Le Bitcoin et la Blockchain sont une création de la NSA pour contrer les BRICS et leur système financier basé sur l’or

18
Même si la technologie Blockchain à , dans l’absolu, de nombreuses qualités elle est totalement entre les mains de la Cabale. Ce plan de cryptomonnaies vient de très haut à savoir des familles de Noblesses noires, Rothschilds, Rockefellers et leurs alliés dont le plan était de développer des Crypto-monnaies qui pourraient prendre le contrôle du système financier actuel, faire disparaître l’argent liquide et l’or pour introduire un système financier mondial, apparemment décentralisé, mais en fait totalement contrôlé.

Il devient de plus en plus évident que le Bitcoin est sans doute une création de la NSA et a été lancé comme une expérience de «normalisation» pour familiariser le public avec la monnaie numérique. Une fois cela établi, les monnaies fiduciaires du monde entier seraient effacées par un effondrement de la dette, puis remplacées par une cryptomonnaie approuvée par le gouvernement avec un suivi de toutes les transactions et des portefeuilles numériques par les gouvernements occidentaux du monde.

Les mathématiciens de la NSA ont détaillé la «monnaie numérique» il y a deux décennies :

Quelles sont les preuves à l’appui de cette notion ? Tout d’abord, jetez un coup d’œil à ce document intitulé «How to make a mint: The cryptography of anonymous electronic cash» » Ce document, publié en 1997 – oui, il y a vingt ans – détaille la structure générale et la fonction de la cryptomonnaie Bitcoin.

Qui est l’auteur du document ? Essayez de ne pas être choqué lorsque vous apprenez qu’il a été écrit par des «cryptographes mathématiques au Bureau de la recherche et de la technologie de la sécurité de l’information de l’Agence nationale de sécurité».(NSA)

La NSA, en d’autres termes, a détaillé les éléments clés du Bitcoin bien avant que le Bitcoin n’ait jamais vu le jour. Une grande partie du protocole Bitcoin est détaillée dans ce document, y compris les techniques d’authentification des signatures, l’élimination des contrefaçons de cryptocoin par l’authentification des transactions et plusieurs caractéristiques qui permettent l’anonymat et l’impossibilité de retracer les transactions. Le document souligne même le risque accru de blanchiment d’argent qu’il est facile de réaliser avec les cryptomonnaies. Il décrit également le «hachage sécurisé» comme étant«à sens unique et sans collision».

Bien que le Bitcoin ajoute à cette structure le minage et un système partagé d’authentification des transactions en chaîne de blocs de pair à pair, il est clair que la NSA effectuait des recherches sur les cryptomonnaies bien avant que les utilisateurs quotidiens n’aient jamais entendu parler de ce terme. Notez également que le nom de la personne à l’origine de la fondation du Bitcoin est Satoshi Nakamoto, qui est réputé pour s’être réservé un million de Bitcoins. Des millions de messages et de discussions en ligne discutent de l’identité possible de Satishi Nakamoto, et certains messages prétendent même que la NSA a identifié Satoshi. Cependant, une autre explication probable est que Satoshi Nakamoto est la NSA, ce qui signifie qu’il travaille soit pour la NSA, soit est un personnage marionnette créé par la NSA pour les besoins de toute cette grande expérience.

La NSA a également écrit le hachage cryptographique utilisé par le Bitcoin pour sécuriser toutes les transactions.

En plus du fait que la NSA a rédigé un document technique sur la cryptomonnaie bien avant l’arrivée du Bitcoin, l’agence est également le créateur du hash SHA-256 dont dépend toute transaction Bitcoin dans le monde. Comme l’explique The Hacker News.

«L’intégrité de Bitcoin dépend d’une fonction de hachage appelée SHA-256, qui a été conçue par la NSA et publiée par le National Institute for Standards and Technology» (NIST).

THN ajoute également :

«Si vous supposez que la NSA a fait quelque chose au SHA-256, ce qu’aucun chercheur externe n’a détecté, ce que vous obtenez est la capacité, avec une action crédible et détectable, ils seraient en mesure de falsifier des transactions. Ce qui est vraiment effrayant, c’est que quelqu’un trouve un moyen de trouver des collisions dans le SHA-256 très rapidement sans le forcer brutalement ou utiliser beaucoup de matériel, puis il prend le contrôle du réseau.» Matthew D. Green, chercheur en cryptographie de l’Université Johns Hopkins.

En d’autres termes, si le hachage SHA-256, qui a été créé par la NSA, dispose en fait d’une méthode détournée pour déchiffrer le cryptage, la NSA pourrait voler les bitcoins de tout le monde quand bon lui semble. Ce même article, écrit par Mohit Kumar, conclut mystérieusement :

«Même aujourd’hui, il est trop tôt pour tirer des conclusions sur le Bitcoin. Il a peut-être été conçu dès le premier jour comme un outil pour aider à garder le contrôle des réserves d’argent du monde.»

Et avec cette déclaration, Kumar est en effet tombé sur le plus grand objectif dans tout cela : Saisir le contrôle de la masse monétaire mondiale alors que le système de la monnaie fiduciaire s’effondre et est remplacé par une monnaie numérique d’un seul monde contrôlée par les mondialistes.

Vous pensez que la cryptographie est à l’épreuve des balles ? Réfléchissez encore….

De peur que vous ne pensiez que la cryptographie de cryptocurrency est sûre et à l’épreuve des balles, considérez cet article de The Hacker News : Researchers Crack 1024-bit RSA Encryption in GnuPG Crypto Library, qui dit, «L’attaque permet à un attaquant d’extraire la clé cryptographique secrète d’un système en analysant le modèle d’utilisation de la mémoire ou les sorties électromagnétiques du périphérique qui sont émises pendant le processus de décryptage».

Notez, ce qui est important, qu’il s’agit d’un système de cryptage de 1024 bits. La même technique serait également capable de déchiffrer un chiffrement de 2048 bits. En fait, les couches de chiffrement sont craquées quotidiennement par des pirates informatiques intelligents. Certaines de ces couches de cryptage alimentent actuellement diverses cryptomonnaie. À moins d’être un mathématicien de très haut niveau, il n’y a aucun moyen de savoir avec certitude si une devise crypto est vraiment non piratable.

La technologie «Blockchain» a été choisie pour être le principal véhicule pour éliminer l’argent liquide dans cette réunion secrète des banquiers en avril 2016 :

 

En avril 2016, une «réunion secrète» à laquelle ont participé plus de 100 dirigeants de certaines des plus grandes institutions financières des États-Unis s’est tenue à New York. Lors de cette «rencontre secrète», une société connue sous le nom de «Chaîne» a dévoilé une technologie qui transforme les dollars américains en «actifs numériques purs». Des représentants du Nasdaq, de Citigroup, de Visa, de Fidelity, de Fiserv et de Pfizer étaient présents dans la salle, et Chain prétend également être partenaire de Capital One, State Street et First Data. Cette technologie «révolutionnaire» est destinée à changer complètement la façon dont nous utilisons l’argent, et elle représenterait un pas important vers une société sans espèces. Mais si ce nouveau système de monnaie numérique va être si bon pour la société, pourquoi a-t-il été dévoilé lors d’une réunion secrète pour les banquiers de Wall Street ?

Aucun d’entre nous n’aurait probablement jamais entendu parler de cette réunion secrète s’il n’y avait pas eu un rapport à Bloomberg. Ce qui suit est tiré de leur article intitulé «Inside the Secret Meeting Where Wall Street Tested Digital Cash»….

«Un lundi d’avril 2016, plus de 100 dirigeants de quelques-unes des plus grandes institutions financières du monde se sont réunis pour une réunion privée au bureau de Times Square de Nasdaq Inc. Ils n’étaient pas là uniquement pour parler de la blockchain, la nouvelle technologie dont certains prédisent qu’elle transformera la finance, mais pour construire et expérimenter avec le logiciel.»
«À la fin de la journée, ils avaient vu quelque chose de révolutionnaire : Dollars américains transformés en actifs purement numériques, capables d’être utilisés pour exécuter et régler une transaction instantanément. C’est la promesse de la blockchain, où le système lourd et sujet aux erreurs, qui prend des jours pour transférer de l’argent à travers la ville ou dans le monde entier, est remplacé avec une rapidité quasi instantanée.»

Une «réunion secrète», oui c’est ainsi que l’a décrit Bloomberg. Et il y a une très bonne raison pour laquelle cette réunion s’est tenue en secret, car de nombreux citoyens seraient certainement alarmés par ce pas de géant vers une société sans argent liquide.

 

La technologie «Blockchain» semble être anonyme et décentralisée, mais tous les ordinateurs (pas seulement Windows) ont des portes dérobées dans des logiciels :

De nombreuses portes dérobées intentionnelles ont été identifiés sous Windows XP, vista, 7, 8 et 10 : https://www.gnu.org/proprietary/malware-microsoft.html

Un groupe de pirates informatiques a également découvert une collection d’outils d’espionnage prétendument utilisés par l’Agence de sécurité nationale (NSA):

«C’est probablement la chose la plus dommageable que j’ai vue ces dernières années», a déclaré Matthew Hickey, fondateur de la société de sécurité Hacker House. «Ceci met un puissant outil d’attaque au niveau de l’état entre les mains de tous ceux qui veulent le télécharger pour commencer à cibler les serveurs

Les exploits visent une variété de serveurs Windows et de systèmes d’exploitation Windows, y compris Windows 7 et Windows 8. Hickey a pu tester les exploits dans le laboratoire de sa société britannique et a confirmé qu’ils «fonctionnent exactement comme ils sont décrits».

«Le consommateur individuel est un peu moins à risque, car ces types d’outils ciblent les entreprises et les environnements d’affaires», a dit M. Hickey.

Les outils de piratage de Windows peuvent avoir été utilisés pour cibler le système de sécurité financière SWIFT, en particulier une institution financière de lutte contre le blanchiment d’argent appelée EastNets. Les documents divulgués contiennent des notes sur les mots de passe, les données de configuration et les réseaux.

Le gouvernement américain a depuis longtemps accès à des données financières par le biais de SWIFT dans le cadre d’un effort antiterroriste. Cependant, selon le chercheur en sécurité Nicholas Weaver de l’International Computer Science Institute, les méthodes présentées dans les documents montrent que la NSA allait au-delà de son «accès officiel».

Et tous les ordinateurs (pas seulement ceux avec Intel à l’intérieur) ont des portes dérobées :

Les informations stockées sur chaque ordinateur de bureau, smartphone et serveur cloud depuis 1995 pourraient être accessibles par des pirates si deux bogues matériels sont exploités, a averti un nouveau rapport.

Mercredi, les chercheurs en sécurité de «Google Project Zero» ont divulgué des détails techniques sur deux failles de sécurité qui permettent aux pirates informatiques de lire sans autorisation les données de la mémoire d’un ordinateur, qui peuvent contenir des informations sensibles comme les mots de passe.

Les chercheurs ont découvert que les vulnérabilités affectent de nombreux processeurs, y compris ceux d’Intel, Advanced Micro Devices (AMD) et ARM Holdings, ainsi que les périphériques et les systèmes d’exploitation qui y fonctionnent.

Mise à jour d 06/03/2019 qui corrobore le dernier point :

Des scientifiques américains et allemands ont révélé une vulnérabilité des processeurs Intel. Les chercheurs ont publié un document qui détaille le fonctionnement de cette faille. Elle affecte apparemment les processeurs Intel Core depuis la première génération jusqu’aux modèles actuels.

La faille, baptisée Spoiler, permet de donner accès aux fichiers présents sur l’ordinateur par le biais des programmes exécutés sur l’appareil. De ce fait, un hacker pourrait en prendre le contrôle soit en y lançant un virus, soit en utilisant le code JavaScript dans le navigateur.

Les chercheurs relatent que le fonctionnement de Spoiler repose sur l’exécution avancée des commandes, dite exécution spéculative.

Il profite, dans les processeurs Intel Core, des tâches que le processeur entreprend pour devancer les futures commandes potentielles, et gagner ainsi de précieuses millisecondes au détriment de la sécurité des opérations. La faille permet de simplifier et d’accélérer largement les attaques des hackers, et de plus, selon les chercheurs, elle est quasiment impossible à corriger de manière logicielle.

 

Mise à jour du 31 Mars 2019 : Données manipulées: 95 % du commerce de Bitcoin est faux d’après une étude :

Dans un rapport détaillé soumis à la «Securities and Exchange Commission» (SEC) des États-Unis la semaine dernière, la société a analysé les 81 principales places boursières mondiales de cryptomonnaie en évaluant les volumes de transactions. En utilisant les données financières déclarées par CoinMarketCap (CMC), le principal fournisseur de données cryptographiques, les chercheurs ont découvert que 95 % du volume des transactions déclarées sont fausses, ce qui est énorme !

 

Depuis peu, George Soros et Rothschilds, maintenant Rockefellers investissent dans les cryptomonnaies :

Il a été rapporté que de nombreux intérêts bancaires de premier plan se sont tournés vers l’espace de la cryptomonnaie, notamment George Soros, les Rockefeller et la dynastie Rothschild.

Selon Bloomberg, Adam Fisher, responsable de Soros Fund Management, prépare la société à la cryptomonnaie. L’entreprise n’a pas encore fait d’achat ou de déclaration officielle, et un porte-parole a refusé de commenter la question.

Cette décision en a surpris plus d’un, puisque Soros a critiqué la cryptocurrency dans le passé, la qualifiant de «bulle» et même d’outil permettant aux dictateurs de cacher leur argent.

«Tant que la montée des dictatures se poursuivra, la fin sera différente, car les dirigeants de ces pays se tourneront vers le Bitcoin pour construire un pécule à l’étranger», a dit Soros.

Ironiquement, l’une des meilleures utilisations de la cryptomonnaie est que les gens cachent leur argent aux dictateurs pour éviter la confiscation et l’imposition.

Aussi, Bitcoin.com a rapporté que la tristement célèbre dynastie Rockefeller a fait des pas dans le monde de la crypto. Les Rockefeller sont bien connus pour leur forte influence dans la politique mondiale, l’éducation, les médias, les banques et le pétrole, et sont souvent considérés comme des figures corrompues de la classe dirigeante.

Leurs «confrères» Rothschilds ont aussi investit dans les crypto-monnaies par le fond d’investissement Rothschild qui a acheté un grand nombre de Bitcoins via la structure d’investissements américaine GBTC (Bitcoin Investment Trust).

Et pour terminer, le PDG de Bank of America, Brian Moynihan, a récemment affirmé, dans une interview accordée à Yahoo Finance lors du récent Forum économique mondial de Davos, que la société possédait plus de brevets que quiconque dans la Blockchain : «Nous avons plus de brevets, je pense, que presque tout le monde dans la blockchain»

( Note ExoPortail : Je vous invite d’ailleurs à lire cet article pour comprendre que ce sont les familles de noblesse noire qui sont derrière la «bank of America» : https://exoportail.com/bank-of-america-quand-les-banques-des-familles-de-noblesse-noire-ont-pris-le-controle-de-lamerique/ )

 

JP Morgan devient la première banque à créer sa propre crypto-monnaie :

La banque JP Morgan Chase est devenue cette semaine la première banque au monde à lancer sa propre crypto-monnaie, le JPM Coin.

Il s’agit d’un «stable coin», c’est à dire qu’il repose sur la technologie Blockchain, tout comme les autres crypto-monnaies, mais est indexé sur le dollar.

L’objectif est d’utiliser ce JPM Coin dans le cadre de transferts d’argent instantanés entre des comptes institutionnels, de grands investisseurs, d’autres banques, et de grandes entreprises clientes de JP Morgan.

Les Crypto-monnaies peuvent aider les banquiers centraux dans leur guerre contre l’or parce qu’ils ont peur de l’Alliance de l’Est et du système financier alternatif qui émerge :

Depuis début décembre, l’or et le bitcoin ont considérablement divergé.

Pour les 11 premiers mois de l’année 2017, l’or et le bitcoin ont été largement corrélés de façon positive (bien que faible à 0,25). Cela a changé début décembre….

Ceci est l’illustration graphique de la guerre que mènent les forces spéculatives contre l’Or:

Et il semble que la tranquillité relative de l’or ait été évitée par l’occident au profit du chaos de Bitcoin….

Et les gérants de hedge funds se débarrassent de leurs positions sur l’or et, comme le montre le graphique ci-dessous, se jettent dans l’or numérique….

L’émergence du système financier alternatif basé sur les métaux précieux les inquiètent beaucoup :

La Russie a dévoilé en novembre 2017 une initiative qui permettra aux membres des BRICS (le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud) de mettre sur pied un système d’échanges commerciaux unique au monde, fondé sur l’or au lieu du dollar. Cette initiative est déjà considérée comme faisant partie d’une campagne menée par la Russie et la Chine dans le but de marginaliser le dollar dans le commerce international au profit de l’or : https://exoportail.com/les-brics-comptent-mettre-en-place-leur-propre-systeme-financier-base-sur-lor/

Mise à Jour du 10 Avril 2019 : La Chine s’apprête à interdire l’extraction de bitcoïn :

( Note Exoportail : Cette news reflète bien la guerre en cours entre les cryptommonaies et le retour de l’Or )

La Commission nationale chinoise pour la réforme du développement a dressé la liste des industries qu’elle a l’intention d’éliminer en raison de leur impact sur l’environnement. L’agence permettra au public de commenter les lignes directrices jusqu’au 7 mai, mais a averti qu’elles pourraient entrer en vigueur dès qu’elles seront publiées. Comme le rapporte Bloomberg, la Chine abritait autrefois plus de 90 % du commerce du bitcoin et 70 % de l’exploitation minière, grâce à une énergie subventionnée notoirement bon marché, en particulier dans les campagnes. Mais après le début de la répression en 2017, la plupart des grands gisements miniers du pays – y compris Bitmain – ont décampé pour l’étranger, créant des gisements miniers au Canada et ailleurs. En 2018, Pékin aurait demandé aux autorités locales d’essayer d’expulser les mineurs de crypto.

Beaucoup de banque centrales pas ou peu contrôlées par la Cabale accélèrent leurs achats d’or pour se préparer à ce nouveau système :

Les Etats n’avaient pas accumulé autant de lingots depuis six ans. Certains profitent de la baisse du prix du métal pour diversifier leurs réserves, d’autres veulent « dédollariser ». La Pologne vient d’en acheter environ 9 tonnes en juillet et en août, selon les chiffres du Fonds monétaire international (FMI). C’est une première en vingt ans pour la Narodowy Bank Polski (NBP). Et la première fois qu’un pays de l’Union européenne acquiert autant d’or au XXIe siècle. L’Egypte a acheté de l’or pour la première fois depuis quarante ans. L’Inde, l’Indonésie, les Philippines, la Thaïlande ont fait de même pour la première fois depuis des années. L’Irak aurait également acquis 6,5 tonnes pour diversifier ses investissements.

Mais leurs emplettes ne sont rien comparées à d’autres. Ensemble, la Russie, la Turquie et la Kazakhstan ont représenté 86 % des acquisitions au premier semestre, indique le Conseil mondial de l’or (CMO). A elle seule, la banque centrale russe a acheté plus de 383 tonnes d’or entre janvier 2017 et juillet 2018. Elle approche ainsi le niveau de réserves  qu’on prêtait à l’URSS en 1990 (jusqu’à 2.000 tonnes) : https://exoportail.com/les-banques-centrales-accelerent-leurs-achats-dor/

Ce nouveau système basé sur l’Or est aussi facilement identifiable avec les préparations suivantes : https://exoportail.com/la-reinitialisation-financiere-est-maintenant-en-mode-pleine-vitesse/

Conclusion : 

Mise à part si vous savez ce que vous faites pour un gain à court terme, évitez de vous lancer dans les cryptomonnaies et j’espère que cet article vous aura fait réfléchir sur le sujet. Et quoiqu’il en soit, chaque cryptomonnaie devient obsolète avec l’invention de l’informatique quantique à grande échelle. Une fois que la Chine parviendra à construire un ordinateur quantique 256 bits en état de marche, elle peut effectivement voler tous les Bitcoins du monde.

Sources : https://www.naturalnews.com/2017-12-10-evidence-points-to-bitcoin-being-an-nsa-psyop-roll-out-one-world-digital-currency.html, http://theeconomiccollapseblog.com/archives/a-new-digital-cash-system-was-just-unveiled-at-a-secret-meeting-for-bankers-in-new-york, https://www.bloomberg.com/news/articles/2016-05-02/inside-the-secret-meeting-where-wall-street-tested-digital-cash , https://www.zerohedge.com/news/2017-12-18/hedge-funds-abandon-gold-chase-bitcoin , https://money.cnn.com/2017/04/14/technology/windows-exploits-shadow-brokers/index.htmlhttps://www.eteknix.com/nsa-has-code-running-in-the-linux-kernel-and-android/ , http://thefreethoughtproject.com/rockefellers-and-soros-enter-the-crypto-market/ , https://coin24.fr/actualites/jp-morgan-devient-la-premiere-banque-a-creer-sa-propre-crypto-monnaie/ , https://journalducoin.com/altcoins/fond-dinvestissement-rothschield-achete-crypto-monnaies/ , https://www.rt.com/usa/414955-intel-processors-meltdown-spectre/https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201903051040258907-intel-faille-securite/https://exoportail.com/donnees-manipulees-95-du-commerce-de-bitcoin-est-faux-dapres-une-etude/https://www.zerohedge.com/news/2019-04-09/china-moves-ban-bitcoin-mining-crypto-crackdown-continues

Recherches et traductions : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 6,448 autres abonnés

Partager l'article :

18 Commentaires

  1. Et alors on fait quoi? Il est stupide de dire qu’il faut éviter les cryptomonnaies! De toute façon les rockfellés et consorts détiennent déjà (presque) tout vos moyens de payement. Au contraire de la finance vieillissante, il existe des moyens de sécuriser vos cryptomonnaies dans des coffres numériques inviolables, système largement utilisé par les hackers. Je pense que, au contraire, il faut se mettre dans le mouv et profité des débuts de la CM tout en restant lucide. A mon avis, les personnes qui resteront sur la touche vont le payer très chère.

    • Oui c’est ce que je dis en conclusion car il y a dans certains cas un intérêt à court terme de bénéfices. Mais tu noteras qu’il n’est pas questions de « gain » ou de « perte » dans l’article mais de sa nature et des intentions de ses créateurs. Que tout ceci fait partie d’une guerre / projet qui nous dépasse. Je crois que tu es complètement passé à coté de l’article.

  2. Je penses que rien n’est inviolable en matiere informatique ,rien.
    Surtout quand on sait qui est derriere .
    Quand a ceux qui devraient payer tres cher pour ne pas adherer , demandez donc aux « precurseurs speculateurs « qui y ont deja laisse leur slip.
    Gros gains et puis hop la ,d’un Coup de baguette magique , votre compte est nettoye .
    Les gains a court terme ,peut etre , mais les cryptomonnaies ne sont pas accessibles a tous en terme d’utilisation.
    Pour moi ,c’est un truc de geek!
    La preuve macmartigan parle de competence de hacker avec les coffres inviolables , la majorite du peuple n’ayant pas ces competences.
    Je ne fais aucune confiance dans les cryptomonnaies , et justement par que cela a ete concu par et pour les crapules , banksters et autres .
    Normal ,puisque l’ancien systeme n’a laisse que des dettes , devenues ingerables .
    Les cryptos annuleront ces dettes et blanchiera tois les avoirs caches qui posent probleme.
    Rien de mieux que du cash intracable ,disponible ,a portee de main ,et insaississable
    Pour la sécurité a long terme de son capital ,reste l’or et de l’argent physique .
    Que feront les gens avec leur cryptomonnaies quand il y aura coupure d’internet entre autre.
    Les cryptos ne valent pas un clou en ce qui me concerne.

  3. Je crois que tu es complètement passé à coté de mon commentaire. Je n’ai pas parlé de « perte » ou de « gain » seulement d’un bouleversement financier mondial. Peut importe qui tire les ficelles, même si c’est intéressant de le savoir, il ne faut pas rater le virage car c’est malheureusement l’avenir qui nous attend.

    • Oui car cela repose sur le principe de blockhain. Ce n’est actuellement même pas une cryptomonnaie mais juste un token qui est lié à la cryptomonnaie etherium.

  4. D’accord. J’en déduis que ta conclusion est la même que pour le bitcoin, c’est à éviter sauf si c’est pour viser uniquement un gain sur le court terme.

  5. Que faire en cas de crash de la bulle financière, de faillite des banques. Comment anticipé, comment/ou mettre des ressources à l’abri. Investir dans l’or, l’argent, le nutella? Je rappel quand même la loi qui autorise les banques à ponctionner les comptes en cas de banqueroute (dixit la Grèce) et que celle-ci semble imminente.

    • Les « solutions » dépendent beaucoup de la grille de lecture de chacun. Tu cherches la sécurité ou le profil à court terme ? Si c’est la sécurité il vaut mieux investir dans l’Or et l’Argent, retirer une bonne partie de l’argent des comptes bancaires pour en garder une partie en cash. Investir dans des projets, acheter un terrain ou tout autre matériels / outils / technologies etc mais qui à une valeur et un sens tangible.

  6. Hello Jo Exo Portail
    Ma frangine et son mari ont payé un appart de 1 million d’euros quasi en bitcoins , pas en france soit..
    En attendant, ils viennent tout juste d’être rattrapés par le fisc de leur pays…
    Le problème de l’humain aujourd’hui est le matérialisme et le consumérisme qui en découle : avoir, posséder, et penser que l’on « est quelqu’un » parce qu’on a un manteau à mille euros sur le dos..ou une voiture puissante ( les ptites bites…?)
    Sentant venir le vent depuis très longtemps, j’ai profité de l’accalmie entre deux présidents pourris pour thésauriser un peu. Au résultat, j’ai ma propre mini bergerie entièrement équipée solaire et autonome en eau de source (980 m altitude), et j’ai abandonné un poste de fonctionnaire pour un mi temps dans une association de service à domicile …à 3 km de chez moi…Et j’investis : tondeuse, grelinette et autres articles de jardin…J’ai beaucoup apprécié de connaître ta page d’infos

    • Bravo pour ton virage dans la vie, ça semble bien plus sain 🙂 J’espère que cela incitera des gens à faire pareil

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.