La Rothschild Bank prise dans un scandale de blanchiment d’argent par l’autorité de régulation suisse

2
L’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) a conclu une enquête sur des soupçons de blanchiment d’argent impliquant Rothschild Bank et le fonds d’investissement malais 1MDB. L’organisme de réglementation a conclu que Rothschild Bank était en «violation grave» des «exigences en matière de diligence raisonnable, de rapports et de documentation».

L’affaire concernant la Rothschild Bank était l’une des sept procédures judiciaires engagées par la FINMA contre 1MDB dans le cadre d’une suspicion de violation grave du droit bancaire suisse.

Dans le cas de Rothschild, la FINMA a accusé la banque non seulement d’établir des relations d’affaires avec des clients douteux soupçonnés d’activités de blanchiment d’argent, mais aussi d’«étendre considérablement» leurs relations d’affaires avec eux. Rothschild Bank AG aurait également «omis de documenter de manière adéquate» les transactions à haut risque.

L’organisme de réglementation a nommé un agent de vérification pour superviser une refonte interne des pratiques commerciales de la banque. Un porte-parole de Rothschild a déclaré à Reuters que la banque regrettait les manquements et qu’elle renforçait «constamment» ses procédures «pour identifier et combattre la criminalité financière de plus en plus sophistiquée à laquelle l’industrie est confrontée».

( Note ExoPortail : Mais oui bien sur, on y croit tous …  Rothschild s’ajoute à la longue liste de l’Oligarchie mise en accusations )

1MBD est devenu le centre d’un scandale financier impliquant des milliards de dollars en 2011 après que les autorités ont ouvert une enquête sur des pratiques illégales présumées. Le FBI s’est joint à l’affaire en 2015, avec la participation d’enquêteurs de Hong Kong, de Singapour, du Luxembourg, des Émirats arabes unis, des Seychelles et de l’Australie. Le scandale du 1MBD a vu d’énormes sommes d’argent détournées du fonds souverain de la Malaisie dans les mains de fonctionnaires corrompus. Le scandale a conduit à l’arrestation de l’ancien Premier ministre malaisien Najib Razak. Najib a été accusé d’abus de confiance et d’abus de fonds dans le cadre de l’affaire.

Le procureur général de la Suisse est engagé dans une enquête criminelle sur deux autres banques suisses, ainsi que sur six personnes. Plusieurs autres banques ont été blâmées.

Source : https://sputniknews.com/business/201807201066548206-rothschild-bank-money-laundering/

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Merci.

Nouveau : Vous avez la possibilité de soutenir ExoPortail avec le nouvel Outil français «UTIP» qui offre plusieurs options dont une qui permet d’'aider FINANCIÈREMENT SANS DONNER DE L'ARGENT mais seulement avec 30 secondes de votre temps une ou plusieurs fois par jour sans créer de compte, d'avance merci beaucoup pour votre soutien (le lien en cliquant sur l'image)  ===►

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 734 autres abonnés

2 Commentaires

  1. C’est quand même étonnant que depuis le temps ( que cela se produit ) que ce soit maintenant qu’ils épinglent ces chers rothschild ! Bizarre …

  2. Bonjour,

    C’est l’arroseur arrosé ! Que les anglophones avec en tête les Etats-Unis d’Amérique n’ont pas cassé du sucre sur le dos des banquiers Suisses, comme si ceux-ci, bien que je ne les soutiens pas outre-mesure car ils ont aussi failli, mais voilà, c’est surtout les banquiers Suisse qui ont été montrés du doigts et jetés en disgrâce à la Planète entière comme étant les pires monstres du systèmes financiers mondial.

    Et maintenant que les banquiers Suisse et la Suisse ont d’eux-mêmes mis de l’ordre dans leur réglementation, présentant au monde financier un plan mains propres très au-dessus de l’ensemble des recommandations internationales, eh bien que voit-on ?

    L’on voit clairement où se trouvait le diable tapis dans la tanière du loup, soit dans les pays anglophone et les Etats-Unis pour commencer, suivit de très près par les Européens associés dans l’Union européenne.

    La main dans le sac, bien fait pour eux ! Et chapeau bas pour la FINMA !

    Thierry Poget

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.