Amazon annonce qu’il va lancer dans quelques mois un moyen de payer grâce… à votre main

0

Oubliez la carte nouvelle carte de paiement en titane d’Apple – le dernier mode de paiement d’Amazon utilise la chair et le sang. Les ingénieurs du géant de la vente en ligne testent discrètement des scanners qui permettent d’identifier une main humaine comme un moyen de payer un achat en magasin, dans le but de les déployer dans sa chaîne de supermarchés Whole Foods au cours des prochains mois, a appris The Post.

 

Les employés des bureaux d’Amazon à New York servent de cobayes pour la technologie biométrique, l’utilisant dans une poignée de distributeurs automatiques pour acheter des articles tels que des sodas, des chips, des barres granola et des chargeurs téléphoniques, selon des sources informées des plans.

Les capteurs de haute technologie sont différents des scanners d’empreintes digitales que l’on trouve sur des appareils comme l’iPhone et n’exigent pas que l’utilisateur touche physiquement ses mains sur la surface à numériser.

Ils utilisent plutôt la vision par ordinateur et la géométrie en profondeur pour traiter et identifier la forme et la taille de chaque main qu’ils scannent avant de charger une carte de crédit dans un fichier.

Le système, nommé «Orville», permettra aux clients ayant un compte Amazon Prime de scanner leurs mains au magasin et de les relier à leur carte de crédit ou de débit.

Il est précis au dix millième de 1 % près, mais les ingénieurs d’Amazon s’efforcent de l’améliorer à un millionième de 1 % avant son lancement, selon la source.

Amazon espère introduire cette technologie dans une poignée de ses magasins Whole Foods d’ici le début de l’année prochaine et éventuellement étendre cette technologie de caisse ultra-rapide à tous les sites américains. Le rythme du déploiement dépendra de la rapidité avec laquelle Whole Foods sera en mesure de l’installer et de former ses employés à son utilisation, selon les sources.

«Nous ne faisons pas de commentaires sur les rumeurs ou les spéculations», a déclaré un porte-parole d’Amazon.

Alors qu’une transaction par carte ordinaire prend généralement entre trois et quatre secondes, la nouvelle technologie d’Amazon peut traiter la transaction en moins de 300 millisecondes, selon une personne familière avec le projet.

«Les détaillants ont toujours été intéressés par la rapidité des paiements», a déclaré Majd Maksad, fondateur et PDG de Status Money, un site de finances personnelles, à The Post. «Il suffit d’entrer dans Whole Foods pour voir les files d’attente massives de gens qui attendent de partir. C’est un énorme point de friction.»

En cas de succès, la technologie pourrait également aider à encourager les consommateurs à dépenser davantage lorsqu’ils visitent Whole Foods, a-t-il dit.

«Les gens ont tendance à dépenser davantage lorsqu’ils n’ont pas l’expérience de toucher quelque chose de tangible comme de l’argent», a dit Maksad. «L’utilité de l’argent devient plus éphémère.»

Dans la chaîne naissante de dépanneurs «Go» d’Amazon, lancée l’an dernier, les clients utilisent une application téléphonique pour s’enregistrer dans un tourniquet. Ils peuvent alors remplir leurs sacs et les emporter sans jamais passer par un registre grâce à la vision par ordinateur et à un réseau de capteurs répartis dans tout le magasin.

Avec la nouvelle technologie manuelle, les clients n’auront même plus besoin d’apporter leur téléphone. Néanmoins, les experts disent qu’il n’est pas certain que les clients seront enthousiastes à l’idée de scanner leurs mains chez Whole Foods.

Stephanie Hare, une chercheuse indépendante spécialisée en éthique des technologies, a fait remarquer que les pays dotés de programmes de surveillance solides comme la Chine utilisent déjà des caisses biométriques dans certains magasins et qu’Amazon semble avoir pris la décision de ne pas utiliser la reconnaissance faciale.

«Je pense qu’ils ont probablement décidé que les Américains ne voudront probablement pas payer avec leur visage, mais qu’ils pourront le faire avec leurs empreintes digitales ou leur main», a-t-elle dit. «Ça ressemble moins à une photo d’identité.»

Les consommateurs devraient éviter de divulguer leurs données biométriques, indique M. Hare, en soulignant que, si une entreprise est piratée, il peut s’écouler six ans ou plus avant que les consommateurs ne résolvent le vol de données.

«Pourquoi leur donner ces données ? Les gens ne comprennent pas le risque, et ils en vendent trop les avantages», dit-elle. «Nous avons quelques états nations qui sont très doués pour voler des données en ce moment.»

 

(Note ExoPortail : Comme vous venez de le lire, ce pseudo progrès est encore une fois vendu comme facilitateur du quotidien alors qu’il sera en fait une vol de liberté monétaire en ce qui concerne l’argent papier. Ici le but est est certes de vous faire acheter davantage comme ils l’avouent eux même mais surtout d’être une grosse étape supplémentaire en vue de la numérisation totale de l’argent et un pas supplémentaire en vue de notre contrôle)

 

Source : https://nypost.com/2019/09/03/amazon-testing-payment-system-that-uses-hands-as-id/

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 676 autres abonnés

Partager l'article :

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.