Le Dr Stanley Plotkin, co-inventeur de plusieurs vaccins, a admis avoir utilisé des orphelins, des enfants handicapés mentaux et des bébés pour des expériences vaccinales

0
Le Dr Stanley Plotkin dans les années 60

Le Dr Stanley Plotkin est un médecin bien connu qui a joué un rôle très important dans la fabrication de plusieurs vaccins. Il est largement connu comme l’un des «parrains des vaccins».

 

D’après sa fiche wikipédia  :

«Plotkin est un médecin américain. Il a travaillé tant comme consultant pour les fabricants de vaccins, tels que Sanofi Pasteur, que pour des entreprises de biotechnologie, des organismes à but non lucratif et différents gouvernements. Dans les années 1960, il a joué un rôle essentiel dans la découverte du vaccin contre la rubéole, alors qu’il travaillait au Wistar Institute de Philadelphie. Plotkin a été membre de la faculté de recherche de Wistar de 1960 à 1991. En plus de son statut de chercheur émérite à Wistar, il est professeur émérite de pédiatrie à l’université de Pennsylvanie. Son livre, Vaccines1,2 est la référence scientifique sur le sujet3,4. Il est rédacteur en chef de la revue Clinical and Vaccine Immunology, qui est publiée par la Société américaine de microbiologie à Washington, DC

 

Ce qui suit est tiré d’une vidéo du Dr Stanley Plotkin sous serment. Il y admet avoir utilisé des orphelins, des enfants handicapés mentaux, des bébés et des populations qui ont été soumis à la domination coloniale pour les tests de vaccination. D’après mes recherches, les populations des Premières nations au Canada, qui ont été utilisées dans les essais par les compagnies pharmaceutiques, ainsi que le programme américain MK Ultra, pourraient en être des exemples. C’est extrêmement contraire à l’éthique, et c’est quelque chose qui se produit encore dans des endroits comme l’Afrique et l’Inde.

 

Question : Avez-vous déjà utilisé des orphelins pour étudier un vaccin expérimental ?
DR. PLOTKIN : Oui.
Question : Avez-vous déjà utilisé des handicapés mentaux pour étudier un vaccin expérimental ?
DR. PLOTKIN : Je ne me souviens pas avoir jamais fait d’études sur des personnes handicapées mentales. À l’époque, dans les années 1960, cette pratique n’était pas rare.
Question : Donc vous dites – je ne comprends pas bien votre réponse. Je suis désolée. Avez-vous déjà utilisé des handicapés mentaux pour étudier un vaccin expérimental ?
DR. PLOTKIN : Ce que je veux dire, c’est que je ne me souviens pas l’avoir fait spécifiquement, mais que dans les années 1960, ce n’était pas inhabituel de le faire. Et je ne nie pas que j’ai pu le faire.
Question : Il y a un article intitulé «Atténuation du virus de la rubéole RA 27/3 dans les cellules diploïdes humaines WI38.» Connaissez-vous cet article ?
DR. PLOTKIN : Oui.
Question : Dans cet article, on dit entre autres que 13 enfants souffrant d’un retard mental séronégatif ont reçu le vaccin RA 27/3 ?
DR. PLOTKIN : D’accord. D’accord. Dans ce cas, je l’ai fait.
Question : Avez-vous déjà dit qu’il est préférable de faire des expériences sur ceux qui sont moins susceptibles de contribuer à la société, comme les enfants handicapés, que sur les enfants non handicapés ou les adultes non handicapés ?
DR. PLOTKIN  :Je ne me souviens pas précisément, mais c’est possible.
Question : Vous rappelez-vous avoir écrit à l’éditeur de «Ethics on Human Experimentation» ?
DR. PLOTKIN : Je ne me souviens pas précisément, mais c’est possible.
Question : Je vais vous présenter ce qui a été marqué comme pièce à conviction 43. Reconnaissez-vous cette lettre que vous avez écrite à l’éditeur ?
DR. PLOTKIN : Oui.
Question : C’est vous qui avez écrit cette lettre ?
DR. PLOTKIN : Oui.
Question : Est-ce que l’une des choses que vous avez écrites est : «La question est de savoir si nous devons faire des expériences sur des adultes qui fonctionnent pleinement et sur des enfants qui sont potentiellement des contributeurs à la société ou si nous devons faire des études initiales sur des enfants et des adultes qui sont humains en bonne santé mais n’ayant pas de potentiel social?»
DR. PLOTKIN : Oui.
Question : Avez-vous déjà utilisé des bébés de mères en prison pour étudier un vaccin expérimental ?
DR. PLOTKIN : Oui.
Question : Avez-vous déjà utilisé des individus sous la domination coloniale pour étudier un vaccin expérimental ?
DR. PLOTKIN : Oui.

 

Vous pouvez visionner le témoignage complet ci-dessous en anglais, c’est la première vidéo d’une série en 9 parties sur cette chaîne Youtube.

Source partielle : https://www.collective-evolution.com/2019/01/02/godfather-of-vaccines-admits-using-orphans-handicapped-children-more-for-vaccine-experiments/

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 351 autres abonnés

Partager l'article :

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.