Ça commence : une première banque française va taxer les dépôts de ses clients

0

La mesure sera mise en place dès octobre par les établissements de Lombard Odier pour les dépôts supérieurs à un million d’euros en liquide.

 

Les banques cherchent à compenser l’impact croissant des taux de dépôt négatifs en zone euro. Pour cela elles n’hésitent pas à faire tomber un vieux tabou : taxer les dépôts en liquide de leurs clients. Une première banque, Lombard Odier, a ainsi annoncé la mise en place de cette mesure pour les dépôts dépassant un million d’euros. Une mesure qui vise à répercuter aux clients sans mandat de gestion une partie du coût de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE), qui taxe les dépôts excédentaires des banques, expliquent Les Échos. Pour le moment, l’établissement n’a pas précisé le montant des pénalités prévues.

( Note ExoPortail : Bien évidement cette nouvelle mesure qui ne vise pour le moment que les gros dépôts sera le cheval de troie pour se voir appliquer au bien plus modeste dépôts qui toucheront les usagers comme vous et moi. C’est en tout cas leurs plans )

Cette décision pourrait être suivie par d’autres institutions bancaires. Selon des informations du quotidien économique, Neuflize OBC étudierait également la mise en place d’une mesure similaire pour ses clients en gestion libre tout comme la Société Générale Private Banking. Pour le moment, aucun calendrier n’a été arrêté par ces deux établissements.

 

Les banques privées pénalisées :

Le coût des dépôts en cash est devenu un véritable casse-tête pour les banques depuis 2014. Depuis cinq ans, les établissements doivent en effet payer une pénalité lorsqu’elles déposent leurs liquidités excédentaires au guichet de la BCE, des sommes parquées à la banque centrale faute de les placer dans l’économie. Pour tenter d’enrayer ces placements et inciter les banques à prêter ces fonds aux ménages et aux entreprises pour doper l’activité dans la zone euro, la BCE a récemment fait passer ces taxes de 0,4 à 0,5%.

Un mécanisme qui pénalise les banques privées, dont les clients plus riches détiennent plus de liquidités, par rapport aux banques de détail. Avec les pénalités imposées par les institutions européennes, les établissements privés paient ainsi des sommes importantes à la BCE. Cette politique a d’ailleurs été la principale raison de la baisse des marges de la banque privée européenne ces dernières années, rappellent Les Echos.

Le phénomène ne touche pas que la France. Au début du mois d’août, la filiale suisse d‘UBS a annoncé qu’elle allait prélever 0,6% sur les dépôts supérieurs à 500.000 euros, rappelle le Financial Times. Une mesure qui entrera en vigueur le 1er novembre prochain. Elle emboîte le pas au Crédit Suisse qui a déjà commencé à facturer un taux de 0,4% sur les dépôts de ses clients supérieurs à un million d’euros tout comme les banques privées Julius Baer ou Pictet.

 

Source : https://www.capital.fr/votre-argent/ca-y-est-une-premiere-banque-francaise-va-taxer-les-depots-de-ses-clients-1350145 et https://www.bfmtv.com/economie/pour-la-premiere-fois-en-france-une-banque-privee-va-ponctionner-les-depots-de-ses-riches-clients-1768251.html#page/contribution/index


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 2 023 autres abonnés

Partager l'article :

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.