La purge de Poutine au sein des services de sécurité russes

3

Etrange réunion que celle qui s’est déroulée au début du mois de décembre 2016 dans les locaux du FSB, les services russes de sécurité, héritiers du KGB. Sans crier gare, Sergueï Mikhaïlov, numéro deux du centre de sécurité informationnelle (le département spécialisé de cybersécurité du FSB) a été traîné à l’extérieur, les menottes aux mains et un sac sur la tête.

Cette scène, rapportée le 25 janvier par Tsargrad, un site d’informations ultraconservateur proche du pouvoir, s’est accompagnée d’une autre arrestation, celle de l’adjoint de M. Mikhaïlov, le major Dmitri Dokoutchaïev. Puis, ce fut le tour de Rouslan Stoïanov, employé par le géant russe de la sécurité informatique, Kaspersky Lab. Placés à l’isolement dans la prison de Lefortovo, à Moscou, tous font face à la lourde accusation de haute trahison pour le compte des Etats-Unis.

« Ils sont plus de trois », affirme sans s’avancer davantage Ivan Pavlov, l’avocat de l’un des protagonistes dont il souhaite préserver l’anonymat. Son client actuel encourt, comme les autres accusés, jusqu’à vingt ans de prison. « Il nie les faits », souligne Me Pavlov, en confirmant que le chef d’accusation mentionne la transmission d’informations à « des services de renseignement américains, sans préciser lesquels ». « Mais, très souvent, l’accusation initiale n’est que la partie émergée de l’iceberg », ajoute cet avocat qui a déjà défendu plusieurs personnes, russes et ukrainiennes, soupçonnées, en Russie, de haute trahison.

Source : http://apr-news.fr/fr/actualites/la-purge-de-poutine-au-sein-des-services-de-securite-russes

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 600 autres abonnés

Partager l'article :

3 Commentaires

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.