Attention : Proposition de Loi pour rendre obligatoire le vaccin contre le papillomavirus

4
J’attire votre attention sur cette proposition de Loi toute récente qui vise à ajouter le vaccin contre le papillomavirus sur la liste des vaccinations obligatoires :

Quelques extraits de le proposition de Loi :

«En France, la vaccination HPV est recommandée pour toutes les jeunes filles de 11 à 14 ans. Deux ou trois injections sont nécessaires en fonction du vaccin utilisé et de l’âge. Par ailleurs, dans le cadre du rattrapage vaccinal, la vaccination est recommandée pour les jeunes filles et jeunes femmes entre 15 et 19 ans. Une recommandation vaccinale est également formulée pour les immunodéprimés, et les hommes homosexuels jusqu’à 26 ans. Aujourd’hui, la sécurité sociale rembourse les deux vaccins disponibles sur le marché français à hauteur de 65 %.»

 

«Compte-tenu des résultats obtenus dans les pays pratiquant une vaccination quasi systématique et mixte, il apparaît indispensable d’ajouter la vaccination contre le papillomavirus humain dans le calendrier vaccinal obligatoire

 

«Le coût humain et financier de la prise en charge des malades atteints d’un papillomavirus, mais également l’étendue de la contamination justifient cette mesure. D’autant que toutes les études ont démontré qu’il n’y avait pas d’augmentation du risque de pathologie auto-immune après administration d’un vaccin HPV

La proposition de Loi est consultable en entier sur le site de l’assemblée nationale : http://www.assemblee-nationale.fr/15/propositions/pion1118.asp

Au delà de l’inquiétude légitime sur l’ajout d’un nouveau vaccin obligatoire, il convient de mettre en évidence le caractère biaisé des analyses sur le vaccins du papillomavirus, cette liste d’exemples n’est pas du tout exhaustive :

Vaccin contre le papillomavirus : des médecins danois portent plainte contre l’Agence européenne des médicaments :

«Ce ne sont pas des associations de malades qui sortent du silence, mais bien des institutions médicales. Plusieurs médecins et chercheurs danois ont décidé de déposer une plainte contre l’Agence européenne des médicaments (EMA). Longue de « plus de cinquante pages », la plainte a été déposée par le Nordic Cochrane Centre, ainsi que des institutions, des médecins et des chercheurs. Lundi 5 décembre, les services de la médiatrice européenne l’ont déclarée recevable. L’agence chargée des autorisations de mise sur le marché des médicaments dans l’Union européenne n’aurait pas suffisamment pris en compte des signalements d’effets indésirables du vaccin contre le papillomavirus (HPV).»

En lire plus : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/vaccin-contre-le-papillomavirus-des-medecins-danois-portent-plainte-contre-lagence-europeenne-des-medicaments_1960961.html

Des scientifiques expliquent pourquoi les vaccins HPV sont dangereux :

«Des scientifiques qui ont effectué des recherches approfondies sur les troubles auto-immuns pouvant être causés par la vaccination, ont publié un nouveau papier dans l’American Journal of Reproductive Immunology (Journal Américain d’Immunologie de la Reproduction) au terme duquel ils estiment qu’ « Il appartient aux médecins de rester dans les règles rigoureuses de la médecine fondée sur les preuves afin de pouvoir adéquatement évaluer les risques et les avantages de la vaccination contre le HPV. Dans leur article, il apparaît clairement qu’il n’existe pas de preuves d’un rapport bénéfices/risques positif pour les vaccins contre le papillomavirus humain (HPV), Gardasil et Cervarix.»

En lire plus : http://initiativecitoyenne.be/article-des-scientifiques-expliquent-pourquoi-les-vaccins-hpv-sont-dangereux-119552093.html

Des effets secondaires graves du vaccin contre le papillomavirus volontairement minimisés par les laboratoires ?

«Les laboratoires Merck et GlaxoSmithKline ont utilisé de faux placebos et manipulé les résultats de plusieurs études pour minimiser les risques liés à leurs vaccins contre le papillomavirus, le Cervarix et le Gardasil. C’est la principale conclusion d’un article paru le 20 juillet dernier dans la revue Clinical Rheumatology. Menée par deux chercheurs de l’Institut national de cardiologie du Mexique, l’enquête passe au crible pas moins de 28 études récentes (16 tests randomisés et 12 études de cas réalisés après la mise sur le marché desdits vaccins). Ce qu’elle montre est inquiétant.»

en lire plus : https://www.alternativesante.fr/vaccins/des-effets-secondaires-graves-du-vaccin-contre-le-papillomavirus-volontairement-minimises-par-les-laboratoires-des-chercheurs-denoncent-une-manipulation-des-chiffres-dans-les-etudes-de-reference


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Merci.

Nouveau : Vous avez la possibilité de soutenir ExoPortail avec le nouvel Outil français «UTIP» qui offre plusieurs options dont une qui permet d’'aider FINANCIÈREMENT SANS DONNER DE L'ARGENT mais seulement avec 30 secondes de votre temps une ou plusieurs fois par jour sans créer de compte, d'avance merci beaucoup pour votre soutien (le lien en cliquant sur l'image)  ===►

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 681 autres abonnés

4 Commentaires

  1. L’année dernière la Cour constitutionnelle colombienne a interdit les obligations vaccinales. En particulier celle concernant le PVH.
    Si cela vous intéresse j’ai commenté cette sentence dans la revue de droit sanitaire et social, éd Dalloz, mai 2018

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.