Le chef de l’Organisation iranienne de défense civile accuse Israël d’avoir volé les nuages et la neige de son pays

2

Le chef de l’Organisation iranienne de défense civile, le général Gholamreza Jalali, a accusé Tel Aviv (Israël) de modifier le climat en Iran en «volant» des nuages qui se dirigent vers la république islamique. Des universitaires russes et israéliens ont partagé leurs points de vue sur la déclaration du général dans un entretien avec Sputnik.

 

«Israël, avec un autre pays de la région, vise les nuages de pluie qui se dirigent vers l’Iran, les transformant en nuages sans eau. Nous avons été confrontés au vol de la pluie et de la neige. Ce pays n’a pas le droit de voler les nuages», a déclaré Jalali, cité par l’ISNA. Il s’est référée aux données scientifiques de ces quatre dernières années, selon lesquelles au-dessus de 2.200 mètres d’altitude toutes les zones de montagnes entre l’Afghanistan et la Méditerranée sont couvertes de neige, sauf en Iran..
le général Gholamreza Jalali

Sputnik Iran a pris contact avec des spécialistes russes et israéliens afin de savoir si l’allégation de Téhéran est fondée.

Vladimir Semenov, directeur adjoint de l’Institut A.M. Obukhov de la physique de l’atmosphère de l’Académie des sciences de Russie (RAS), a convenu qu’en théorie, il est possible de modifier le climat au niveau local.

«En effet, pour disperser les nuages, on peut utiliser des avions avec des canons chargés de réactifs spéciaux. En Russie, nous utilisons cette méthode pour préparer les défilés et les démonstrations acrobatiques aériennes, en particulier lors de la célébration du 9 mai, le Jour de la Victoire ou le Jour de la Russie. Des réactifs spéciaux respectueux de l’environnement sont dispersés pour augmenter les précipitations sous forme de pluie ou de neige avant que les nuages n’apparaissent au-dessus de la zone spécifique.»

L’universitaire a précisé que les réactifs tels que les granules de glace sèche, l’azote liquide vaporisé et l’iodure d’argent sont utilisés dans un processus appelé «ensemencement des nuages». Il a souligné que l’opération est généralement menée à environ 50-100 km de l’endroit où les conditions météorologiques doivent être modifiées.
Cependant, il a jeté le doute sur la prémisse qu’Israël avait militarisé l’ensemencement des nuages pour influencer les conditions météorologiques en Iran.

Israël pourrait utiliser des «armes climatiques» dans le cadre d’une guerre hybride :

Pour sa part, Simon Tsipis, analyste de sécurité à l’Institut d’études de sécurité nationale (INSS), a indiqué qu’il n’excluait pas la possibilité qu’Israël ait utilisé des équipements spéciaux ou des «armes climatiques» pour influencer la situation en Iran dans le cadre de sa guerre hybride contre Téhéran.

«Aujourd’hui, nous assistons à une guerre hybride qui va au-delà de la guerre ordinaire : tous les moyens, y compris les méthodes pour influencer le climat et le temps, sont utilisés», a dit M. Tsipis.

Se référant à la déclaration de Jalali selon laquelle Israël agit en coopération avec un «pays régional», l’universitaire israélien a suggéré que Tel-Aviv pourrait collaborer avec Washington.

«Les Etats-Unis ont leur propre infrastructure militaire au Moyen-Orient : des bases militaires situées à proximité de l’Iran (EAU, Qatar, KSA, Koweït)», a-t-il souligné. «Très probablement, cela se produit sur le territoire de l’Arabie Saoudite. Israël est aidé par les États-Unis, qui possèdent l’équipement nécessaire pour manipuler les nuages au niveau local, c’est-à-dire influencer les conditions météorologiques en Iran. Un tel impact local à courte distance est théoriquement et techniquement possible».

Tout en expliquant la logique de Tel-Aviv, Tsipis a souligné que l’Iran demeure le principal rival d’Israël dans la région. Il a suggéré que la République islamique a accumulé des forces en Syrie, ce qui a incité l’armée de l’air israélienne à mener des raids ciblant les infrastructures iraniennes sur le territoire syrien.

D’autre part, Tel-Aviv pourrait chercher à galvaniser les protestations en Iran afin d’exercer davantage de pression sur le gouvernement du pays ou même d’instiguer un changement de régime, a suggéré l’analyste, ajoutant que modifier le climat au milieu des pénuries d’eau dans certaines parties du pays pourrait être un outil pour ajouter de l’huile sur le feu.

«Par conséquent, Israël pourrait influencer les conditions climatiques dans la république islamique pour atteindre son objectif de renverser le régime actuellement au pouvoir en Iran. Je n’exclus pas cela», a conclu Tsipis.

 

Source : https://sputniknews.com/analysis/201807111066269279-iran-israel-clouds/ et http://www.odditycentral.com/news/iranian-general-accuses-israel-of-stealing-his-countrys-clouds-and-snow.html

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Merci.

Nouveau : Vous avez la possibilité de soutenir ExoPortail avec le nouvel Outil français «UTIP» qui offre plusieurs options dont une qui permet d’'aider FINANCIÈREMENT SANS DONNER DE L'ARGENT mais seulement avec 30 secondes de votre temps une ou plusieurs fois par jour sans créer de compte, d'avance merci beaucoup pour votre soutien (le lien en cliquant sur l'image)  ===►

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 052 autres abonnés

2 Commentaires

  1. Si c’était avéré , ce serait vraiment des enf…és ! Mais ceci ne serait pas étonnant !
    On vit dans un mondes où il y a de grands malades ! israël ( la minuscule est voulue ) est une véritable plaie !

  2. Bonjour,

    Le dicton dit: « Celui qui sème le vent, récolte la tempête ». Si Israël fait bien ce que supose les iraniens, les israéliens ferait bien de se souvenir de ce dicton, car celui qui sème le vent, récolte la tempête..! De plus es-ce qu’est pris en compte le fait que modifier le climat d’une région, surtout assez proche comme l’est l’Iran par rapport à Israël, cela ne risque pas de modifier également à terme, le climat qu’il fait en Israël, ce qui pourrait sur le long terme, leur être en retour, aussi préjudiciable ?

    Bien à vous.

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.