Le Royaume-Uni déploie ses militaires en Estonie pour «défendre l’OTAN contre la Russie»

5
Une centaine de soldats britanniques ont débarqué près de la frontière russe, en Estonie, dans le cadre d’une opération de l’OTAN dont l’objectif est le renforcement de l’Alliance face à la soi-disant «menace russe».

130 militaires britanniques sont arrivés en Estonie sur la base aérienne d’Amari, près de Tallinn, pour participer à des manœuvres de l’OTAN. Il s’agit du premier des cinq déploiements de troupes britanniques qui auront lieu dans le cadre de cet exercice. D’après certaines estimations, au moins 800 militaires en provenance du Royaume-Uni doivent y prendre part. Ils rejoindront près de 300 soldats français qui seront eux aussi stationnés en Estonie à partir de la mi-avril.

«Le groupe de combat dirigé par le Royaume-Uni est déployé ici à la demande de l’Estonie et suite à une décision commune des membres de l’OTAN afin de renforcer les capacités de défense de l’Alliance», a déclaré Simmo Sarre, un porte-parole de l’armée estonienne.

Les exercices militaires de l’OTAN en Estonie ont été décidés lors du sommet de Varsovie, en juillet 2016. Les membres de l’Alliance se sont mis d’accord pour déployer des troupes dans les pays baltes et en Pologne pour «faire face à la Russie» dans la région. En plus de ce bataillon britannique en Estonie, le Canada enverra l’un des siens en Lettonie, l’Allemagne en Lituanie et les Etats-Unis en Pologne.

Depuis 2014, les relations entre la Russie et l’OTAN se sont passablement dégradées, alors que l’Alliance atlantique multiplie ses manœuvres, de plus en plus ambitieuses, près de la frontière russe. Le 7 mars, elle a déployé 8 000 militaires dans le nord de la Norvège. Moscou a démenti à de maintes reprises constituer une menace pour l’Alliance atlantique, sans recevoir d’écho positif en retour. Le 18 février, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov avait même précisé que l’expansion de l’OTAN avait conduit, en Europe, à «un niveau de tension sans précédent depuis ces trente dernières années».

«A en juger par certaines déclarations, la guerre froide n’est pas tout à fait terminée», a-t-il poursuivi en faisant allusion à la proposition du secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, de négocier avec Moscou «en position de force».

Source : https://francais.rt.com/international/35422-royaume-uni-deploie-ses-militaires-lettonie-defendre-otan

Nouveau : Vous avez la possibilité de soutenir ExoPortail avec le nouvel Outil français «UTIP» qui offre plusieurs options dont une qui permet d’'aider FINANCIÈREMENT SANS DONNER DE L'ARGENT mais seulement avec 30 secondes de votre temps une ou plusieurs fois par jour sans créer de compte, d'avance merci beaucoup pour votre soutien (le lien en cliquant sur l'image)  ===►

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 709 autres abonnés

5 Commentaires

  1. Les Etats Unis, La CIA, Israel, La France, La Turquie (épuration Etnique), La Grande Bretagne, La Jordanie, le Qatar, et L’Arabie Saoudite sont responsables de la création de la Guerre en Syrie et du drame des réfugiés. Point final.

    La lourde responsabilité des États-Unis et d’Israël dans la crise des réfugiés en Syrie
    http://chroniquepalestine.com/lourde-responsabilite-etats-unis-crise-refugies-syrie/

    Bien que cet universitaire ne fournit aucune preuves d’allégations de « brutalité » du gouvernement syrien contre sa population depuis 2011, ou de sa « responsabilité d’avoir forcer des millions de Syriens à quitter leur foyer » (n’importe quoi!), il en demeure pas moins qu’il détaille des faits, impliquant la France, dans ce que nous pourrions qualifier de crimes de guerres contre des innocents!

    Ce qui devrait intéresser les juges français actuels de l’antiterrorisme, afin d’installer en prison à vie les acteurs politiques français depuis 2011, qui ont financés et commandités ces actes. Avec leurs complices de forces politiques et militaires étrangères.

    Très bel article du web d’un intellectuel hors de nos frontières.

  2. Nigel Farage aurait été en place pour dénoncer ce foutage de gueule à tendance etnhocidaire subventionnée CEE.
    Il est urgent de dénoncer les anciens mensonges sur lesquels continuent ces pré-ripostes dissuasives pour toute entente, voir surtout la vérité et donc la sagesse.
    Dénonçons les fonds investis depuis des annnées par les criminels démoncratisants, dans le coup d’état Ukrainien, sauce béchamellle sur quenelle pas cachéer…

  3. http://i.huffpost.com/gen/5240878/images/n-TUNISIA-NATO-large570.jpg

    Et en 2017, l’OTAN va s’implanter en Tunisie, pour créer un « centre de fusionnement de renseignement », soi-disant contre le terrorisme. Et « fournir un soutien aux forces d’opérations spéciales tunisiennes ». Ben voyons!

    Tunisie: Le Centre de fusionnement du renseignement appuyé par l’OTAN bientôt opérationnel?
    http://www.huffpostmaghreb.com/2017/04/14/centre-de-renseignement-o_n_16009260.html

    Et de surcroit, avec l’argent des contribuables Européens et du FMI! Qui colonise et endette le pays à petit feu, plutôt qu’à faire relancer l’économie.

    https://francais.rt.com/economie/36996-fmi-passe-verser-300-millions-euros-tunisie

    La Tunisie qui n’est même pas un membre Européen.

    On créé un faux attentat terroriste, et ensuite, on fait fonctionner la machine à billet du complexe-militaro-industriel à plein régime. Facile.

    La Fusillade au musée Bardo Tunisie est un fake

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.