Des scientifiques affirment que notre cerveau serait multidimensionnel

0

Il y a plus à notre sujet que ce que vous avez peut-être réalisé….

À l’aide de méthodes mathématiques de topologie algébrique, les scientifiques ont trouvé des structures et des espaces géométriques multidimensionnels dans les réseaux du cerveau humain. Une nouvelle étude a démontré que le cerveau humain contient des structures et des formes qui peuvent avoir jusqu’à 11 dimensions.

Des experts ont déjà expliqué comment on estime que le cerveau humain contient 86 milliards de neurones, y compris plusieurs connexions de chaque cellule, s’étendant et se connectant dans toutes les directions possibles, produisant un réseau cellulaire super vaste qui nous rend en quelque sorte capables de pensée et de conscience, rapporte un article dans Science Alert.

Images basées sur l’observation du mouvement de l’information à travers les cellules neuronales.

Aujourd’hui, une équipe internationale de chercheurs réunis autour du Blue Brain Project a obtenu des résultats qui n’ont jamais été observés dans le monde des neurosciences, selon la recherche écrite dans la revue Frontiers in Computational Neuroscience.

Les mathématiques révèlent l’inimaginable :

Les scientifiques ont réussi à localiser des structures dans le cerveau humain qui présentent un univers multidimensionnel, révélant la toute première conception géométrique des connexions neurales et comment elles réagissent à différents stimuli.

Les chercheurs ont utilisé des méthodes de modélisation informatique approfondie pour comprendre comment les cellules du cerveau humain peuvent s’adapter afin d’accomplir des tâches extrêmement complexes.

Les scientifiques ont utilisé des modèles mathématiques de topologie algébrique pour décrire différentes structures et espaces géométriques multidimensionnels dans les réseaux du cerveau humain.

Dans l’étude, les scientifiques notent comment les structures sont formées en même temps qu’elles sont entrelacées dans une «unité» qui crée une structure géométrique précise.

 Illustration conceptuelle des réseaux cérébraux et de la topologie du cerveau

Henry Markram, neuroscientifique et directeur du Blue Brain Project à Lausanne, en Suisse, a déclaré :

«Nous avons trouvé un monde que nous n’avions jamais imaginé auparavant. Nous avons découvert des dizaines de millions de ces objets, même dans une petite partie du cerveau, dans sept dimensions. Cependant, dans certains réseaux, nous avons même découvert des structures ayant jusqu’à 11 dimensions.»

 

Cerveaux multidimensionnels :

Comme l’expliquent les scientifiques, chaque neurone de notre cerveau peut s’interconnecter à un neurone adjacent d’une manière particulière, afin de former un objet aux connexions complexes. Il est intéressant de noter que plus les neurones se joignent à la clique, plus il y a de dimensions reliées à l’objet.

Grâce à la topologie algébrique, les experts ont pu modéliser la structure dans un cerveau virtuel, produit à l’aide d’ordinateurs. Par la suite, des experts ont effectué des tests sur de vrais tissus cérébraux pour vérifier les résultats.

Après avoir inclus un stimulus dans le tissu cérébral virtuel, les chercheurs ont découvert que des cliques de dimensions de plus en plus élevées s’étaient constituées. Ils ont découvert qu’entre ces cliques se trouvaient des espaces vides, comme des trous ou des cavités.

( Courte vidéo en Anglais )

Ran Levi de l’Université d’Aberdeen, qui a travaillé sur le journal, a dit :

«La présence de cavités à haute dimension lorsque le cerveau traite l’information indique que les neurones du réseau répondent aux stimuli d’une manière remarquablement organisée, comme si le cerveau réagissait à un stimulus en construisant puis en écrasant une tour de blocs multidimensionnels, en commençant par des barres (1D), des planches (2D), des cubes (3D), puis des géométries plus complexes en 4D, 5D, etc. La séquence d’activité dans tout le cerveau ressemble à un château de sable multidimensionnel qui a la capacité de se matérialiser à partir du sable et de se désintégrer

De plus, les experts notent que si les formes tridimensionnelles ont une hauteur, une largeur et une profondeur, les objets découverts par les experts de l’étude n’existent pas en plus de trois dimensions dans notre réalité. Cependant, les mathématiques utilisées pour les définir peuvent contenir jusqu’à 5, 6, 7 ou jusqu’à 11 dimensions.

Le professeur Cees van Leeuwen, de la KU Leuven, Belgique, a déclaré :

«En dehors de la physique, les espaces à haute dimension sont couramment utilisés pour représenter des structures de données complexes ou les conditions des systèmes. Par exemple, l’état d’un système dynamique dans l’espace d’état… L’espace est simplement la combinaison de tous les degrés de liberté du système, et son état représente les valeurs que ces degrés de liberté supposent réellement.»

Cette recherche a été publiée dans Frontiers in Computational Neuroscience.

Source: https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fncom.2017.00048/full / https://upliftconnect.com/multidimensional-universe-inside-our-brains/

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don. Merci beaucoup.

Nouveau : Vous avez la possibilité de soutenir ExoPortail avec le nouvel Outil français «UTIP» qui offre plusieurs options dont une qui permet d’'aider FINANCIÈREMENT SANS DONNER DE L'ARGENT mais seulement avec 30 secondes de votre temps une ou plusieurs fois par jour sans créer de compte, d'avance merci beaucoup pour votre soutien (le lien en cliquant sur l'image)  ===►

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 742 autres abonnés

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.