Le nombre d’Or observé dans les crânes humains

5
Le nombre d’or est un nombre ou une constante mathématique que l’on trouve presque partout dans la nature. Il est également utilisé dans le développement de la technologie et des interfaces utilisateur, car les êtres humains semblent être programmés de façon innée pour se conformer au nombre d’Or. Récemment, une équipe de scientifiques a découvert que la morphologie spatiale, ou forme, du crâne humain reflète mieux le nombre d’Or que celle des autres animaux. Qu’est-ce que cela pourrait signifier ?

 

Bien que l’étude n’offre aucun aperçu de ce que signifient ces résultats, je vais proposer quelques éléments à considérer.

Premièrement, un nombre d’or est une structure fractale. Les fractales sont des modèles auto-similaires qui organisent l’information d’une manière très unique. Les informations stockées dans une fractale peuvent être compressées sans perte de résolution. Cela signifie que les objets qui sont orientés spatialement autour du nombre d’or, ont une capacité innée d’absorber beaucoup d’informations.

Ainsi, les fractales se trouvent souvent à des endroits où deux systèmes indépendants convergent, créant un point d’échange d’information ou une membrane. L’oreille humaine en est un exemple, puisqu’un son est comprimé via la structure externe de l’oreille, dans une cavité qui transfère ensuite les fréquences du son en faisceaux discrets, reçus par les terminaisons nerveuses de l’oreille interne.

 

Deuxièmement, le corps humain est déjà chargé de nombreuses proportions du «ratio phi».

 

 

Troisièmement, l’ADN s’organise en structures fractales de tressage du nombre d’or.

La molécule d’ADN, le programme de toute vie, est basée sur le nombre d’or. Il mesure 34 angströms de long par 21 angströms de large pour chaque cycle complet de sa double hélice spirale.

 

34 et 21, bien sûr, sont des nombres de la série de Fibonacci et leur rapport, 1.6190476 se rapproche de phi, 1.6180339.

L’ADN de la cellule se présente sous la forme d’une hélice à double brin appelée ADN-B. Cette forme d’ADN a deux sillons dans ses spirales, avec un rapport de phi dans la proportion du sillon majeur au sillon mineur, soit environ 21 angströms pour 13 angströms.

 Note ExoPortail : Un angström est une unité de longueur valant 0,1 nanomètre , soit 10−10 mètre (1 dixième de milliardième de mètre) ou encore 10−4 micromètre ou micron (1 dix millième de micromètre ou micron) 

Enfin, la science moderne a récemment confirmé que l’ADN agit comme une sorte d’antenne fractale dans les champs électromagnétiques.

Tout cela implique que l’information peut être transmise et reçue à travers une structure fractale.

Puisque le corps humain est rempli de structures fractales et que le crâne lui-même est également organisé de la même façon, cela pourrait expliquer pourquoi les perceptions extrasensorielles ont lieu.

C’est peut-être la raison pour laquelle, pendant les orages géomagnétiques, lorsque le champ électromagnétique dans lequel le corps est plongé, les événements de précognition diminuent. Cette découverte a été constatée par un centre de recherche grand public, le «Stanford Research Institute», à l’époque où le Remote Viewing était ouvertement étudié par la «Defense Intelligence Agency» pendant le projet Stargate.

Je suppose que la raison pour laquelle les humains sont plus alignés avec le nombre d’Or est que cela révèle que nous avons une plus grande capacité à comprendre l’ensemble de la réalité. Cette idée touche aux concepts spirituels.

La spiritualité, en général, est la connaissance de la façon dont toutes les choses sont interconnectées. Une fractale et le nombre d’or sont des choses qui représentent des systèmes holistiques. Ainsi, le fait qu’une fractale puisse représenter des corps d’information holistiques en soi, comme l’ADN, suggère que les humains sont biologiquement équipés pour la connaissance spirituelle. Je me rends compte que cet argument est malheureusement insuffisamment étayé et qu’il ne s’agit pas d’une argumentation complète. Mais, nous l’espérons, cela vous donnera suffisamment de matière à réflexion pour alimenter votre propre contemplation à cet égard.

Bien sûr, la réalité du transfert d’information extra-esprit – la télépathie ou les capacités paranormales – n’est pas reconnue par la communauté scientifique en général. Par conséquent, les résultats de l’étude ci-dessous pourraient ne pas être pleinement compris tant que ces obstacles à la réflexion n’auront pas été levés.

 

Source : https://insights.ovid.com/crossref?an=00001665-201909000-00034https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21457072https://www.goldennumber.net/dna/ et https://neurosciencenews.com/golden-ratio-human-skull-15034/

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 958 autres abonnés

Partager l'article :

5 Commentaires

  1. Il y a un cour d’électronique, physique, électromagnétique pour devenir radio amateur.
    C’est une recherche qui ne cesse d’exploser avec la découverte des micro onde pour faire voyager l’information très pratiquement jusqu’a nos ordinateur/téléphone.

    La 5G qui arrive serait déjà dépassé par 10x selon le standard qu’Elon Musk est en train d’installer avec ses Cube Sat qu’il déploie en ce moment dans l’espace.

    J’ignore quelle longueur d’onde il utilisera, mais ça sera sans doute environs du 10Ghz pour des antennes de 3cm (ou moins).

    Considérer l’ADN comme une antenne semble tout à fait cohérent. Il conviendrais de considérer quelle fréquence pourrait capter une antenne de cette taille en théorie.

    10Ghz c’est le standard actuel.
    A partir de 50Ghz ont transmet de la lumière infrarouge.

    Je viens de lire un article « qui n’a rien à voir » sur l’iode qui est utilisé par des algues pour se protéger du stress oxydatif des UV et du sel. C’est un métal, le plus lourd semble t’il que l’organisme supporterait (a vérifier sue le wikipédia à « iode »).

    Il est important de réfléchir à quoi notre intelligence pourrait servir dans ce domaine.
    Peut être pourrait-on utiliser le biomimétisme pour créer des antennes spécifiques basée sur la forme de l’oreille interne ?

    https://www.facebook.com/HoloFractale-666026963484299/

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.