Divulgation des premiers actes d’accusation scellés contre la Cabale

4

On a beaucoup parlé des milliers d’actes d’accusation scellés du département de la justice américaine. J’en ai peu parlé simplement parce que je n’avais aucune information concrète sur ce qu’ils contenaient, Bien que ces derniers soient nombreux et que leur nombre ne cesse de croître.

 

Répartition des actes d’accusation scellés sur l’ensemble du territoire en date de septembre 2018.

 

Je ne veux pas spéculer. J’espérais, comme tout le monde, que les actes d’accusation concernaient certains des joueurs importants de «Deep State» ( état-profond ou Cabale ), mais je ne pouvais pas en être sûr. Aujourd’hui, j’ai découvert sur Justice.gov que l’un des actes d’accusation a été descellé.

L’acte d’accusation se trouve sur le site Justice.gov et est officiellement intitulé :

 

Selon le communiqué de presse du département de la justice en date du 4 décembre 2018, cet acte d’accusation :

«Accuse quatre accusés pour le rôle qu’ils ont joué pendant des décennies dans le cadre d’un stratagème visant à escroquer les États-Unis au Panama».

Les quatre accusés énumérés dans l’acte d’accusation sont Ramses Owens, Dirk Brauer, Richard Gaffey et Harald Joachim Von Der Goltz. Ils sont accusés de multiples chefs d’accusation de fraude électronique, de fraude fiscale, de blanchiment d’argent et d’autres infractions liées à leur rôle dans le stratagème de plusieurs décennies qui a pris le nom de «panama papers». Les répercussions de ces fuites ont été d’une grande portée, provoquant la démission du Premier ministre islandais et l’examen minutieux des dirigeants argentins et ukrainiens, des politiciens chinois et du Président russe Vladimir Poutine, entre autres.

Les quatre accusés ont été arrêtés. Brauer a travaillé comme gestionnaire d’investissement pour Mossfon Asset Management, S.A., qui est une société de gestion d’actifs étroitement liée au cabinet d’avocats «Mossack Fonseca», et a été arrêté à Paris, France, le 15 novembre 2018.

Von Der Goltz, 81 ans, est un citoyen allemand qui a vécu au Guatemala avant de déménager, en 1984, à Boston, où il a ouvert avec succès une entreprise d’investissement. Il a été arrêté à Londres, Royaume-Uni, le 3 décembre 2018.

Le comptable Richard Gaffey, le premier Américain connu à faire face à des accusations criminelles à la suite de la fuite massive de dossiers, est un associé du cabinet fiscal Elder, Gaffey & Paine du Massachusetts, a été arrêté à Medfield, Massachusetts, le 4 décembre 2018.

Owen, le dernier des quatre à être appréhendé, est un avocat panaméen qui travaillait pour Mossack Fonseca, et il a été arrêté le 6 décembre 2018.

«Elder, Gaffey & Paine estime que les accusations portées dans l’acte d’accusation qui ont été levées dans le district sud de New York et l’inculpation subséquente du partenaire Dick Gaffey sont sans fondement « , a déclaré la société dans une déclaration adressée à McClatchy et au Miami Herald. « Le cabinet a entièrement coopéré avec les autorités fédérales, et M. Gaffey va monter une défense contre les allégations du gouvernement.» Selon le bureau de McClatchy DC.

( Note ExoPortail : Tu peux toujours essayer mon coco, mais réserve des lits pour tes collègues. )

Toujours selon McClatchy, un ancien chef des enquêtes de l’Internal Revenue Service pense que l’action contre Gaffey et Owens indique la probabilité que d’autres poursuites soient engagées… comme beaucoup l’ont déjà spéculé.

Il pourrait être difficile d’extrader Owens vers les États-Unis, étant donné que les États-Unis n’ont pas de traité d’extradition avec le Panama. Les Etats-Unis ont cependant un pacte de libre-échange avec la nation centraméricaine. Et il est à noter que les États-Unis ont extradé l’ancien président panaméen Ricardo Martinelli de Miami au Panama pour y faire face à un procès pour corruption en juin de cette année.

McClatchy rapporte qu’Owens a été arrêté parce qu’il était en liberté sous caution pour une affaire en cours, alléguant avoir aidé des Brésiliens à blanchir de l’argent. Owens était déjà assigné à résidence au Panama et fait toujours l’objet d’une enquête pour blanchiment d’argent au Brésil.

Les autorités du monde entier sont en train de se regrouper pour poursuivre la divulgation des preuves et début décembre, la police allemande a perquisitionné les bureaux de la Deutsche Bank dans la capitale financière de Francfort en rapport avec les «panama papers», selon JD News.

J’ai copié le paragraphe ci-dessous directement à partir de Justice.gov exactement tel quel:

«De 2000 à 2017, OWENS et BRAUER ont conspiré avec d’autres pour aider les contribuables américains clients de Mossack Fonseca à dissimuler à l’IRS, par des moyens frauduleux, trompeurs et malhonnêtes, les biens et les investissements, ainsi que les revenus générés par ces biens et investissements. Pour dissimuler les avoirs et les revenus de leurs clients de l’IRS, OWENS et BRAUER ont travaillé pour établir et gérer des fiducies offshore opaques et des comptes bancaires non déclarés au nom des contribuables américains qui étaient des clients du Mossack Fonseca. OWENS et BRAUER ont commercialisé, créé et entretenu de fausses fondations et des sociétés fictives constituées en vertu des lois de pays comme le Panama, Hong Kong et les îles Vierges britanniques, pour dissimuler au fisc et à d’autres la propriété par les contribuables américains de comptes établis dans des banques étrangères, ainsi que les revenus générés dans ces comptes. Selon la structure de Mossack Fonseca, les fondations fictives « possédaient » généralement les sociétés fictives qui détenaient nominalement les actifs non déclarés au nom des contribuables américains clients de Mossack Fonseca. Les noms des clients de Mossack Fonseca n’apparaissaient généralement nulle part sur les documents de constitution en société des fondations fictives ou des sociétés fictives apparentées, bien que les clients étaient en fait propriétaires véritables des actifs de ces entités fictives et de leurs comptes, et y avaient pleinement accès.»

L’hypothèse principale que je vois sur Internet et dans les médias sociaux, c’est que cet acte d’accusation concerne les Clinton. Cet acte d’accusation ne fait aucune mention des Clinton et ne les concerne donc pas directement.

Par contre ils peuvent être indirectement liés car il a été noté que parmi les personnes citées dans les «panama papers» comme utilisant le cabinet d’avocats panaméen «Mossack Fonseca» pour créer des entités offshore figurent Gabrielle Fialkoff, qui a été la directrice financière d’Hillary pendant sa première campagne au Sénat à New York, selon le NY Post.

Un autre nom mentionné dans les «panama papers» est le milliardaire Frank Giustra, un magnat canadien des mines et ami de longue date de Bill Clinton qui a donné 100 millions de dollars à la Fondation Clinton. Un autre nom lié aux Clinton mentionnés dans les journaux est The Chagoury Group, un promoteur international basé en Afrique de l’Ouest qui a promis 1 milliard de dollars de projets à la Clinton Global Initiative. On a également découvert que ( le pédophile ) John Podesta faisait partie du conseil d’administration d’un client de Mossack Fonseca.

Le pédophile john Podesta et hillary Clinton

Les liens indirects avec les Clinton et leurs fondations sont donc présents.

Note ExoPortail : Le fait que ces premiers actes d’accusation scellés sortent en décembre semble être clairement dans la continuité des gros changements récents qui peuvent être observés par certains des articles récemment postés : L’ancien président George H.W. Bush est mort : Une tête majeure de la Cabale tombe  / Les fraudes comptables massives du Pentagone sont exposées : 21 Billion de dollars / Deux enquêteurs financiers témoignent devant le congrès accusant le fondation Clinton d’avoir agi en tant que «agent étranger» / Les donations de la Fondation Clinton chutent de 90 % / Le Sénat américain propose une résolution afin d’arrêter de soutenir l’Arabie saoudite dans la guerre au Yémen ainsi que la dynamique des revues de presse des «Purges de la Cabale» que je fais.

En attendant impatiemment la suite en espérant que ce soit une étape supplémentaire en vue des arrestations massives et des tribunaux militaires pour les traîtres de l’État profond et de la réinitialisation financière qui est maintenant en mode pleine vitesse.

Source : http://victuruslibertas.com/2018/12/sealed-indictments-showing-themselves-finally/https://www.justice.gov/usao-sdny/pr/four-defendants-charged-panama-papers-investigation / https://www.justice.gov/opa/press-release/file/1117191/download

Traduction et Ajouts : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 781 autres abonnés

Partager l'article :

4 Commentaires

  1. Le premier fil non pas de la pelote de laine, mais du bas de laine rempli d’or volé au monde et aux Etats-Unis d’amérique commence à s’effilocher. La Cabale contre la Cabale commence !

  2. Comme toujours, vos articles sont de qualité, avec recherches et sources. Merci d’offrir de votre « temps » pour nous informer Jonathan. Longue Vie à votre site.

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.