Les scouts américains annoncent déposer le bilan, plombés par des scandales d’abus sexuels

1

Les Boy Scouts of America (BSA), principal mouvement scout des États-Unis, ont annoncé mardi 18 février déposer le bilan, plombés par des accusations d’abus sexuels qui ont donné lieu à une série de procès.

 

L’organisation, qui compte 2,2 millions d’adhérents âgés de 5 à 21 ans, a choisi la procédure de sauvegarde pour pouvoir poursuivre son activité et créer un fonds d’indemnisation des victimes d’abus sexuels, selon un communiqué publié mardi.

Selon le Los Angeles Times, le document déposé auprès du tribunal fédéral des défaillances d’entreprises de l’État du Delaware estime le passif de l’organisation entre 100 et 500 millions de dollars.

Les BSA n’ont pas indiqué quel montant ils entendaient consacrer au fonds d’indemnisation des victimes qui prendra la forme juridique d’un trust. «Il fut une époque où des individus ont profité des programmes des BSA pour porter atteinte à des enfants», écrit l’organisation dans le communiqué.

Les dirigeants du mouvement considèrent que le fonds d’indemnisation, dont la création devra être validée par un juge, «est le meilleur moyen d’indemniser les victimes de façon équitable et en préservant leur identité».

Les révélations sur des abus sexuels chez les Boy Scouts of America (BSA) ont éclaté en 2012. Des milliers de pages de documents avaient été publiées par le Los Angeles Times montrant que l’organisation des scouts américains avait couvert pendant des décennies de nombreux abus sexuels commis par des milliers d’encadrants bénévoles.

 

5000 «dossiers de la perversion» recensés :

Il était alors question de quelque 5000 «dossiers de la perversion», correspondant à autant d’agresseurs sexuels présumés parmi les chefs scouts. Ces informations avaient jusqu’alors été tenues secrètes par la direction des BSA, qui n’avaient souvent pas fait de signalement aux autorités. L’organisation se bornait régulièrement à écarter les coupables supposés.

Fin janvier 2019, lors d’un procès dans le Minnesota, une experte engagée par les BSA pour compiler ces «dossiers de la perversion», a indiqué qu’elle avait identifié 7819 agresseurs présumés et 12.254 victimes entre 1944 et 2016, soit plus que les estimations antérieures.

Les actions en justice se sont multipliées contre les BSA ces dernières années, notamment à la faveur de modifications législatives dans plusieurs Etats qui ont allongé les délais de prescriptions pour les agressions sexuelles sur mineurs.

 

Source : https://www.lefigaro.fr/international/les-scouts-americains-annoncent-deposer-le-bilan-plombes-par-des-scandales-d-abus-sexuels-20200218 et https://www.latimes.com/california/story/2020-02-17/boy-scouts-bankruptcy


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

N'hésitez pas à nous rejoindre sur notre canal ExoPortail sur Télégram pour contourner la censure ! :

 

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 801 autres abonnés

1 Commentaire

  1. Je vois qu’en 2012 lors de l’éclatement sur les vérités des abus sexuels, on a tout fait pour cacher la merde au chat… Mais aussi depuis 72 ans. (1944 – 2016)
    On poursuit les salopards qui violent nos enfants seulement maintenant !

    Et le 18 février 2020, (seulement) :
    – Les boy scouts of America, déposent le bilan (après 8 ans de plaintes camouflées – 2012 à 2020).

    Apprenant que 7819 agresseurs présumés et 12.254 victimes entre 1944 et 2016, soit 72 ans. 72 longues années où les enfants ont été violentés, violés et peut-être, pire encore.

    Je ne peux que constater que la date comptable des victimes présumées, + de 12’000 enfants, adolescents, s’arrête en 2016 :

    Alors que le Président Trump a été élu le : 8 novembre 2016.

    Je suis persuadée que si c’était toujours Obama, Clinton, Bush aux commandes… la destructions de nos enfants continuerait. Et bien entendu personne n’en piperait mot.

    Je me demande comment il est possible que l’on puisse FAIRE TAIRE + de 24’000 parents en colère d’avoir bousillés la vie de leurs chérubins… Étrange ! Il y a un lézard la dessous… Ou plusieurs.

    Je ne peux que constater avec bonheur que :

    le Président Trump est élu en novembre 2016 année à laquelle les choses semble bouger et bien bouger.
    le 31 janvier 2020 le Président Trump a signé un décret pour lutter contre la traite des êtres humains et
    l’exploitation des enfants

    https://www.purepeople.com/media/le-president-donald-j-trump-signe-un-de_m5383436

    Et comme par z’hazard le club décide de poser le bilan 18 jours plus tard !

    A quand les inhumains qui maltraites les animaux jusqu’à leur mort, fermeront-ils leurs société en Europe ?

    25 novembre 2019 : *Traité signé contre la cruauté envers les animaux. CRIME FEDERAL aux USA

    Je cite :
    Le lundi 25 novembre, le président américain Donald Trump a signé le projet de loi visant à inscrire la maltraitance animale comme crime fédéral, a fait savoir la Maison Blanche.

    Les actes de maltraitance animale seront désormais passibles de 7 ans de prison.

    https://www.demotivateur.fr/article/aux-etats-unis-la-maltraitance-animale-est-devenue-un-crime-federal-passible-de-7-ans-de-prison-17692

    J’ai hâte que les Européen se réveillent en masse. L’Espoir. Les USA prouvent que cela est possible.

    On ne lâche rien !

    J’ai crainte que ce ne soit que le très haut de l’Iceberg 🙁

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.