La police est reconnue complice d’un complot visant à dissimuler un gigantesque réseau pédocriminel dans l’Église catholique

3
Pour ceux qui ont suivi le scandale des abus pédosexuels dans l’église catholique qui a éclaté à la fin de l’année dernière en Pennsylvanie, nombreux sont ceux qui se demandent comment on a pu le laisser durer aussi longtemps sans que personne ne soit accusé ou arrêté. Maintenant, il semble que nous ayons la réponse : la police était complice. Mais ce n’était pas seulement en Pennsylvanie, nous apprenons aussi que c’était ailleurs dans des endroits comme Buffalo dans l’état de New York.

 

«Les prêtres violaient les petits garçons et les petites filles, et les hommes de Dieu qui en étaient responsables non seulement n’ont rien fait, mais ils ont tout caché», selon le rapport du grand jury de Pennsylvanie. Et la police a fait de même.

Lors d’un rapport d’un grand jury sur les abus pédosexuels commis par des prêtres en Pennsylvanie l’année dernière, le procureur général de l’État, Josh Shapiro, a expliqué comment les prêtres ont pu continuer à s’attaquer aux enfants pendant des décennies. Il a distingué les deux groupes responsables de la dissimulation des crimes de l’église.

L’un des groupes nommés était la hiérarchie de l’Église catholique, tout comme les archevêques et les cardinaux qui ont réagi aux allégations de viol d’enfants en transférant simplement le prêtre dans une nouvelle église ou en ne prenant aucune mesure. L’autre groupe nommé était celui des forces de l’ordre, qui a agi de concert avec les prêtres maltraitants pour empêcher que leurs horribles habitudes n’atteignent l’attention du public.

«Les abus ont marqué tous les diocèses», a-t-il dit. «Le camouflage était sophistiqué. L’église a protégé l’institution à tout prix.»

Non seulement l’église protégeait les prêtres pédophiles, mais l’enquête a révélé un «échec de l’application de la loi», selon le procureur général de l’État, Josh Shapiro.

Selon l’enquête, au moment même où l’église couvrait les abus en protégeant les pédophiles, elle recevait également l’aide de la police ou des procureurs de district qui l’aidaient également à les couvrir. Parfois, cette aide consistait à détourner le regard, tandis que d’autres fois, elle consistait à contrecarrer activement les enquêtes.

Un procureur a même été pris en flagrant délit pour avoir délibérément bloqué les enquêtes sur le viol de jeunes garçons par des prêtres. En 1964, le procureur du comté de Beaver, Robert Masters, a reçu la preuve qu’un prêtre catholique violait plusieurs jeunes garçons. Cependant, il a bloqué l’enquête pour éviter une «publicité défavorable».

«Afin d’éviter toute publicité défavorable, j’ai mis fin à toutes les enquêtes sur des incidents similaires avec d’autres jeunes garçons», écrivit Mgr Vincent Leonard, évêque du diocèse de Pittsburgh, dans une lettre adressée le 4 août 1964.

Dans le cas de Buffalo, le procureur général Letitia James se bat pour tenir quelqu’un responsable de ce qu’il appelle une conspiration entre les prêtres pédophiles et la police pour couvrir activement ces abus.

Comme l’a rapporté le Buffalo News cette semaine :

Comme l’a montré un reportage paru dans le Journal télévisé de dimanche, la police de Buffalo a aussi collaboré. Les Flics ont reçu l’ordre de ne pas arrêter les prêtres catholiques.

Plus de 100 Prêtres ont été impliqués comme agresseurs d’enfants dans l’ouest de New York et seulement un d’entre eux a à peine passé une nuit derrière les barreaux. Comment, sans l’aide de la police, cela serait-il possible ?

Un ancien détective de la Brigade des Mœurs, Martin Harrington, et d’autres Officiers à la retraite ont confirmé aux journaux qu’ils avaient reçu l’ordre de ne pas arrêter les prêtres catholiques, mais plutôt d’en informer l’évêque. Et les évêques voulaient Désespérément camoufler cela, même si cela signifiait ignorer les enfants dont la vie avait été bouleversée de façon catastrophique et les autres dont la vie allait le devenir.

La bonne nouvelle, c’est que ce paradigme semble changer. Comme l’illustre le scandale en Pennsylvanie, même certaines personnes dans les médias grand public ont commencé à rendre compte de cette réalité cauchemardesque.

(Note ExoPortail : Pour prendre conscience de l’ampleur des réseaux pédocriminels aux USA, je vous renvoie vers ces très bons articles; La pédocriminalité est devenue un énorme business en Amérique : https://exoportail.com/la-pedocriminalite-est-devenu-un-enorme-business-en-amerique/ et Comment les services sociaux peuvent-ils perdre 18 000 enfants par année sans les chercher? : https://exoportail.com/comment-les-services-sociaux-peuvent-ils-perdre-18-000-enfants-par-annee-sans-les-chercher/)

Source : https://thefreethoughtproject.com/police-involved-in-conspiracy-to-cover-up-child-abuse-church/ et https://buffalonews.com/2019/05/20/editorial-police-aiding-and-abetting-molestation/

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 2 018 autres abonnés

Partager l'article :

3 Commentaires

  1. en France c’est pareil, les flics s’en battent les fouilles, j’ai dénoncé un violeur et pédophile en 2003, envoyé un courrier de trois pages au procureur de la république de Brest, ils en avaient rien à battre, pas de main courante, rien.

  2. Jonathan, ceux qui comme nous, ont lu, notamment le Contre Rapport de la Commission Vérité et Réconciliation – Le crime de génocide dans les Pensionnats pour Indiens de 1840 à 1996, que Résistance71 a partiellement traduit, mais de manière substantielle (le CR fait plus de 300 pages) et m’a demandé d’en faire un PDF en français, ici ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2016/06/meurtrepardecretversionpdfdu30052017.pdf

    Connaissent l’implication de l’État et de la police du Canada (GRC) aux côtés des Églises depuis 1840 au Canada, et aux USA de 1820 à 1980…

    Et pour ma part, j’ai réalisé ce PDF ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/01/confessionsdalbertorivera.pdf qui est une exclusivité, dans ce format, de mon blog, qui démontre que l’Église a toujours soutenu les Rois, Empereurs, dictateurs, pouvoirs politiques, car son Plan est ; 1 seule Église mondiale + 1 seul gouvernement mondial = ce qui ressemble furieusement au N.O.M. non ?

    Et ce de manière documentée depuis… 420 après J.C.

    Avec cette énième révélation de scandale (Pennsylvanie) cela nous permet, jusqu’en France, de remettre les pendules à l’heure ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2018/08/20/enieme-scandale-des-pretres-pedophiles-le-pape-se-dit/

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.