Comprendre quelle Eau il faut boire

2

L’eau pure est l’un des piliers d’une bonne santé. Votre corps est principalement constitué d’eau, un apport d’eau permanent est donc essentiel à toutes vos fonctions.Tout le monde est conscient que la plupart des sources d’eau sont aujourd’hui polluées mais il règne une grande confusion quant à savoir quelle eau est la meilleure pour la santé, et quel type de traitement domestique de l’eau permet d’obtenir la meilleure eau potable.

Le souci est que la plupart des réseaux publics de distribution de l’eau sont chargés de dangereux polluants, tels que des sous-produits de désinfection, du fluor, et des substances pharmaceutiques, entre autres. Quoi qu’il en soit, l’eau DOIT être votre boisson privilégiée si vous voulez être en bonne santé – mais ce doit être une eau purifiée.

Au-delà de la filtration de l’eau, il y a aussi la question du PH – eau alcaline ou eau acide. Il existe un certain nombre d’allégations de santé assez étonnantes à propos de l’eau alcaline, mais sont-elles exactes ? La plupart ne le sont pas.

La théorie à propos de l’eau alcaline est, pour résumer, que l’eau alcaline (ionisée) serait un antioxydant puissant possédant un surplus d’électrons capables « d’éponger » les dangereux radicaux libres qui circulent dans vos veines. L’eau alcaline peut prétendument corriger l’excès d’acidité dans vos tissus, ce qui pourrait prévenir ou inverser le cancer, l’arthrite et d’autres maladies dégénératives.

Les différents types d’eau

  • L’eau purifiée : une eau qui est physiquement traitée pour en éliminer les impuretés (par exemple par distillation, déionisation, osmose inverse, filtration au charbon actif, etc.).
  • L’eau distillée : l’eau est bouillie, la vapeur obtenue est ainsi séparée des sels minéraux puis condensée.
  • L’eau en bouteille : cette eau provient généralement d’une source ou a subi une osmose inverse avant d’être mise en bouteille. Toutefois, certaines marques commercialisent simplement de l’eau du robinet embouteillée, qui n’a pas nécessairement été filtrée de quelque façon que ce soit.
  • L’eau alcaline : une eau qui a été séparée en fractions alcaline et acide par electrolyse, tirant parti des charges électriques naturellement présentes dans les ions de magnésium et de calcium, présente dans l’industrie de l’eau potable.
  • Eau déionisée ou déminéralisée : une eau dont les ions minéraux (des sels minéraux tels que le sodium, le calcium, le fer, le cuivre, le chlore et le brome) ont été éliminés en l’exposant à des résines chargées électriquement qui attirent les sels et les fixent.
  • Eau dure, eau douce : L’eau dure désigne toute eau qui contient une quantité significative de minéraux dissous ; l’eau douce est une eau traitée dont le seul cation (ion chargé positivement) est le sodium.

Comprendre le PH

Le concept d’acidité ou d’alcalinité de votre corps – ou de l’eau – est basé sur l’échelle du pH. Il est donc nécessaire d’avoir une idée de base de ce qu’est le pH. Le pH est simplement la mesure de la concentration en ions d’hydrogène. L’acronyme « pH » signifie d’ailleurs « potentiel Hydrogène ».

Plus le pH d’un liquide est élevé, moins il contient d’ions libres d’hydrogène ; plus le pH est faible, plus il contient d’ions libres d’hydrogène. Une unité d’écart de pH correspond à une multiplication ou une division par dix de la concentration en ions – il y a par exemple dix fois plus d’ions d’hydrogène dans un pH de 7 que dans un pH de 8.

L’échelle du pH s’étend de 0 à 14 et un pH de 7 est neutre. Toute substance ayant un pH inférieur à 7 est considérée comme acide, l’acide de batterie étant l’exemple extrême, avec un pH d’environ 1. Toute substance ayant un pH supérieur à 7 est alcaline (ou basique), la soude étant en tête de liste, avec un pH d’environ 13.

Le pH de l’eau naturelle de notre planète varie entre 6,5 et 9, en fonction des sols et de la végétation environnante, des variations saisonnières et des conditions climatiques, et même en fonction des réactions quotidiennes à la lumière du soleil. Des barrages aux polluants industriels toxiques, l’activité de l’homme influence également le pH de l’eau.

La plupart des animaux et plantes aquatiques se sont adaptés pour vivre dans une eau au pH très spécifique, et le moindre changement, même minime, peut les tuer. Un pH inférieur à 4 ou supérieur à 5 tue la plupart des poisons, et très peu d’animaux peuvent tolérer des eaux dont le pH est inférieur à 3 ou supérieur à 11. Sachant les organismes vivants aussi sensibles aux changements de pH, VOUS ne devriez pas être surpris, en tant qu’organisme vivant de cette planète, d’être également sensible au pH de votre eau.

Recommandations de PH pour votre eau potable

Quelles sont donc les recommandations de pH optimal pour l’eau potable ? l’OMS a publié un document de près de 600 pages intitulé « Recommandations pour la qualité de l’eau potable ». Dans un tome si volumineux, on s’attendrait à trouver tout ce qu’il faut savoir sur l’eau potable, n’est-ce pas ? Mais en fait, on y trouve tout, SAUF une recommandation de pH – il n’existe aucune recommandation de pH en termes de santé !

Le document indique que le pH n’a « généralement aucun impact direct sur les consommateurs », mais il précise pourtant que le pH est « l’un des paramètres opérationnels de qualité de l’eau les plus importants ». l’OMS recommande que le pH de l’eau se situe entre 6,5 et 8 afin de ne pas corroder les canalisations – mais il ne s’agit PAS des canalisations de votre organisme :

« La gestion de l’alcalinité et du calcium contribue également à la stabilité de l’eau et contrôle son agressivité vis à vis des tuyaux et des appareils. En cas de corrosion, l’eau potable pourrait être contaminée et son goût et son apparence pourraient être affectés. »

Il semble que l’OMS se préoccupe davantage des canalisations de votre maison que de celles de votre corps. Il est très probable que l’organisme soit conçu pour boire une eau d’un pH entre 6,5 et 8. Un taux supérieur ou inférieur peut avoir d’autres indications, telles que la désinfection, mais je conseillerais d’être prudent avec des eaux potables dont le pH n’est pas compris dans cette fourchette.

Recherche sur l’alcalinité I : la flore et la faune

  Si vous jardinez, vous pouvez consulter une illustration utile des effets environnementaux du pH dans votre jardin. Si votre pH est faible, votre hortensia produira des fleurs roses, mais s’il est élevé, il vous donnera des fleurs bleues. Mais qu’en est-il pour nous, bipèdes ?

Recherche sur l’alcalinité II : les humains

  • Dans des conditions extrêmement alcalines, les cellules normales meurent. Une étude publiée dans le Journal of Biological Chemistry a découvert que l’alcalose (l’augmentation du pH des cellules) entraine la mort cellulaire provoquée par l’alcalinité, par suite de l’altération de la fonction des mitochondries.
  • Une autre étude, menée par l’Université Cornell, indique qu’il n’a pas été établi que les antioxydants sont efficaces contre les maladies dégénératives, et ils précisent que cela pourrait résulter de la façon dont les mitochondries fonctionnent à l’intérieur des cellules, dans certaines conditions de pH.

Il existe des études scientifiques qui plaident contre l’alcalinité, au moins en ce qui concerne la prévention ou le traitement du cancer. Examinons la recherche menée par Robert Gilles, qui a étudié la formation et l’acidité des tumeurs.

D’après Robert Gilles, les tumeurs, de par leur nature même, se rendent acides – même dans une structure cellulaire alcaline. En d’autres termes, elles fabriquent leur propre acidité. Des scientifiques, qui sont en train de développer des prototypes d’agents anti-cancer potentiels, qui tuent les cellules tumorales de façon sélective en interférant avec la régulation du pH intra-cellulaire, ont découvert que les traitements alcalins n’ont PAS l’effet désiré – contrairement aux traitements fortement acides.

On parle ici de combattre le feu par le feu – ils luttent contre des cellules cancéreuses qui adorent l’acide avec de l’acide ! Il semble que la solution soit de DIMINUER l’alcalinité dans les cellules cancéreuses, et non de l’augmenter. Tous ces industriels qui vous promettent que l’eau alcaline diminuera votre risque de cancer n’ont donc rien compris à ce que les recherches scientifiques montrent en réalité.

Encore plus intéressant, une étude de 2005 du National Cancer Institute, qui a réexaminé l’utilisation de la vitamine C (acide ascorbique) pour traiter le cancer. Ils ont découvert qu’à doses pharmacologiques administrées en intraveineuse, l’acide ascorbique tue les cellules cancéreuses sans endommager les cellules normales. Voici donc encore un autre exemple qui montre que les cellules cancéreuses sont vulnérables à l’acidité, et non à l’alcalinité.

Il est clair que la relation entre l’alcalinité et le cancer a été grossièrement simplifiée par certaines personnes qui ont tiré des conclusions hâtives – et bien entendu par celles qui tentent de s’enrichir en exploitant vos peurs. Pour conclure, l’eau alcaline n’est pas le remède miracle contre le cancer.

La clé réside dans l’équilibre

Comme dans de nombreux domaines, tout est finalement question d’équilibre. Une eau trop acide ou trop alcaline peut être nocive pour la santé et entraîner des déséquilibres nutritionnels. Cela a été démontré par une étude suédoise sur l’eau des puits, qui a découvert que les deux extrêmes de pH posaient problème. Notre corps n’est tout simplement pas conçu pour boire une eau hautement alcaline en permanence.

Je pense qu’il est donc important d’être TRÈS prudent sur un sujet aussi fondamental que l’eau que l’on boit au quotidien. Si vous faites fausse route, vous pourriez réellement vous faire beaucoup de mal. Il semble logique que nous soyons faits pour boire l’eau telle qu’elle existe à l’état naturel, ce qui exclut l’eau alcaline d’un pH de 8 ou au-delà.

Et si vous buvez de l’eau alcaline en permanence, l’alcalinité de votre estomac va augmenter, atténuant son acidité et altérant votre capacité à digérer les aliments, car un manque d’acidité dans l’estomac est l’une des causes les plus fréquentes d’ulcère. Cela peut ouvrir la porte aux parasites dans votre intestin grêle, et votre digestion des protéines risque d’en souffrir.

Cela signifie également que votre apport de minéraux et de nutriments diminuera avec le temps – certains de ces effets sur la santé peuvent en fait déjà être constatés chez les gros buveurs d’eau alcaline. L’alcalinité peut aussi poser un problème par son action antibactérienne, car elle risque potentiellement de perturber l’équilibre des bonnes bactéries de votre organisme.

L’eau vivante

Ce dont vous avez besoin, c’est d’une eau pure – une eau propre, équilibrée et saine, ni trop alcaline, ni trop acide. Idéalement, le pH de votre eau doit se situer entre 6 et 8. Certaines des eaux les plus saines au monde – celles qui jaillissent des montagnes – ont une acidité qui avoisine les 6,5 et auraient ma préférence absolue si seulement elles étaient facilement disponibles.

Cette eau de source des montagnes est ‘structurée’ d’une façon qui n’est pas encore bien comprise. J’espère avoir très prochainement plus d’informations à propos de l’eau structurée.

Si c’est un sujet qui vous intéresse, il existe un site Internet, FindaSpring.com, qui vous aide à trouver des sources dans votre région. C’est ce que l’on appelle « de l’eau vivante », qui vit tout comme les aliments crus qui sont des « aliments vivants . » L’une des raisons pour lesquelles je préconise de manger des aliments frais, bios et crus, en quantité, est qu’ils contiennent des biophotons.

Les biophotons sont les plus petites unités de lumière qui existent, qui sont stockées et utilisées par tous les organismes biologiques – vous y compris. L’énergie vitale parvient jusqu’à vos cellules à partir des aliments biodynamiques que vous mangez.
De la même façon que les aliments crus sont vivants par l’énergie des biophotons, l’eau naturelle est « vivante ».

Si vous voulez vraiment alcaliniser votre corps, il semble sage de le faire avec une eau de la meilleure qualité possible, que l’on obtient à partir de jus de légumes. Les jus de légumes verts vous aideront à normaliser le pH de votre corps de façon naturelle. Si vous ne connaissez pas le sujet et souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter gratuitement mon guide des jus.

Je ne peux pas penser à « l’eau vivante » sans penser aux travaux visionnaires du Dr. Masaru Emoto, le chercheur japonais qui a expérimenté les formes cristallines de l’eau. Il a découvert que différentes formes d’énergie influencent la capacité de l’eau à s’organiser en magnifiques formes de cristaux.

Il a démontré que la cristallisation de l’eau dépend de la santé naturelle de l’eau. Masaru Emoto a découvert que l’eau des sources naturelles, des sources d’eau thérapeutique, etc. forment de magnifiques et complexes géométries cristallines – semblables à des flocons de neige. L’eau qui a été distillée ou polluée perd son ordre intérieur et sa capacité à se cristalliser est profondément perturbée.

Vous ne voudriez pas manger d’aliments morts … alors pourquoi voudriez-vous boire une eau morte ?

Optimiser le pH de votre corps

L’alimentation type des américains est riche en sucre et en aliments industriels, ce qui perturbe la capacité de l’organisme à optimiser le pH. Bien que le corps possède les mécanismes capables d’atténuer votre pH, ils sont pour la plupart probablement en état de légère acidose à cause d’une trop grande consommation d’aliments transformés de mauvaise qualité et dévitalisés.

Nos ancêtres n’avaient aucun problème de pH car ils avaient une alimentation pré-agricole de chasseurs-cueilleurs, riche en végétaux et en viande d’excellente qualité, et dépourvue de céréales. Vous pouvez optimiser le pH de votre corps en mangeant comme le faisaient nos ancêtres – une alimentation riche en aliments complets crus et bio – ce qui aidera votre organisme à atteindre l’homéostasie.

Sourcehttp://french.mercola.com/sites/articles/archive/2016/12/27/eau-alcaline.aspx?utm_source=facebook.com&utm_medium=referral&utm_content=facebookmercolafr_ranart&utm_campaign=12032017_eau-alcaline


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Merci.

2 Commentaires

  1. Bonjour à tous,

    Merci pour cet article, car faire attention à l’eau que nous buvons c’est la chose la plus importante, que ce soit pour la santé mentale et physique, l’énergie vitale, la spiritualité, les capacités extrasensorielles. Forcément, avec un corps composé à 90% d’eau…

    Si je peux me permettre quelques conseils à prendre ou laisser :

    Beaucoup déconseillent la distillation de l’eau car cela enlève tout ce qui est mauvais, mais aussi ce qui est bon. L’eau naturelle contient de minéraux, donc la plupart des spécialistes en géobiologie conseillent les systèmes de filtre de type Berkey qui coûtent aux alentours de 300 €. Un investissement un peu lourd, mais la santé c’est important…
    En plaçant de la Shungite concassée dans le système de filtrage cela améliorer grandement la qualité de l’eau : la shungite absorbe les métaux lourds, dynamise l’eau, libère des minéraux et fullerènes (molécules de nanocarbone à l’état naturel) et renforce l’ancrage des personnes.

    Vous le savez, le gouvernement mondial empoisonne la population avec du fluor dans les dentifrices et dans l’eau dont la quantité varie en fonction des régions, pays, etc. Le Fluor rend les gens dociles, facilement manipulable en s’attaquant à la glande pinéale. L’eau en bouteille contient moins de fluor, mais en contient quand même. Cela dit, on trouve quelques eaux sous la barre des 0.01% de fluor comme Mt Roucous, St Martial ou l’OGEU…

    Par contre, l’eau en bouteille elle est dévitalisée, car stagnante, mais on peut la revitaliser avec diverses techniques qui ont été mesurées par clair-ressenti pour attester de leur efficacité :
    – Le fait de mettre l’eau dans une cruche en Terre la reconnecte à l’élément Terre ce qui la dynamise.
    – Le fait de créer un vortex (tourbillon) revitalise également l’eau très rapidement.
    – le fait de placer l’eau au soleil revitalise l’eau (une 1/2 heure suffit)

    Le taux vibratoire de l’eau est également très important pour augmenter notre énergie vitale par la quantité de biophotons qu’elle contient. Et les biophotons sont des particules d’énergie issus de La Source, dérivée de l’énergie Tachyon, qui peuvent être manifestés par le mental, les ondes de formes, la géométrie sacrée, ou des codes ADN.

    Le simple fait de boire son eau en conscience, en lui envoyant une intention bienveillante, augmente la quantité de biophotons et donc le taux vibratoire. Mais aussi, voici d’autres façons d’augmenter le taux vibratoire de l’eau :

    Le fait de marquer Amour, ou Paix, sur la cruche d’eau ..
    le fait de placer ses mains autour du récipient pour magnétiser l’eau
    la géométrie sacrée ou ondes de formes (en posant la cruche sur une fleur de vie par exemple).
    le fait de prononcer 3x le code ADN Nùknaï augmente énormément le taux vibratoire (en mettant les mains autour du récipient on ressent le biochamp augmenter), même le goût de l’eau change.

    L’eau à une mémoire qui s’imprègne des énergies, formes pensées ou ondes qu’elle traverse. Je vous laisse imaginer l’impacte sur l’eau qui traverse des milliers de maisons en ville avant de sortir de nos robinets. Il est important de libérer les charges que l’eau du robinet accumule tout au long de son parcourt, pour la ré-encoder ensuite avec de belles pensée, intentions, vibrations.

    Evidemment, l’eau est sensible au son, au fréquences sonores. Certaines fréquences sonores sont très bénéfiques à l’eau et en plus permettent de mieux transmettre à l’eau certaines intentions d’amour ou de guérison. Voilà pourquoi certaines personnes chantent pour encoder, dynamiser ou purifier l’eau. La fréquence 432 Hz par exemple, permet d’augmenter le taux vibratoire de l’eau, mais il y en a d’autres…

    J’ai également essayé diverses solutions de support sur lesquels on pose l’eau pour augmenter son taux vibratoire. Ce sont des supports sur lesquels une énergie est encodée. On peut la ressentir par clair-ressenti, ou la voir par claire voyance (on voit une sorte de nuage trouble flotter au-dessus du support, avec diverses couleurs suivant le type d’énergie). J’en ai retenu 3 de particulièrement efficaces :

    le dessin dynamique de Yann Lipnick encodé avec une énergie qui rayonne jusqu’à 1 m au-dessus du dessin (nécessite au moins 1/2 heure pour dynamiser l’eau) :

    http://shop.oviloroi.com/index.php/dessins-dynamiques/sp%C3%A9cial-eau-detail

    le patch de Jean Pierre Martinez , une autre forme d’énergie, moins puissante niveau vibratoire, mais plus centrée sur le cœur :

    http://www.co-cree-action.com/dynamisation-eau-une-revolution-en-marche

    des patchs pour tachyoniser l’eau, une énergie qui permet d’encoder des commandes, comme le pouvoir de guérison, régénération, attraction, harmonisation, etc. L’énergie de La Source, merveilleuse :

    https://www.xalos.ch/shop/ki/fr/Energy-Cards-779.html

    Nikolas

Laisser un commentaire