Le ministère de la justice excuse l’ancien fonctionnaire Alex Acosta qui a conclu un accord avec Epstein pour des crimes sexuels commis sur des enfants

0

Un ancien membre du cabinet présidentiel de Donald Trump, qui a notoirement fait un marché très intéressant avec Jeffrey Epstein en 2008, a été blanchi de tout méfait par le ministère de la justice.

 

L’enquête menée par le Bureau de la responsabilité professionnelle du ministère (DOJ-OPR) a révélé que l’ancien secrétaire au travail Alex Acosta – qui a fait partie du cabinet de Donald Trump de 2017 à sa démission en 2019 – avait fait preuve d’un «mauvais jugement» en organisant en 2008 un marché de faveur pour le financier disgracié et le prédateur sexuel condamné : https://exoportail.com/le-ministre-americain-du-travail-a-aide-le-milliardaire-jeffrey-epstein-a-echapper-aux-accusations-de-pedophilie-en-reseau/

Selon l’enquête du ministère de la Justice dont les conclusions ont été publiées jeudi, Acosta a mal géré l’affaire mais n’a pas enfreint la loi, rapporte NBC News.

L’enquête a révélé que les victimes d’Epstein «n’ont pas été traitées avec la franchise et la sensibilité attendues par le ministère» dans le cadre de l’accord conclu par Acosta, qui était à l’époque le procureur du district sud de la Floride.

En 2019, Acosta a démissionné de son poste de chef du département américain du travail en raison des retombées de l’affaire Epstein.

Alors qu’il était le procureur principal de Miami, Acosta a conclu en 2007 un accord de non-poursuite avec Epstein pour des accusations liées à l’exploitation sexuelle de jeunes filles mineures.

Epstein avait été accusé d’avoir abusé sexuellement de dizaines d’adolescentes mineures dans sa résidence de Palm Beach au début des années 2000.

En vertu de l’accord conclu par Acosta – dans le cadre duquel il a plaidé coupable à des accusations de l’État concernant une seule victime adolescente – Epstein n’a pas fait l’objet d’accusations pénales fédérales et une enquête fédérale distincte a été immédiatement interrompue. L’accord a également permis de sceller les dossiers d’inculpation.

Grâce à l’accord, le pédophile, qui avait de bonnes relations avec ses amis et associés, notamment Donald Trump, Bill Clinton, le Prince Andrew et Bill Gates, a été épargné d’une peine de prison qui aurait pu durer plusieurs années.

Alors qu’il purgeait 13 mois de sa peine de prison en Floride, Epstein a également été autorisé à s’occuper de ses affaires dans ses luxueux bureaux.

L’accord secret a également accordé l’immunité à «tous les co-conspirateurs potentiels» qui étaient également impliqués dans les crimes d’Epstein, assurant ainsi que d’autres membres riches du réseau de violeurs d’enfants d’Epstein s’en tirent à bon compte.

Le résumé de l’enquête du ministère de la justice a noté qu’Acosta a personnellement pris la décision cruciale de résoudre l’enquête fédérale sur Epstein par un plaidoyer au niveau de l’État et a soit développé soit approuvé les termes de l’offre initiale à la défense qui a fixé le point de départ des négociations ultérieures qui ont conduit à l’accord de non poursuite (NPA).

«L’accord de non poursuite était un mécanisme défectueux pour satisfaire l’intérêt fédéral qui a poussé le gouvernement à ouvrir son enquête sur Epstein», ajoute le rapport.

Au cours de l’examen, le bureau a noté que les membres du bureau d’Acosta étaient préoccupés par «les questions juridiques, la crédibilité des témoins et l’impact d’un procès sur les victimes», ce qui les a finalement amenés à opter pour l’accord de non poursuite et à éviter le procès.

En raison de ces considérations, «l’OPR ne conclut pas qu’Acosta a commis une faute professionnelle en résolvant l’enquête fédérale sur Epstein de la manière dont il l’a fait ou que les autres sujets ont commis une faute professionnelle en appliquant les décisions d’Acosta».

Le rapport a également noté que le jugement de l’ancien procureur américain manquait de transparence et laissait les victimes d’Epstein «dans un état de confusion et de mauvais traitements de la part du gouvernement».

Les victimes impliquées dans l’affaire de 2008 ont été informées du rapport du DOJ-OPR jeudi matin, mais n’ont encore fait aucun commentaire sur les conclusions.

Laisser un milliardaire s’en tirer avec un viol d’enfant et un trafic sexuel international n’est pas un «mauvais jugement – c’est un échec dégoûtant», a déclaré le sénateur républicain du Nebraska Ben Sasse dans une déclaration. «Les Américains devraient être enragés».

«Jeffrey Epstein devrait pourrir derrière les barreaux aujourd’hui, mais le ministère de la justice a laissé tomber les victimes d’Epstein à chaque fois», a ajouté M. Sasse. «L’accord tordu du DOJ avec Epstein a effectivement mis fin aux enquêtes sur son réseau de trafic sexuel d’enfants et a protégé ses co-conspirateurs dans d’autres Etats. La justice n’a pas été rendue».

Epstein, 66 ans, a été retrouvé mort dans une cellule isolée de l’unité spéciale de logement (SHU) d’une prison fédérale de Manhattan alors qu’il risquait une peine de prison pouvant aller jusqu’à 45 ans pour des accusations de pédophilie et de trafic sexuel.

Son ex-petite amie, Ghislaine Maxwell, est actuellement détenue dans une prison de New York en raison d’une série d’allégations liées au trafic sexuel d’enfants, à l’exploitation sexuelle de mineurs et au parjure – notamment le fait qu’elle ait conditionné des filles de 14 ans seulement pour qu’Epstein les maltraite, tout en participant à ces abus. Elle sera jugée en juillet 2021.

 

Source : https://themindunleashed.com/2020/11/ex-trump-official-who-gave-epstein-sweetheart-deal-for-child-sex-crimes-is-excused-by-doj.html et https://www.nbcnews.com/politics/justice-department/justice-department-probe-ends-no-action-against-prosecutors-who-oversaw-n1247566

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter ainsi qu’à partager l’article sur vos pages / groupes Facebook, cela aide énormément à l’information. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don Paypal ou par Tipeee. Merci beaucoup.

N'hésitez pas à nous rejoindre sur notre canal ExoPortail sur Télégram pour contourner la censure ! :

 

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 822 autres abonnés

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.