Exposition du plan Jésuite pour 2020 : effondrement financier mondial en janvier puis instauration des cryptomonnaies comme substitut

2

( Avant de lire cet article je vous renvoie vers le très bon article qui explique en quoi le Bitcoin et la Blockchain sont une création de la NSA pour contrer les BRICS et leur système financier basé sur l’or et en rien un outil pour notre émancipation : https://exoportail.com/le-bitcoin-et-la-blockchain-sont-une-creation-de-la-nsa-pour-contrer-les-brics-et-leur-systeme-financier-base-sur-lor/ )

 

Introduction : 

Le programme des Jésuites est d’infiltrer l’Alliance de l’Est avec ses agents et de détourner le processus de création du nouveau système financier vertueux à venir. Inutile de dire que les dirigeants de l’Alliance de l’Est en sont conscients et ne le laisseront pas faire. En outre, les membres supérieurs de la Société du Dragon Blanc ont appris leur leçon après que leurs prédécesseurs ont été trompés il y a des décennies quand ils ont remis une grande partie de leur or aux agents jésuites pour des morceaux de papier sans valeur (obligations du gouvernement américain). Les Dragons blancs sont beaucoup plus prudents maintenant, d’autant plus que les Jésuites tentent de les infiltrer par l’intermédiaire de Te-Wu, l’agence secrète chinoise de renseignement.

Le plan jésuite est de laisser les forces de Lumière purger la faction Illuminazi (Rockefeller, Bush, Kissinger, Cheney & Co, Clinton etc.) puis de faire secrètement équipe avec les Rothschild pour reprendre le processus de création du nouveau système financier. Leurs agents sont présents lors des négociations interminables pour la reddition de la Cabale et ils essaient de rapprocher les accords de l’agenda jésuite. C’est la source des propositions pour faire du Pape le nouveau M1 (contrôleur monétaire). C’est la raison pour laquelle le nouveau Pape jésuite promeut l’idée d’une banque centrale mondiale. Ils envisagent aussi sérieusement l’idée d’autoriser un jubilé mondial de la dette pour qu’ils soient dépeints comme des sauveurs de l’humanité sous les apparences d’une église catholique «bienveillante». Ils feraient alors la promotion du culte catholique d’une manière renouvelée et plus attrayante pour le public, et y intégreraient graduellement d’autres religions (à commencer par le bouddhisme) jusqu’à ce qu’ils atteignent leur objectif d’un culte mondial de programmation de l’esprit religieux, tout en gardant sous le tapis les atrocités passées de l’Église catholique.

Grâce à des programmes spéciaux compartimentés de la CIA, ils ont infiltré le «mouvement de la vérité» au point qu’environ 80 % des informations diffusées dans les médias alternatifs proviennent directement ou indirectement de sources jésuites.

Il est bon de savoir que l’organisation jésuite est une création de la famille Farnese avec l’aide de la famille Borja dans les années 1540. La famille Farnese est l’une des familles les plus puissantes de la noblesse noire papale en Italie et travaillent pour maintenir le statut de quarantaine de la planète Terre.

 

 

1 ) Les investisseurs vendent «600 millions de dollars d’actions par jour en août» :

Ce genre de vente effrénée indique qu’il y a actuellement beaucoup de crainte parmi les dirigeants d’entreprises, et une telle vente n’aurait de sens que si un crash boursier est imminent. Et sans aucun doute, nous avons déjà vu la volatilité revenir à Wall Street d’une manière majeure alors que notre guerre commerciale avec la Chine s’est considérablement intensifiée. Beaucoup d’Américains espèrent que les choses vont commencer à se calmer et que notre conflit commercial avec la Chine pourra être résolu calmement, car si les choses tournent mal, de nombreux analystes nous préviennent que nous pourrions bientôt être confrontés à la pire crise financière depuis 2008. Voici un exemple….

Le mois d’août est en voie de devenir le cinquième mois de l’année au cours duquel les ventes d’initiés dépassent les 10 milliards de dollars. Les seules autres fois où cela s’est produit, c’est en 2006 et en 2007, la période qui a précédé le dernier marché baissier des actions, selon TrimTabs.

En d’autres termes, la dernière fois que nous avons vu des initiés du monde des affaires se débarrasser d’actions comme celle-ci, c’était juste avant la dernière crise financière.

De toute évidence, beaucoup de membres de l’élite se préparent au pire. Ils peuvent voir un désastre financier se profiler à l’horizon, et ils se retirent du marché alors que la reprise est encore bonne.

Nous sommes donc témoins de quelque chose d’extrêmement étrange en ce moment ca es financiers du monde des affaires et l’élite de Wall Street se préparent fébrilement comme si une «tempête parfaite» était sur le point de frapper.

 

 

2 ) La Deutsche Bank prédit l’effondrement financier de l’Europe :

La Banque centrale européenne a rendu son verdict ce jeudi 12 septembre, annonçant qu’elle abaissait encore une fois son taux sur les dépôts. Des mesures qui «ruinent le système financier», selon le PDG de la Deutsche Bank.

La baisse par la Banque centrale européenne (BCE) de son taux sur les dépôts, à 0,50%, est un lourd fardeau pour les établissements financiers et de crédits et leurs clients, a affirmé le PDG de la Deutsche Bank, Christian Sewing.

«À long terme, ces taux bas ruinent le système financier», a-t-il affirmé.

La banque allemande a par ailleurs fait remarquer, selon Bloomberg, qu’un tel taux risquait de provoquer des pertes de centaines de millions d’euros rien que cette année.

«Les taux négatifs conduisent à la situation absurde où les banques ne veulent plus avoir de dépôts de leurs clients», avait expliqué début septembre Sergio Ermotti, patron de la banque suisse UBS.

Cette politique de la BCE coûte très cher aux banques européennes: plus de 23 milliards d’euros depuis 2014, dont 7,5 milliards sur la seule année 2019, a précisé l’agence Scope Ratings.

 

 

3 ) Avertissement de la «bank of américa» : Le chapiteau s’écroule

Le stratège de la «Bank of America» nous prévient que nous devrions profiter de 2019 dès maintenant, tant que nous le pouvons encore. Selon une note dirigée par le stratège Michael Hartnett, les investisseurs devront s’attaquer au marché haussier à long terme à l’aube de 2020, car le «grand chapiteau s’effondre».

Cette banque est très liée aux familles de noblesse noire : https://exoportail.com/bank-of-america-quand-les-banques-des-familles-de-noblesse-noire-ont-pris-le-controle-de-lamerique/

 

 

4 ) La France propose de créer une «monnaie numérique publique» européenne :

Après avoir refusé que soit développée la cryptomonnaie de Facebook «sur le sol européen», le ministre français des Finances Bruno Le Maire a proposé à l’UE d’introduire un ensemble de règles communes pour régir les monnaies virtuelles et de créer une «monnaie numérique publique» sans donner plus de détails.

Intervenant à la réunion des ministres des Finances de l’UE, Bruno Le Maire a déclaré le 13 septembre que l’Union européenne devrait introduire un ensemble de règles communes pour régir les monnaies virtuelles, qui sont actuellement principalement réglementées au niveau national.

 

 

5 ) Les paiements par reconnaissance biométrique font leur arrivée et les smartphones ont tout les outils pour répondre à cela :

Reconnaissance faciale et vocale, empreinte digitale, analyse de l’iris… Dès le 14 septembre, le code SMS pour valider les paiements en ligne va faire place à la reconnaissance biométrique. Objectif de cette petite révolution : obtenir une authentification forte des clients lors des achats en ligne, conformément à la nouvelle règle européenne visant à limiter les risques de fraude.

La validation de paiements en ligne par code SMS, c’est bientôt terminé ! De nouvelles mesures pour renforcer la sécurité des paiements commencent à entrer en vigueur ce samedi 14 septembre, avec une mise en œuvre qui va s’étaler jusqu’à fin 2020-début 2021, a indiqué, mercredi 11 septembre, l’Observatoire français de la sécurité des moyens de paiements.

Ces nouvelles mesures sont prévues par une directive européenne (dite « DSP 2 ») visant à renforcer le niveau de sécurité des opérations de paiement sur internet en Europe, pour limiter les «risques de fraude».

De nouveaux dispositifs de contrôle :

Concrètement, l’usage d’un seul code reçu par SMS pour sécuriser une transaction ne sera plus jugé suffisant et devra être progressivement renforcé au moyen de nouvelles solutions, telles que la reconnaissance biométrique (empreinte digitale, reconnaissance faciale, vocale, analyse de l’iris etc.), combinées à d’autres dispositifs de contrôle. Mais tous les acteurs ne sont pas prêts.

 

 

 

6 ) Les banquiers soutenus par les Jésuites défendent maintenant ouvertement leur propre version de la réinitialisation financière :

Mark Carney qui est ancien banquier de Goldman sachs, gouverneur de la Banque du Canada de 2008 à 2013, et actuel gouverneur (sortant) de la Banque d’Angleterre, a dans son discours présenté une proposition choquante et radicale – peut-être la chose la plus étonnante jamais dévoilée à Jackson Hole – exhortant à remplacer le dollar américain par une monnaie de réserve «semblable à Libra de Facebook» dans un renouveau spectaculaire de l’ordre monétaire, financier et économique mondial.

Mark Carney

Alors qu’il n’était pas clair si Carney se concentrait sur la Balance comme nouvelle monnaie de réserve, ou s’il espérait simplement trouver quelque chose contre lequel le dollar pourrait être dévalué, la proposition était clairement choquante car elle suggère que l’acceptation tranquille des cryptomonnaies par la banque centrale a été ce que beaucoup ont toujours spéculé : une «monnaie» contre laquelle on peut dévaluer la monnaie fiduciaire dans l’espoir de provoquer une hyper inflation des cours du fiat qui gonflerait des montants records de dette fiduciaire.

Bien sûr, un tel nouveau système mettrait fin à l’hégémonie américaine et mettrait fin au système financier mondial fondé sur le dollar, réduisant considérablement l’influence des États-Unis dans l’économie mondiale.

La proposition de M. Carney arrive quelques mois à peine avant qu’il ne démissionne de son poste à la tête de la Banque d’Angleterre.

Nous le constatons, car il est bien connu que les banquiers centraux ont tendance à dire la vérité une fois qu’ils ont quitté leur position de pouvoir et d’influence. Pourtant, il est assez choquant pour Carnery de le faire alors qu’il était encore au pouvoir ; le résultat final, Carney ne ressemblait à rien de moins qu’un économiste d’école autrichien, qui admet que le système néolibéral/keynésien existant s’est effondré.

«À plus long terme, nous devons changer la donne», a dit M. Carney. «Quand le changement arrive, ce ne devrait pas être pour échanger une monnaie hégémonique contre une autre.»

Si Carney parle effectivement au nom de ses pairs des banques centrales, on peut dire ici que le système du fiat est terminé.

Il n’y a guère eu de meilleur moment pour une telle proposition. Les guerres commerciales et, maintenant, la menace de guerres des monnaies sont en train de renforcer la coopération multilatérale. Les banquiers centraux sont piégés dans un monde où les taux d’intérêt sont bas, et la menace de la théorie monétaire moderne a fait son apparition.

 

7 ) Mark Carney a fait ses études chez les Jésuites :

Certains des plus éminents fonctionnaires du pays, dont le gouverneur de la Banque d’Angleterre (Mark Carney) figurent au premier rang.

Recruté par le chancelier canadien George Osborne il y a près de six ans, Mark Carney a dirigé la Banque d’Angleterre à un moment critique où l’économie mondiale se remet de la crise financière de 2008.

Carney a fait ses études chez les Jésuites au St Francis Xavier College d’Edmonton, en Alberta, puis a étudié à Harvard et à Oxford avant de se lancer dans une carrière en finance.

Après 13 ans chez Goldman Sachs, il a travaillé au ministère des Finances du Canada avant de devenir sous-gouverneur, puis gouverneur, de la Banque du Canada.

 

 

Le plan jésuite est donc d’organiser un effondrement financier mondial en janvier 2020, puis d’introduire un système financier mondial sans espèces où Libra ou des cryptomonnaies mondialisées similaires remplaceraient le dollar américain, et où chacun paierait avec son smartphone et où le «score social» déterminerait la solvabilité de chacun et ceci a déjà largement commencé en Chine et est en construction aux Etat-Unis ( Information de Cobra qui est le point de départ de cet article )

 

 

 

8 ) L’administration Trump envisage le système de «notation de crédit social» pour déterminer qui peut acheter une arme à feu :

L’administration de Trump envisage de lancer un système de type score de crédit social en coordination avec Big Tech qui utiliserait les données d’espionnage recueillies sur les appareils Amazon, Google et Apple pour déterminer si un individu peut posséder une arme à feu ou non.

«La proposition s’inscrit dans le cadre d’une initiative visant à créer une Agence des projets de recherche avancée en santé (HARPA), qui serait située au sein du Département de la santé et des services sociaux», rapporte le journal Daily Caller. «La nouvelle agence aurait un budget séparé et le président serait responsable de la nomination de son directeur.»

HARPA utiliserait des «technologies de pointe à haute spécificité et sensibilité pour le diagnostic précoce de la violence neuropsychiatrique», notamment Apple Watches, Amazon Echo et Google Home.

En d’autres termes, les données recueillies à partir de dispositifs qui espionnent les conversations privées et surveillent étroitement le comportement des utilisateurs seraient utilisées pour priver les Américains de leurs droits fondamentaux.

«Bien que la proposition débute sous la forme d’un programme de collecte de données volontaire visant prétendument à trouver des signes avant-coureurs de maladie mentale, nous savons tous que les programmes gouvernementaux dits « volontaires » deviennent souvent obligatoires en un clin d’œil», explique Chris Menahan.

Selon le Washington Post, Trump a réagi «très positivement» à cette idée.

L’ampleur du programme est effrayante et fournirait à Big Tech une excuse facile pour imposer officiellement la neuro-surveillance totale des citoyens via leur téléphone intelligent et leurs appareils d’aide à domicile, ce qui se produit déjà subrepticement depuis des années.

On se demande si Trump a une idée de la pente glissante que cela impliquerait, ou s’il a été convaincu de l’idée.

La proposition présente certaines similitudes avec le système de score de crédit social de la Chine communiste, où le comportement des citoyens est étroitement surveillé, puis récompensé ou puni.

Comme cela été rapporté le mois dernier, le gouvernement chinois s’est vanté d’avoir empêché 2,5 millions d’«entités discréditées» d’acheter des billets d’avion et 90 000 personnes d’acheter des billets de train à grande vitesse pendant le seul mois de juillet.

 

9 ) Le prétexte des armes à feux grâce aux fusillades qui «tombent à pic» :

Pour confirmer que les armes à feux pourraient servir de prétexte national il convient de souligner que le sénat américain s’est réuni de nouveau après son ajournement d’août, et le contrôle des armes à feu est le premier point à l’ordre du jour. Le président Trump est en pourparlers avec les démocrates et les républicains contre les armes à feu au sujet de la nature et de l’ampleur exactes du contrôle des armes à feu qui sera adopté ce mois-ci.

Presque tout est sur la table : de la soi-disant interdiction des armes d’assaut au rachat obligatoire de toutes les carabines semi-automatiques en passant par la vérification universelle des antécédents et les lois de confiscation des armes à feu, à l’infini.

Les mois à venir pourraient être le moment de la tentative de meurtre du 2e Amendement.

Et pire encore, la plupart des conservateurs dorment profondément, croyant que Trump ne signerait jamais aucune de ces mesures communistes de contrôle des armes à feu dans la loi. Ces gens sont complètement ensorcelés par Donald Trump.

Mais Donald Trump menace depuis des mois d’adopter d’importantes mesures de contrôle des armes à feu. À un moment ou à un autre, il a tout endossé, des lois de confiscation d’armes à feu dit «drapeau rouge» aux vérifications universelles des antécédents, en passant par le relèvement à 21 ans de l’âge de possession des armes à feu, etc.

Le ministère de la Justice de Trump a déjà exigé qu’Apple et Google transmettent les noms, numéros de téléphone et autres données personnelles de milliers de personnes qui ont acheté l’application Obsidian 4 Fusils-mcope. L’application est simplement une méthode électronique par laquelle les chasseurs et les tireurs à la cible peuvent calibrer leurs lunettes de visée. Maintenant, ces gens sont sur le point de se retrouver sur une liste de «surveillance» du gouvernement et, peut-être, sur une liste de confiscation d’armes à feu.

Alors que chrétiens, républicains et conservateurs vivent dans un état d’hibernation prolongé, pensant qu’ils n’ont rien à craindre parce que Donald Trump est à la Maison-Blanche, Trump s’emploie tranquillement à faire des États-Unis un gigantesque État policier et de surveillance.

Les gens qui sont attentifs savent que Donald Trump est un partisan important de l’établissement d’un État policier national autour du concept d’application de la loi «pré-crime». Quelqu’un se souvient du film Minority Report ? Eh bien, c’est ici !

L’administration Trump est à la pointe de la technologie secrète de «pré-criminalité» qui en est déjà à un stade avancé de développement. Parmi les principaux acteurs de ce projet de haute technologie orwellien figurent feu Jeffrey Epstein, l’ancien Premier ministre israélien Ehud Barak, l’investisseur en capital-risque de la Silicon Valley et éminent investisseur de Trump Peter Thiel, l’actuel Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le gendre sioniste Jared Kushner et son épouse Ivanka, le Mossad israélien et l’une des nombreuses sociétés écrans, Carbyne911 basée en Israël, ainsi que la division du renseignement militaire élitaire israélienne Unit 8200. C’est une courte liste, bien sûr.

Le plan ultime des Jésuites est de créer un nouveau ministère pour mettre en œuvre une technologie de pointe permettant d’identifier les «signes neurocomportementaux» d’une «personne se dirigeant vers un acte explosif violent» à l’aide de données recueillies par des appareils électroniques grand public. L’objectif de Trump et de ses amis de l’État policier de haute technologie est la surveillance et le contrôle total du gouvernement sur la population américaine.

Ces magiciens de la haute technologie sont profondément impliqués dans la manipulation et l’exploitation des fusillades de masse, non seulement en Amérique mais dans le monde entier. Ils ont déterminé que les fusillades de masse sont nécessaires pour mettre la population dans un état de panique, de peur et de colère, ce qui l’incitera à accepter les mesures étatiques de la police d’Orwellian qui promettent de «protéger» la sécurité publique.

La plupart des conservateurs – en particulier la plupart des conservateurs chrétiens – sont tellement amoureux (et intoxiqués) de tout ce qui concerne Israël qu’ils sont complètement fermés d’esprit aux méchantes machinations du gouvernement israélien (travaillant de concert avec le gouvernement américain, bien sûr), de sorte que la plupart ne prendront même pas la peine d’examiner les faits. Ils n’écouteront pas non plus ceux qui connaissent les faits. Mais pour ceux qui ont le cœur à la vérité, il est absolument obligatoire qu’ils commencent à s’éduquer dans le monde obscur des opérations de renseignement et de surveillance israéliennes de haute technologie, car C’EST NOTRE FUTUR.

Mais avant que ces stratégies policières étatiques puissent être pleinement opérationnelles, le peuple américain doit être désarmé – au moins de ces armes qui lui donnent la capacité de résister à la tyrannie d’un gouvernement ouvert.

 

10 ) Mise à jour du 26 / 09 / 2019 : Facebook et JP Morgan rencontrent les banques centrales mondiales pour discuter des cryptomonnaies :

 

Facebook et J.P. Morgan ont rencontré lundi des responsables sceptiques de la banque centrale mondiale pour discuter de l’émergence de nouvelles cryptocurrences destinées à maintenir une valeur stable.

Le consortium qui supervise la cryptomonnaie «Libra» de Facebook ainsi que des représentants de J.P. Morgan ont présenté leurs plans pour ce que l’on appelle les «coins stables» lors d’une conférence à Bâle, en Suisse, a déclaré la Banque des règlements internationaux dans un communiqué. La BRI est un groupe de coordination regroupant les plus grandes banques centrales du monde.

La réunion a été convoquée par un groupe de travail mis sur pied par le Groupe des Sept pays pour examiner les pièces stables comme celles de Facebook. Benoit Coeure, membre du directoire de la Banque centrale européenne, a présidé l’événement.

Le Financial Times a annoncé dimanche que des représentants de Facebook devaient rencontrer des représentants de 26 banques centrales, dont la Réserve fédérale américaine et la Banque d’Angleterre. Ni la BRI ni la BCE n’ont confirmé quelles banques centrales étaient présentes à la réunion.

«Nous continuerons de collaborer avec les banques centrales, les organismes de réglementation et les législateurs pour nous assurer que nous répondons à leurs préoccupations par le biais de la conception et des opérations de Libra», a déclaré Marcus dans un tweet.

Elle semble avoir incité certaines banques centrales à examiner plus avant la création de leur propre monnaie numérique. La Banque populaire de Chine a récemment déclaré qu’elle était sur le point de lancer sa propre monnaie virtuelle, tandis que le gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, a évoqué l’idée de créer une monnaie numérique de réserve.

Coeure a récemment déclaré que la BCE doit «intensifier» sa réflexion sur la création d’une monnaie numérique soutenue par le gouvernement.

 

 

11 ) Mise à jour du 10 / 10 / 2019 : Le ministre des Finances allemand est favorable à l’élaboration d’un e-euro :

 

Le ministre des Finances allemand a déclaré qu’il était favorable à l’élaboration d’un « e-euro » pour numériser la monnaie fiduciaire de l’Europe. Il a également réitéré son opposition totale à Libra. La création d’un stablecoin européen pourrait cependant s’avérer complexe.

 

Le ministre allemand dit « ja » à un e-euro

C’est dans une interview auprès du magazine allemand WirtschaftsWoche qu’Olaf Scholz a communiqué à propos des cryptodevises. Interrogé sur la création possible d’un « e-euro », il explique : « Un tel système de paiement serait bénéfique pour le marché financier européen et son intégration dans le système financier mondial ».

Il estime qu’il est crucial pour l’Allemagne – et la monnaie européenne au niveau global – de ne pas se faire dépasser par des projets similaires. Notamment ceux qui sont portés par d’autres grandes puissances économiques : « Nous ne devons pas abandonner le terrain à la Chine, à la Russie aux États-Unis, ou à des fournisseurs privés. » Rappelons que la Chine devrait prochainement sortir son « crypto-yuan », après en avoir accéléré le développement ces derniers mois.

 

Est-il possible d’apporter un e-euro à l’Europe ?

Olaf Scholz n’est pas le premier à suggérer l’utilisation d’un e-euro pour les territoires faisant partie de l’Union européenne. L’avancée de Libra a donné des envies d’altcoins à plusieurs grands acteurs mondiaux, et notamment à Bruno Le Maire. Il y a un mois, le ministre des Finances avait souhaité ouvrir une réflexion sur la création d’une crypto-monnaie publique. Déployer une cryptodevise au niveau européen serait cependant une gageure, d’autant plus que les pays ont des approches du sujet encore assez hétéroclites.

Ce qui est presque certain, c’est que les gouvernements ne souhaiteront pas utiliser une cryptodevise extérieure, afin de garder le contrôle sur la circulation des tokens. À l’heure actuelle, il existe encore peu de stablecoins adossés à l’euro. On peut cependant citer Statis Euro (EURS) xEuro (XEUR) ou le projet TrueEur de TrustToken.

 

 

 

Conclusion : 

Très probablement, l’effondrement financier serait déclenché par des événements en cascade qui entraîneraient la faillite d’une masse critique de banques centrales. Le conflit inutile et artificiel entre les USA et la chine semble être un «merveilleux travail d’ingénierie» en vue de cela car les deux pays détiennent une bonne partie de la dette de l’autre, assurant une explosion financière mutuelle.

Ceci est possible car la Chine a été assez profondément infiltré par les Jésuites à cause de l’empereur Qing Kangxi qui leur permit de s’infiltrer au 17ème siècle et également plus récemment dans une partie de l’armée chinoise par l’influence et le réseau de Henri Kissinger. De plus les Rothschild ont aussi gagné en influence pendant les guerres de l’opium au 19ème siècle et ils ont leur base opérationnelle à Hong Kong. Vous remarquerez sans doute que c’est le lieu des manifestations actuelles soutenu par la CIA.

Pour clarifier, la révélation de l’agenda jésuite n’est pas faite pour installer la peur, mais pour informer et sensibiliser à la situation. Il y a des forces très positives à l’œuvre et elles ne permettront PAS à l’agenda jésuite de réussir. Et il y a en plus des données très importantes dont les Jésuites n’ont pas connaissance faisant que leurs plans n’ont qu’une faible chance de réussir.

 

Source : https://www.shtfplan.com/headline-news/bank-of-america-warning-the-big-top-is-coming-down_09052019https://www.zerohedge.com/news/2019-08-23/unprecedented-shocking-proposal-boes-mark-carney-urges-replacing-dollar-librahttps://www.rt.com/business/467175-bank-england-synthetic-reserve-currency/https://www.zerohedge.com/news/2019-08-24/why-mark-carney-thinks-dollar-can-no-longer-be-worlds-reserve-currencyhttps://www.thetablet.co.uk/features/2/5534/the-top-100-a-tablet-special-report-on-britain-s-leading-lay-catholics-in-2015 https://www.zerohedge.com/news/2019-08-27/preparing-financial-apocalypse-insiders-are-selling-600-million-stock-day-augusthttps://fr.sputniknews.com/economie/201909121042088100-la-deutsche-bank-predit-leffondrement-financier-de-leurope/https://summit.news/2019/09/04/trump-administration-considering-social-credit-score-system-to-determine-who-can-buy-a-gun/https://russia-insider.com/en/it-looks-trump-will-soon-gut-2nd-amendment-use-israeli-companies-monitor-americans/ri27640https://2012portal.blogspot.com/2013/11/the-jesuit-agenda.html https://fr.sputniknews.com/international/201909131042089183-la-france-propose-de-creer-une-monnaie-numerique-publique-europeenne/ / https://exoportail.com/cobra-5-septembre-2019-lannee-2020/ / https://www.cnbc.com/2019/09/16/facebook-meeting-with-fed-and-other-central-banks-to-discuss-libra-ft.html / https://cryptoast.fr/le-ministre-des-finances-allemand-est-favorable-a-lelaboration-dun-e-euro/ et https://www.ouest-france.fr/high-tech/internet/pour-vos-achats-en-ligne-dites-au-revoir-au-code-sms-et-bonjour-la-reconnaissance-biometrique-6515330

Article construit par ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 801 autres abonnés

Partager l'article :

2 Commentaires

  1. Jonathan , vous n’aimez pas Trump , vous et votre ami Benjamin Fulford ! Mais qu’est ce qu’il vous a fait ? J’aimerai comprendre . 80% des médias alternatifs sont infiltrés . En effet , j’en ai la preuve .

    • Bonjour Lecole, sachez que première Benjamin Fulford et moi ne sommes pas « amis » nous nous connaissons à peine. Ensuite vous semblez croire qu’il y a de l’émotionnel pour je ne sais quelle raison vis à vis de Trump, ce n’est pas le cas. Je ne m’appuie que sur son CV, ses relations, ses mentors, ses actions et dans une moindre mesure ses dires. L’approche est en grande partie rationnelle et factuelle.

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.