Californie : Une nouvelle étude révèle que les produits chimiques présents dans l’eau du robinet pourraient être à l’origine de plus de 15 000 cas de cancer

0
Uranium. Radium. Arsenic. Ces produits chimiques sont connus pour causer le cancer. Maintenant, grâce à une étude choquante du «Groupe de travail sur l’environnement» (GTE), nous savons maintenant que ces contaminants et d’autres contaminants nocifs se trouvent dans l’eau du robinet public de la Californie.

 

L’étude vient d’être publiée dans la dernière édition de la revue à comité de lecture «Environmental Health». Les conclusions du GTE sont également conformes à celles d’au moins une autre étude menée en Caroline du Nord. L’infos en plus ? La consommation de cette eau du robinet est liée à un nombre impressionnant de cancers sur une génération donnée.

Dans leur étude, l’équipe du GTE a évalué des échantillons d’eau du robinet provenant de plus de 2 700 réseaux publics d’alimentation en eau en Californie, qui fournissent au moins 98 % de l’eau potable de l’État de la côte ouest. Comme nous l’avons mentionné, ces échantillons contenaient des produits chimiques cancérigènes nocifs, comme le chloroforme, le tétrachloroéthylène et le chrome hexavalent (en plus de ceux qui sont énumérés ci-dessus).

Les auteurs de l’étude ont ensuite été en mesure de déterminer le risque de cancer lié à la consommation de cette eau contaminée en prenant les niveaux moyens annuels de contamination entre 2011 et 2015.

Comme l’affirment les auteurs :

«Il en résulte un nombre estimé de 221 cas annuels de cancer dus à des contaminants de l’eau potable en Californie, soit environ 15 500 cas de cancer sur une période d’environ 70 ans (la durée de vie moyenne).
Vous avez bien lu : plus de 15 500 cas de cancer en Californie directement causés par la consommation d’eau du robinet contaminée. C’est effrayant.
L’EWG indique également que 495 réseaux publics d’eau en Californie sont considérés comme « à haut risque ». Ce qu’ils veulent dire par là, c’est que l’eau du robinet de ces régions causera le cancer chez environ une personne sur 1 000 au cours de sa vie.
Ils affirment également que 43 réseaux publics d’approvisionnement en eau présentent un risque relatif de cancer aussi élevé que 4 sur 1 000. Le GTE ne précise pas quelles collectivités sont les plus à risque, mais il indique qu’il s’agit de  » collectivités de moins de mille habitants et d’un réseau d’aqueduc desservant une population de 19 000 habitants»

L’American Cancer Society estime que jusqu’à 40 % des Américains recevront un diagnostic de cancer à un moment donné de leur vie. D’après les récentes révélations du GTE, nous ne pouvons nous empêcher de supposer que les produits chimiques présents dans notre eau du robinet publique ont quelque chose à voir avec cette statistique qui donne à réfléchir.

Le GTE identifie cette question de l’eau potable contaminée comme un «problème important de justice environnementale».

Comme nous ne pouvons qu’espérer que nos responsables de la santé publique amélioreront l’infrastructure et les ressources nécessaires pour résoudre le problème de santé publique à la source, il y a au moins certaines choses que nous pouvons faire pour protéger notre santé et celle de nos familles :

Utilisez un système de purification de l’eau de haute qualité pour votre eau domestique (ceux qui sont installés directement dans l’évier sont généralement plus efficaces que les filtres des robinets ou des cruches).

Quel que soit le système que vous utilisez, il est important d’entretenir et de nettoyer vos filtres régulièrement.

Source : https://www.naturalhealth365.com/cancer-tap-water-2972.html et https://ehjournal.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12940-019-0475-5

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 351 autres abonnés

Partager l'article :

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.