«Le fils qu’on voudrait avoir» : Hollande continuerait d’envoyer des SMS à son «poulain» Macron

2
Un article du Monde publié ce vendredi 31 mars dévoile clairement le secret de polichinelle du moment : Emmanuel Macron est le protégé de François Hollande.

« Emmanuel Hollande », « François Macron », François Fillon l’avait donc bien deviné. Le président de la République et le candidat d’En Marche !, c’est blanc bonnet ou bonnet blanc. Ce vendredi 31 mars, le quotidien Le Monde a publié un article qui témoigne de l’évidente proximité entre les deux hommes.

« Le fils qu’on voudrait avoir »

« Ils échangent toujours des SMS », explique le quotidien. « Le président, qui dissèque la stratégie de son ancien protégé, lui conseille notamment de ‘rester de gauche' ». Malin, le président se garde toutefois d’exprimer un soutien trop manifeste à son ancien Premier ministre. Pas question de l’affaiblir en lui faisant le baiser de la mort comme celui que lui a fait Manuel Valls récemment. Il déclare donc, toujours selon Le Monde : « Je ne veux pas prendre une position qui pourrait lui être défavorable. Déjà que Fillon dit qu’il est mon ‘porte-serviettes' ».

Il faut dire que les deux hommes se connaissent bien. Ils ont longuement travaillé ensemble. Si tout le monde se souvient du passage d’Emmanuel Macron au ministère de l’Économie de 2014 à 2016, son poste de secrétaire général adjoint du cabinet du président, de mai 2012 à juillet 2015, est souvent occulté. Mais tout le monde n’a pas la mémoire courte. Pour Gaspard Gantzer, le chef de la communication de François Hollande, « Emmanuel, c’est le fils qu’on voudrait avoir ».

Source : https://www.valeursactuelles.com/politique/les-sms-suspects-de-hollande-macron-77687

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 5 578 autres abonnés

Partager l'article :

2 Commentaires

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.