Poutine et Trump prêts à «établir une véritable coordination» dans la lutte contre l’EI (2 articles en 1)

4
Le président américain Donald Trump s’est entretenu par téléphone avec son homologue russe Vladimir Poutine. D’après les premières déclarations du Kremlin, ils auraient évoqué la guerre contre Daesh et la restauration des relations commerciales.

Donald Trump et Vladimir Poutine on tenu un premier entretien téléphonique samedi 28 janvier. Le début de l’appel a été annoncé par Sean Spicer, secrétaire de presse de la Maison Blanche, dans un message sur Twitter.

«Les présidents ont appelé à l’établissement d’une véritable coordination des actions américaines et russes pour vaincre l’Etat islamique et d’autres groupes terroristes en Syrie et ont souligné l’importance de la restauration du commerce mutuellement bénéfique et des liens économiques entre les communautés d’affaires des deux pays, ce qui pourrait en outre stimuler le développement progressif et stable des relations bilatérales», a annoncé le service de presse du Kremlin dans un communiqué.

L’un des principaux sujets considérés avant l’appel téléphonique entre les dirigents russe et américain était notamment de savoir si la Maison Blanche comptait lever les sanctions américaines imposées à la Russie après la crise en Ukraine.

Un chercheur du centre d’analyse du Conseil de l’Atlantique, Fabrice Pothier, a tweeté jeudi 26 janvier que l’administration Trump «a un ordre exécutif prêt» pour lever les restrictions sur Moscou, mais le lendemain, vendredi 27 janvier, Donald Trump a déclaré qu’il était «très tôt pour parler de cela».

Toutefois, plus tôt au mois de janvier, Donald Trump a déclaré qu’il envisagerait de lever les sanctions si Moscou coopérait avec Washington sur certaines questions, comme la réduction des armes nucléaires.

Construire une relation de confiance avec Moscou

Donald Trump a maintes fois fait l’éloge des qualités de dirigeant de Vladimir Poutine et dit espérer avoir une «très bonne relation» avec lui. Le président russe a pour sa part déjà qualifié Donald Trump d’«homme brillant et plein de talent», disant apprécier qu’il soit «prêt à rétablir entièrement les relations russo-américaines».

Lors de sa rencontre avec le Premier ministre britannique, Theresa May, vendredi 27 janvier, Donald Trump avait déclaré qu’il espérait avoir une «relation fantastique» avec le président russe et qu’il souhaitait que Moscou participe à un effort commun pour combattre l’Etat islamique.

«Je ne connais pas Poutine, mais si nous pouvons nous entendre avec la Russie ce serait une grande chose. Ce serait bon pour la Russie, comme pour nous c’est bon pour nous», avait-il également déclaré dans une interview accordée à la chaîne Fox News.

Source : https://francais.rt.com/international/33138-premiere-conversation-telephonique-entre-poutine-et-trump

 

Destruction de Daesh : Trump donne 30 jours à ses généraux pour établir un plan :

 

Les dirigeants de l’armée américaine ont un mois pour proposer, au nouveau président, un ensemble de mesures visant à défaire le groupe terroriste djihadiste. Celui-ci contrôle notamment des territoires dans la zone de guerre irako-syrienne.

Le nouveau président américain Donald Trump a donné jusqu’à fin février à ses responsables militaires pour lui présenter un plan «pour vaincre» le groupe Etat islamique (EI). Le chef d’Etat remplit ainsi l’une de ses promesses de campagne, lui qui pendant des mois avait moqué et critiqué la lenteur des progrès dans la lutte contre le groupe djihadiste Daesh.

Le plan devra comprendre «une stratégie exhaustive pour vaincre l’EI», selon le texte du décret signé dans la soirée du samedi 28 janvier par Donald Trump et publié par la Maison Blanche. Une «ébauche du plan pour vaincre l’EI» devra être présentée dans les 30 jours.

Le nouveau secrétaire à la Défense, James Mattis, devra notamment trouver des moyens de donner plus de latitude aux troupes pour combattre l’EI «dans le respect des lois internationales», s’attaquer à l’EI sur tous les fronts y compris sur internet et proposer des mécanismes permettant de priver les djihadistes de financement. Le décret demande aussi à James Mattis, «d’identifier de nouveaux partenaires pour la coalition [menée par les Etats-Unis contre l’EI]».

Vendredi 27 janvier, Donald Trump s’était rendu au Pentagone pour y rencontrer ses chefs militaires et il avait déjà été question des moyens d’accélérer la lutte contre l’EI.

Source : https://francais.rt.com/international/33155-destruction-daesh-trump-donne-30-jours-trump

Jonathan

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 848 autres abonnés

Partager l'article :

4 Commentaires

  1. Trump et ses généraus oublient que DAESH n’est pas forcément implanter en Irak/Syrie. Ils ont des Objectifs territoriaux à cause du pétrole, mais les djihadistes sont aussi dispersé en Europe grace à leurs faux passeports et magouilles techniques..

    Crise des migrants en Europe: le trafic de faux passeports syriens prospère
    http://fr.sputniknews.com/international/20150922/1018326577/europe-syrie-passeports-faux-migrants.html

    Fawkes News: Les migrants peuvent facilement pénétrer en Europe sans aucun contrôle
    http://fawkes-news.blogspot.be/2015/09/les-migrants-peuvent-facilement.html

    Le Royaume-Uni perd de vue 40.000 migrants
    http://fr.sputniknews.com/international/20151219/1020410162/londres-migrants-dossiers-perte.html

    Allemagne : plus de 300 extrémistes auraient infiltré l’armée — RT en français
    https://francais.rt.com/international/25608-lallemagne-traque-infiltres-islamistes-sein

    2 500 demandeurs d’asile auraient disparu des centres d’accueil finlandais — RT en français

    Il faut avant tout s’attaquer aux « financiers et organisateurs en chef » de DAESH pour détruire leur politique.

  2. Celà commence très très mal pour Donald Trump! Il ne peut être au dessus de la Justice.

    Décret anti-réfugiés : un juge interdit l’expulsion des personnes interpellées aux Etats-Unis-29 janv. 2017
    https://francais.rt.com/international/33160-decret-anti-refugies-juge-interdit-trump-immigration

    Comment sa fait-il que Trump n’interdit pas l’expulsion de ressortissant Jordaniens, israéliens, Saoudiens ou Qataris parexemple? Bizarre non?

    https://www.voltairenet.org/local/cache-vignettes/L400xH212/2-145-ec514.jpg
    Benjamin Netanyahu est le seul chef de gouvernement au monde à s’être fait photographier en train de féliciter des terroristes d’al-Qaïda. Ce faisant, il a entraîné son pays dans une voie sans issue.

    Netanyahu sonne la fin de la « solution à deux États »
    https://www.voltairenet.org/article187103.html

  3. Wow! Donald Trump et ses conseillers exercent un bras d’honneur diplomatique à l’Arabie Saoudite en interdisant notamment certains musulmans de différents pays (Yémen et Soudan par exemple), pour isoler Ryad.

    Le décret antiterroriste de Trump met Riyad «dans une position délicate»
    https://fr.sputniknews.com/international/201701311029879689-trump-immigration-arabie-saoudite-expert/

    Moi qui croyais que c’était pour enmerder les Yéménites et les Soudanais, il en est rien. C’est une stratégie qu’un analyste externe de Russia Today dévoile dans cet article ci-dessus.

    _ Pour effacer la position de leader régional de Ryad.
    _ Détruire le lobby pro-saoudien aux États-Unis et l’image de « prestige » de l’Arabie saoudite aux yeux de la communauté internationale.
    _ Provoquer un risque de désordre social dans leur pays, sachant que les USA ne les protègeront pas.
    _ Assécher les réserves financières de Ryad (par provocation), Car les Saoud doivent rembourser d’anciennes dépenses (militaires) concédées par Washington pour défendre leurs intérêts « saoudiens ».

    Eh oui! « Riyad a indirectement avoué avoir aidé les groupes terroristes comme Daech dans l’intérêt des États-Unis. L’Arabie saoudite a exercé des pressions sur les pays qui se sont opposés aux États-Unis ». Et Donald Trump, et la Société du Dragon Blanc de Benjamin Fulford ne souhaitent pas coopérer avec le Diable. La France qui continue par ailleurs, de livrer des armes à un Etat terroriste. Confirmé par le criminel ministre de la Défense: jean Yves le Drian, qui devra passer devant les tribunaux pour complicité de crimes de Guerre.

    Complement d’enquete – Les petits secrets de la France en guerre 1-2 – France 2 – 17.11.2016
    https://rutube.ru/video/d8a219bd4b38980c24de05348d728717/?ref=search

    Complement d’enquete – Les petits secrets de la France en guerre 2-2 – France 2 – 17.11.2016
    https://rutube.ru/video/06e0c72782dad9b8dbd2fc077583c2a0/?ref=search

    Un documentaire compromettant, effacé de la plateforme YouTube.

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.