Dédollarisation : Pour la première fois de son histoire, la Russie émettra des obligations souveraines libellées en yuan

0

La Chine et la Russie, qui, chaque jour, se préparent à ce jour inévitable où le dollar ne sera plus la devise de réserve du monde.

 

Comme l’indique le «South china morning post», la Chine et la Russie accélèrent la réduction de leur dépendance à l’égard du dollar américain, et le ministère russe des Finances devrait lancer sa première obligation libellée en yuan d’ici la fin de cette année ou au début de 2020. Moscou espère qu’une obligation en yuan suscitera l’intérêt des investisseurs chinois pour les actifs russes et contribuera également à créer des repères pour la mise en place d’options de couverture du rouble et du yuan, évitant ainsi l’utilisation du dollar américain.

Selon le «South china morning post», l’obligation de première qualité serait la toute première émission de dette souveraine russe en yuan, et elle devrait être cotée à la Bourse de Moscou. L’idée a été proposée pour la première fois en 2016, bien qu’il y ait eu plusieurs retards dans l’élaboration de l’accord. Elle a été relancée l’année dernière avec la Chine et la Russie, qui cherchaient à renforcer leurs liens dans un contexte d’escalade des tensions avec les États-Unis.

«Actuellement, plusieurs banques dirigées par Gazprombank et[China International Capital Corporation] font des efforts pour réaliser cette première obligation en yuan,[mais] il y a encore quelques détails techniques sur lesquels nous travaillons,» a déclaré Cheng Daming, directeur exécutif de China International Capital Corporation, l’une des principales banques d’investissement de Chine. «Avec un peu de pression et des efforts conjoints, nous pensons que nous réaliserons cet accord dans l’année ou au début de l’année prochaine.»

 

«Parce que les investisseurs obligataires chinois ne sont pas familiers avec le risque de crédit de la dette souveraine russe et de la Bourse de Moscou, ils ont besoin de plus de temps pour se familiariser avec l’ensemble de la structure de l’opération, ce qui pourrait être la chose la plus importante actuellement pour que cette opération ait lieu,» a ajouté Cheng.

L’obligation libellée en yuan russe offrira aux investisseurs chinois une autre opportunité d’investissement après que la banque centrale chinoise a mis à jour l’année dernière les règles relatives au programme Renminbi Qualified Domestic Institutional Investors. Cela permet aux investisseurs chinois d’acheter des produits libellés en yuan sur les marchés étrangers, tant que les investissements en yuan ne sont pas convertis en devises étrangères.

Alors que la Russie abandonne la totalité de son Trésor américain en 2018 et que la Chine menace périodiquement de faire de même alors que sa guerre commerciale avec les États-Unis s’intensifie, les deux pays sont désireux de réduire leur dépendance au dollar américain depuis un certain temps, Washington utilisant l’accès au système mondial de paiement en dollars américains comme arme pour punir les pays et individus qui enfreignent ses lois, même hors des États-Unis. En fait, comme indiqué précédemment, pour réduire la dépendance à l’égard du dollar américain, Moscou et Pékin ont également parlé d’établir un nouveau système pour les règlements directs en yuan-rouble, bien que le projet ait également subi de nombreux retards.

Ironiquement, les mesures visant à remplacer le dollar comme monnaie de réserve mondiale auraient la bénédiction de JPMorgan et de Mark Carney de la Banque d’Angleterre, qui ont tous deux suggéré qu’il est temps pour le dollar de céder son statut de monnaie de réserve mondiale car l’alternative menace le monde avec une supernova déflationniste.

 

Certes, les deux pays sont déjà en bonne voie vers l’indépendance du dollar, car dans le commerce bilatéral, 14% des paiements sont déjà effectués en yuan et environ 7 à 8% en roubles, selon le ministère russe des Finances. La Chine est le principal partenaire commercial de la Russie, tandis que la Russie est le principal fournisseur de pétrole brut de la Chine.

La banque centrale russe a également remplacé progressivement ses actifs libellés en dollars américains par des actifs libellés en yuans dans son portefeuille de réserves de change, achetant pour 44 milliards de dollars américains de la monnaie chinoise au deuxième trimestre de 2018, tout en vendant pour plus de 100 milliards de dollars américains. La Russie détenait 67 milliards de yuans à la mi-2018, soit 15 % de ses réserves internationales.

Moscou a intensifié la construction de sa propre infrastructure financière à la suite des sanctions de 2014 imposées à Moscou sur la Crimée, pour se protéger contre de nouvelles restrictions sur l’activité de ses banques et entreprises. Moscou a déjà levé des capitaux cette année en vendant des euro-obligations libellées en euros et en dollars américains.

Cela dit, il peut y avoir des problèmes dans un paradis dé-dollarisé : Les représentants des banques et des bourses russes ont toutefois exprimé leur frustration face à l’absence de progrès dans l’approfondissement des liens entre les marchés financiers et la Chine, en dépit de la rhétorique favorable des deux gouvernements. Denis Shulakov, premier vice-président de la Gazprombank, a déclaré que l’accord sur les obligations en yuan est important parce qu’il aide à établir une référence pour créer plus d’options de couverture pour ceux qui investissent ou négocient dans la monnaie chinoise. Dans l’ensemble, les investisseurs étrangers détiennent maintenant un peu plus de 2 billions de roubles (30,2 milliards de dollars US) de dettes émises par le ministère russe des Finances, a-t-il ajouté.

«Aucun investisseur chinois n’achète la dette du ministère russe des Finances en roubles, c’est pourquoi l’idée est d’acheter cette dette en[yuan]», a-t-il dit.

 

«Les instruments financiers sont tous négociés sur une base de confiance. Alors que les investisseurs étrangers occidentaux semblent faire confiance au marché russe, les investisseurs chinois, en n’y participant pas du tout, sont considérés comme inconscients ou hésitants. Il ne s’agit pas d’une question technique, mais plutôt d’une question de réglementation, mais d’une question de confiance mutuelle dans les systèmes financiers.»

Ce n’est pas seulement la proximité financière et monétaire que les deux pays recherchent, cependant, et selon Xinhua, les hauts responsables militaires chinois et russes ont convenu de renforcer la coopération militaire entre les deux pays pour maintenir conjointement la paix et la stabilité mondiales.

Zhang Youxia, vice-président de la Commission militaire centrale, et le ministre russe de la Défense Sergei Shoigu sont parvenus à un accord lors d’une réunion à Moscou mercredi dernier. M. Zhang, qui est également membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois (CPC), a salué l’évolution des relations entre la Chine et la Russie au cours des 70 dernières années de relations diplomatiques.

La Chine et la Russie ont élevé leurs relations au rang de partenariat stratégique global de coordination pour une nouvelle ère, ouvrant une nouvelle ère de relations de haut niveau avec un plus grand développement, a déclaré M. Zhang à la réunion. Il a déclaré que la Chine était prête à travailler avec la Russie pour mettre en œuvre les importants consensus auxquels sont parvenus les présidents des deux pays, renforcer les liens militaires dans la nouvelle ère, approfondir la coopération pratique dans tous les domaines, sauvegarder conjointement leurs intérêts sécuritaires et maintenir la paix et la stabilité mondiales.

Cité par Xinhua, Shoigu a déclaré que le partenariat stratégique global de coordination entre la Russie et la Chine pour une nouvelle ère «bénéficie aux deux peuples et constitue une force importante pour préserver la sécurité et la stabilité stratégique mondiales».

Il a suggéré que les deux pays renforcent leur coordination sur les grandes questions internationales et régionales, s’attaquent conjointement aux défis découlant de l’unilatéralisme et du protectionnisme, et maintiennent la paix et la stabilité mondiales.

La coopération militaire joue un rôle important et démontre la «spécialité» des relations entre la Russie et la Chine, a dit M. Shoigu, ajoutant que la Russie est prête à améliorer la coopération avec la Chine dans les jeux, les exercices et la formation du personnel de l’armée.

 

Source : https://www.zerohedge.com/news/2019-09-07/first-time-ever-russia-will-issue-sovereign-bonds-denominated-yuan et https://www.scmp.com/economy/china-economy/article/3026042/china-and-russia-edge-closer-reducing-us-dollar-reliance

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 676 autres abonnés

Partager l'article :

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.