système solaire. C’est un système fractal très bien organisé et complexe. Par exemple, nos 12 constellations bien connues transmettent les 12 rayons, tandis que d’autres constellations les transmettent à travers d’autres parties de la galaxie. Notre système solaire particulier ancre le deuxième rayon, c’est-à-dire le rayon dominant ici, et en même temps tous les rayons sont présents à l’intérieur de ce système solaire ancré par les différentes planètes. Nous trouvons le même système fractal chez les individus, chacun ayant des rayons spécifiques comme énergie dominante, tout en ayant les 12 présents à l’intérieur de chaque être. Les familles d’âmes sont également organisées avec des groupes d’âmes sœurs composés de 12 êtres correspondant à 12 rayons.

Nous devons nous rappeler que la Source n’est pas une conscience externe qui existe quelque part en dehors de nous dans le ciel ou sur un plan élevé. Ce n’est pas un Dieu créateur, mais plutôt un principe, le principe originel, la cause originelle de tout ce qui existe. Nous ne pouvons pas vraiment le toucher par description mais il est partout et nous en sommes les incarnations car c’est notre aspect le plus pur et le plus profond.

Plus le plan est élevé, moins tout est différencié, plus tout est flexible, unifié, cohérent et harmonieux. En d’autres termes, moins il y a d’anomalie, plus la création reflète l’Unitude. Ainsi, nous sommes vraiment tous une seule présence de Lumière dans le plan le plus élevé. Là-haut, nous trouvons l’aspect le plus élevé de notre moi supérieur, qui sont en fait un tout cohérent.

Au fur et à mesure que nous commençons à descendre un peu dans les plans, c’est-à-dire à densifier un peu la matière, cet ensemble unifié commence à se différencier et nous pouvons distinguer de plus en plus d’aspects, qui sont encore organisés comme un tout cohérent et harmonieux. Nous pouvons y voir que divers moi supérieurs sont des incarnations de ces 12 rayons comme leur essence, de sorte que chaque rayon est incarné par un Archange spécifique, comme nous l’avons vu avant que le 7ème rayon soit incarné par Zadkiel, et le 10ème par Metatron. Nous pouvons comprendre ici que le moi supérieur de St Germain est aussi une incarnation du 7ème rayon. Ces deux rayons sont devenus plus connus et utilisés sur cette planète car ils ont été plus nécessaires en raison de leurs propriétés de transmutation, puisque nous sommes dans le processus de purification planétaire (les rayons 2, 8 et 9 ont aussi de fortes propriétés de guérison et de transmutation, entre autres).

En tant qu’incarnations de la Source, nous sommes invités à ancrer les rayons dans cette réalité en les utilisant dans nos vies et pour la planète, quelle que soit la manière dont nous nous sentons guidés, pour aider à guérir ce monde, en le réorganisant en un tout harmonieux.

Au fur et à mesure que nous descendons dans les plans, tout se différencie progressivement, et je vais citer Annie Besant dans sa description du plan mental, qui est le plan où se situe la séparation entre le moi supérieur et le moi inférieur/personnalité inférieure, le mental supérieur faisant partie du moi supérieur, la partie mentale inférieure de la personnalité, de son livre «L’homme et ses corps», qui me semble très utile pour comprendre ce principe :

(Début de citation)

«Le corps mental ne devient pas, comme le corps astral, une représentation distincte de l’homme dans sa forme et ses caractéristiques lorsqu’il travaille en relation avec les corps astral et physique ; il est ovale – en forme d’œuf – dans son contour, interpénétrant bien sûr les corps physique et astral, et les entourant d’une atmosphère rayonnante à mesure qu’il se développe – devenant, comme je l’ai dit, de plus en plus grand à mesure que la croissance intellectuelle augmente. Inutile de dire que cette forme en forme d’œuf devient un objet très beau et glorieux à mesure que l’homme développe les capacités supérieures de l’esprit : elle n’est pas visible à la vue astrale, mais elle est clairement visible par la vision supérieure qui appartient au monde de l’esprit. De même qu’un homme ordinaire vivant dans le monde physique ne voit rien du monde astral – bien qu’entouré par celui-ci – jusqu’à ce que les sens astral soient ouverts, de même un homme dans lequel seuls les sens physique et astral sont actifs ne verra rien du monde mental, ou des formes composées de sa matière, à moins que les sens mentaux ne soient ouverts, bien qu’il nous entoure de chaque côté.

Ces sens plus aigus, les sens qui appartiennent au monde mental, sont très différents de ceux que nous connaissons ici. Le mot même « sens », en fait, est un terme erroné. Le mental entre en contact avec les choses de son propre monde comme s’il était directement sur toute sa surface. Il n’y a pas d’organes distincts comme la vue, l’ouïe, le toucher, le goût et l’odorat ; toutes les vibrations que nous devrions ici recevoir par le biais d’organes des sens séparés, dans cette zone, donnent naissance à toutes ces caractéristiques une fois qu’elles entrent en contact avec le mental. Le corps de l’esprit les reçoit tous en même temps et est, pour ainsi dire, conscient de tout ce qui peut l’impressionner.

Il n’est pas facile de transmettre en mots une idée claire de la façon dont ce sens reçoit un ensemble d’impressions sans confusion, mais il est peut-être mieux décrit en disant que si un étudiant formé passe dans cette région, et qu’il communique avec un autre étudiant, l’esprit en parlant parle à la fois par couleur, son et forme, de sorte que la pensée complète est transmise comme une image colorée et musicale au lieu d’un fragment seulement, comme c’est fait ici par les symboles que nous appelons mots. Certains lecteurs ont peut-être entendu parler de livres anciens écrits par de grands Initiés en langage des couleurs, le langage des Dieux ; ce langage est connu de beaucoup de Chelas, et est pris, en ce qui concerne la forme et la couleur, du « discours » du monde mental, dans lequel les vibrations d’une seule pensée donnent naissance à la forme, à la couleur et au son. Ce n’est pas que l’esprit pense une couleur, ou pense un son, ou pense une forme ; il pense une pensée, une vibration complexe dans la matière subtile, et cette pensée s’exprime de toutes ces manières par les vibrations mises en place. La matière du monde mental est constamment projetée dans des vibrations qui donnent naissance à ces couleurs, à ces sons, à ces formes ; et si un homme agit dans le corps mental en dehors de l’astral et du physique, il se trouve entièrement libéré des limitations de leurs orgues sensorielles, réceptif en tout point à toute vibration qui, dans le monde inférieur, se présenterait comme séparée et différente de ses semblables».

(Fin de citation)

Le corps mental, bien que généralement en forme d’œuf, peut se remodeler en diverses formes si l’on a suffisamment de développement et de maîtrise sur ce plan. Cette description du corps mental comme une forme beaucoup moins différenciée et plus flexible que la forme physique devrait aider à imaginer comment, sur d’autres plans au-dessus du notre, tout est encore moins différencié et plus flexible. Notre moi supérieur ne ressemble pas à un corps humanoïde fantaisie, c’est plutôt une présence de Lumière qui est au-delà du monde des formes, donc quand nous disons que nous sommes des êtres de Lumière, cela a un sens littéral.

Habituellement les graines d’étoile (Starseed), puisqu’il s’agit d’âmes venant de plans supérieurs qui sont descendus dans les plans inférieurs, ont des corps supérieurs plus développés, mais parfois moins de maîtrise du monde physique. Cela se reflète dans le fait que de nombreux travailleurs de lumière peuvent avoir une compréhension mentale et des idées et des aspirations et des désirs astrales plus élaborés et plus clairs que la moyenne des humains, mais ceux-ci n’ont souvent pas réussi à se manifester dans la réalité physique. Ceci est également dû en grande partie au fait que les plans éthérique et plasma sur cette planète sont très infectés par l’obscurité qui intercepte la manifestation telle qu’elle est en train de descendre dans le physique. Ici, il est essentiel d’avoir une discipline forte de purification et d’éthique sur tous les plans, et de s’en tenir au processus de manifestation de la création sur tous les plans d’en haut vers le bas successivement.

La plupart de l’humanité, des âmes qui ne sont pas des graines d’étoiles (starseed), ont évolué des plans inférieurs vers le haut. Ainsi, nous pouvons voir à travers l’histoire humaine que, grâce à l’aide et à l’impulsion des forces de Lumière, la société humaine a appris progressivement à développer divers corps, le corps astral a connu une percée majeure à la fin des années 1700 avec la manifestation de principes éthiques tels que la déclaration des droits de l’homme et les constitutions de plusieurs nations, principalement grâce à St Germain, et plus tard, vers la fin des années 1800, le développement du corps mental s’est poursuivi avec la révolution industrielle et les enseignements apportés par les théosophes originaux. Bien que les obscurs n’aient pas cessé d’interférer et de détourner des Plans d’existence, des progrès clairs et nets ont néanmoins été réalisés.

Maintenant nous sommes, au niveau planétaire, en train de travailler vers le plan suivant, qui traverse la membrane mentale dans les plans du moi supérieur, ce qui apportera les changements les plus grands et les plus définitifs. C’est la transition la plus importante qui mettra fin à la division entre les mondes inférieurs de dualité et d’obscurité sur cette planète, et les plans supérieurs de Lumière et d’Unicité, apportant un déluge de Lumière dans les plans inférieurs, mettant fin aux ténèbres et introduisant la réalité de la Lumière pure dans toute la création. Ce processus pourrait être décrit comme le début de la construction du pont reliant les plans inférieurs et les plans supérieurs, appelés antahkarana ou pont arc-en-ciel, au niveau planétaire. Chaque individu développant sa propre connexion avec le moi supérieur affecte le champ énergétique planétaire et aide dans ce processus. Aussi la technique du Vortex de la Déesse donné par Cobra (et le vortex arc-en-ciel que nous visualisons pendant les méditations du dimanche) aident ce processus, ainsi que beaucoup d’autres formes de Travail de Lumière.

Victoire de la Lumière !

Source : http://recreatingbalance1.blogspot.com/2017/11/13-rays-and-planes.html

Traduction et Ajouts de lien en français : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don. Merci beaucoup.

7 Commentaires

  1. Bonjour,

    C’est une manière de voir, mais certainement que la vision juste est bien plus simple.

    Ainsi connaissez-vous la théorie du rasoir d’Ockham ou rasoir d’Occam, qui affirme que l’explication la plus simple est la plus plausible et la plus juste.

    « Wikipédia : Le rasoir d’Ockham ou rasoir d’Occam est un principe de raisonnement philosophique entrant dans les concepts de rationalisme et de nominalisme. Également appelé principe de simplicité, principe d’économie ou principe de parcimonie (en latin lex parsimoniae), il peut se formuler comme suit : Pluralitas non est ponenda sine necessitate

    « Les multiples ne doivent pas être utilisés sans nécessité. »

    Une formulation plus moderne est que « les hypothèses suffisantes les plus simples sont les plus vraisemblables ». C’est un des principes heuristiques fondamentaux en science, sans être pour autant à proprement parler un résultat scientifique. Dans le langage courant, le rasoir d’Ockham pourrait s’exprimer par la phrase « Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ? ».

    Cependant, la « simplicité » dont il est question ici ne signifie pas que l’hypothèse la plus simpliste, la plus évidente ou la plus conventionnelle est forcément la bonne. Le rasoir ne prétend pas désigner quelle hypothèse est vraie, il indique seulement laquelle devrait être considérée en premier1. »

    La cosmogonie bouddhiste transmet que ce que certains nomment la source ou la matrice, est nommé par les bouddhistes, base est incréée et non née et qu’en son sein se déploie un reflet se dédoublant en auto-puissance dynamique et lumineuse sagesse auto-connaissant.

    L’auto-puissance dynamique et la lumineuse sagesse auto-connaissant se déploient au sein de la base incréée et non née simultanément.

    L’auto-puissance dynamique est quelque chose qui s’apparente à l’éther et il forme le premier déploiement qui est nommé Dharmakaya, c’est le niveau le plus subtile et le plus pure où peut se réaliser une conscience.

    Ensuite se déploie le Sambhogakaya qui est lumière et finalement le Nirmanakaya où la lumière se solidifie en matière et donne naissance au multivers dans lequel se trouve notre univers.

    Le bouddhisme parle de 1002 triples univers qui comprendraient pas moins de 1002 milliards de civilisations, ce qui est très inférieur à ce qu’en disent les scientifiques actuels en ne parlant que de notre univers, mais il faut savoir que c’était le point de vue du Bouddha il y a presque 3000 ans, alors qu’il y a un peu plus de 50 ans, nos scientifiques moderne pensaient que l’univers avait moins de 3 milliards d’années, contre 13,5 milliards d’années actuellement.

    Par ailleurs, en Inde et au Tibet, le chiffre de 100’000 était considéré comme étant la représentation maximale que peut se représenter l’esprit humain et donc qu’au-delà, tous les chiffres et nombres énoncés représentaient l’infini.

    Puis de la lumineuse sagesse auto-connaissant se déploient les consciences qui ne sont ni éternelle, ni permanente, mais qui sont éternelle dans leur dynamisme uniquement, mais jamais sous la même forme, ni dans la même disposition énergétique, tout étant en constant changement et évolution continuellement, jusqu’à l’obtention de l’insurpassable et incommensurable éveil.

    J’ai abordé cela de manière détaillée dans le manuscrit « Le livre de l’Eveil » qui est la transmission d’une méthodologie simple afin de nous éveiller rapidement et pour lequel je suis actuellement à la recherche d’une maison d’Editions ayant si possible un bon réseau de traducteurs et étant surtout premièrement, affiliée à un distributeur possédant un large réseau de diffusion. Si vous étiez en relation avec une telle maison d’Editions, où une bibliothèque de vente en ligne qui accepte les manuscrits non encore édité et qui serait susceptible de s’intéresser à mon manuscrit, contactez-moi à :

    thipo@bluewin.ch

    Bien à vous.

    Cordialement.

    Thierry Poget

  2. « Cependant, le voile déforme les énergies des rayons lorsqu’ils atteignent la Terre, de sorte que la plupart des gens en font l’expérience dans une version plus négative et déformée. »

    Bonjour,

    Ce voile négatif qui déforme, n’est pas une intention malfaisante, mais bien tout au contraire l’écran de protection sans lequel aucune vie ne serait possible sur la Terre, puisqu’il s’agit de notre champ magnétique et de la couche d’ozone.

    Cependant il est vrai que cela modifie avec l’atmosphère terrestre que nous respirons, faut-il le rappeler, les couleurs que nous recevons de l’espace.

    Ainsi comme chacun devrait le savoir maintenant, notre soleil n’est pas de couleur jaune, mais blanc avec des volutes bleues …, enfin c’est ce que l’on peut en lire actuellement.

    Bien à vous.

    Thierry Poget

    • Bonjour, non ici le voile na rien à voir avec ce que tu décris mais est d’origine artificielle, Il s’agit d’une barrière électromagnétique sur l’astral inférieur et surtout sur le plan éthérique, s’étendant au maximum de 8,6 milles vers le haut et le bas du niveau de la surface de notre planète, empêchant dans une large mesure la lumière d’entrer en quarantaine. Le Voile est exploité par les Archontes non physiques. Cette technologie pourrait être décrite comme une sorte de HAARP éthérique. Cette technologie a de trèèès nombreuses fonction et c’est UN des piliers de la quarantaine de la Terre.

  3. Cette technologie décrite comme une sorte de HAARP éthérique est simplement  » l’énegie libre » que Tesla avait découverte !

    • Bonjour. La tour de Wardenclyffe ( tour de tesla ) utilisait un principe naturelle de la terre et de sa haute atmosphère. Mon commentaire n’a rien à voir avec ceci.

  4. Jonathan,
    Bonjour,

    Merci pour votre explication, mais sans preuve ça va être difficile de convaincre, car c’est une situation que ni les uns peuvent vérifier, ni ceux y croyant farouchement peuvent démontrer, c’est du domaine de la foi du charbonnier, c’est de la théorie, ce qui n’est pas péjoratif en soi, c’est juste indémontrable actuellement.

    Bien à vous.

    Cordialement.

    Thierry Poget

  5. Bonjour « UN », tous ces commentaires énergétiques sont trés subtils et les ressentis de chacun,fractale de la source divine sont trés interressants tout est énergies yin/yang dans ce grand TOUT infini et éternel en perpétuel mouvement c’est miraculeux,simple et complexe c’est VIVANT !!!!!
    Tao/Bernard 🙂 NAMASTE.

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.