La Russie conçoit un système de traçage des crypto-monnaies basé sur l’intelligence artificielle

0

Les services russes de lutte contre la criminalité financière ont développé un système de traçage des cyber-transactions. Il recourt à l’intelligence artificielle en croisant des données scannées dans la crypto-sphère.

 

L’agence de presse russe RBC rapporte que Rosfinmonitoring, l’organe russe de surveillance financière, développe un système d’analyse et de traçage des transactions en crypto-monnaies utilisant l’intelligence artificielle (IA). Ce projet en phase de test est appelé «Blockchain transparente», et ses promoteurs souhaitent le faire inscrire dans le projet fédéral sur l’Intelligence artificielle, commandé par le président russe Vladimir Poutine au gouvernement le 6 juillet.

Selon une lettre adressée au vice-ministre du Développement numérique qu’a consultée RBC, le prototype de Blockchain transparente, nourri par les données du système de paiement Bitcoin, a été développé en collaboration avec l’Institut de physique Lebedev et testé dans le domaine de la lutte contre le trafic de drogue. La lettre avance aussi que le ministère de l’Intérieur russe, qui s’est familiarisé avec le prototype, est intéressé par son utilisation, ainsi que «les services de renseignements financiers d’un certain nombre de pays».

Les promoteurs de Blockchain transparente, candidats à un financement public, justifient leur démarche par «la nécessité urgente de créer des moyens efficaces de contrôle de l’Etat sur la circulation des actifs virtuels». Ces actifs pouvant être utilisés, selon eux, par des criminels pour le blanchiment de trafic de drogue, d’évasion fiscale, de cyber-crimes, meurtres commandités, ventes d’informations à partir de bases de données piratées et financement du terrorisme.

 

Lever l’anonymat des transactions en crypto-monnaies :

Selon ses créateurs, le système permettra de suivre et d’analyser le mouvement des actifs financiers numériques ; d’identifier les prestataires de services ; de mener des enquêtes liées à la circulation illégale d’actifs financiers numériques et de lever partiellement l’anonymat des participants à des transactions avec les crypto-monnaies Bitcoin, Ethereum, Omni, Dash et Monero.

L’Intelligence artificielle sera utilisée pour rechercher dans la crypto-sphère des traces d’actions illégales impliquant des crypto-actifs. Elle exploitera le principe d’immuabilité des informations sur les transactions, qui caractérise les systèmes de blockchain. Mais, selon les explications des différents experts cités par l’agence russe, il ne sera possible d’identifier les participants aux transactions que si au moins certaines informations initiales sont connues, comme la création d’un compte sur un site du darknet.

Unique en Russie, le projet Blockchain transparente a besoin de 760 millions de roubles (environ 8,7 millions d’euros) de financements d’ici à 2023. Une somme modeste comparée aux 44 millions de dollars qui ont permis, en 2014, la création de la start-up américaine Chainalysis, qui offre déjà, selon les informations du magazine américain Forbes, ses services de traçage de cyber-transactions à près de 250 clients, dont le gouvernement américain et la banque Barclays.

 

Source : https://francais.rt.com/economie/77972-russie-concoit-systeme-tracage-cyber-transactions-base-sur-intelligence-artificielle


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter ainsi qu’à partager l’article sur vos pages / groupes Facebook, cela aide énormément à l’information. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

N'hésitez pas à nous rejoindre sur notre canal ExoPortail sur Télégram pour contourner la censure ! :

 

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 835 autres abonnés

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.