Documentaire : France, CIA, héroïne, un curieux mélange!

0

Partie 1 : 

Il existe bel et bien des liens entre la CIA, la France et le trafic d’héroïne. Aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est de ces relations inavouables qu’est né l’un des premiers cartels de drogues international : « La French Connection ». Ne nous y trompons pas, cette appellation, réduisant le trafic à notre chère France, permet habilement d’en minimiser l’ampleur. Si il y a un domaine pour lequel la mondialisation fut heureuse c’est bien celui des trafics illégaux, et particulièrement des stupéfiants. La France n’en est que la partie émergée. Ainsi en étudiant l’histoire du trafic de stupéfiants, nous mettons en lumière certains enjeux occultés, et rappelons quelques liens parfois oubliés. Cette vidéo sera la première d’une série de 3 épisodes ayant pour ambition la synthèse d’un marché, parfaitement illicite, et pourtant bien intégré à notre PIB.

 

 

Partie 2 : 

Après la fin de la « French Connection » (abordée dans le premier épisode), le gros du trafic s’exporte en Colombie. Là-bas, c’est de la cocaïne qui est fabriquée et devinez par qui ? Par certains chimistes français issus de l’ancien trafic défait. Rapidement ils s’allient à Pablo Escobar et parviennent à recréer un marché mondial autour d’une petite ville : Medellín. Souvent pointés du doigt comme des malfaiteurs indépendants, se jouant des lois et des États, capables de corrompre des gouvernements entiers, les cartels, à l’image de celui de Medellín, sont parfois les outils d’organisations bien plus puissantes encore. A qui profite le crime ? Dirait-on. C’est ce que nous allons essayer de comprendre au cours de ce second épisode !

 

 

Partie 3 : 

Le trafic de stupéfiant générerait annuellement environ 300 milliards $ de chiffres d’affaire, ce qui le place en 2e position après le commerce des armes. Les États-Unis dépenseraient, à eux seuls, près de 50 milliards par an dans la lutte contre les cartels. Cela peut sembler tout à fait paradoxal puisque l’on retrouve la CIA impliquée dans la plupart des gros trafics : French Connexion, Médellin, Sinaloa, Contras, Afghanistan… Pourquoi y a-t-il un tel décalage entre ce qu’affichent les politiciens américains et la façon dont agissent leurs acteurs ? Comment après 50 ans de lutte apparemment acharnée, nos États ont-ils pu échouer ainsi ?

 

Toutes les sources sont dans les descriptions des vidéos.

 


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 424 autres abonnés

Partager l'article :

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.