La mise à jour des nouvelles conditions d’utilisation de Facebook ressemble beaucoup à de la censure

2
De nombreux utilisateurs de Facebook ont reçu des notifications de Facebook indiquant qu’ils mettront à jour leurs conditions d’utilisation le 1er octobre 2020. Les nouvelles modifications permettront à Facebook de supprimer du contenu ou de restreindre l’accès si l’entreprise estime qu’il est nécessaire d’éviter un impact juridique ou réglementaire.

 

Les utilisateurs d’ordinateurs de bureau et de téléphones portables recevaient des notifications qui ressemblaient à cela :

«À compter du 1er octobre 2020, la section 3.2 de nos conditions de service sera mise à jour pour inclure : Nous pouvons également supprimer ou restreindre l’accès à votre contenu, vos services ou vos informations si nous estimons que cela est raisonnablement nécessaire pour éviter ou atténuer les effets négatifs de la loi ou de la réglementation sur Facebook.»

Les utilisateurs des médias sociaux ont été plutôt critiques à l’égard des récentes mises à jour, estimant que cela pourrait conduire à une plus grande censure ou à une ingérence dans les élections de la part des grandes entreprises technologiques. D’autres utilisateurs estiment que cela pourrait être une bonne initiative pour se débarrasser d’un plus grand nombre de soit disant «Fakes News» .

Avant d’aller plus loin, ne vous méprenez pas, les fausses nouvelles existent et posent problème. J’ai parlé à de nombreux autres propriétaires de sites web au sein de la communauté des médias indépendants au fil des ans, les incitant à examiner de plus près certaines des histoires qu’ils publient et à se demander si elles sont réellement vraies. Les gens peuvent parfois faire de mauvaises recherches, et ils peuvent passer à côté de faits importants. D’autres fois, certains sites web ne cherchent qu’à gagner de l’argent et publient donc tout ce qui peut leur apporter du trafic, même si c’est faux.

Cela dit, la plupart des médias indépendants ont été faussement assimilés à ces cas uniques, ce qui nous fait paraître coupables par association au lieu de créer de fausses nouvelles.

Un commentateur des droits de l’homme sur Twitter l’a noté :

«Un nouvel ajout inquiétant aux conditions de service de #Facebook qui pourrait être utilisé pour justifier la censure en ligne, en particulier avec les gouvernements qui utilisent des lois nationales restrictives pour ordonner aux plateformes de médias sociaux de censurer les informations critiques envers le gouvernement ou la monarchie en violation de #OnlineFreedom»

Les termes de Facebook ont toujours été trompeurs et vagues, on pourrait dire que d’une certaine manière, ces nouveaux termes sont plus directs : «Nous allons supprimer du contenu». Bien que cela soit clair, ce qui est encore vague, c’est ce qu’ils vont supprimer. Il est donc très difficile pour un utilisateur ou une entreprise de savoir quoi faire pour être «en sécurité» aux yeux de Facebook.

 

Source : https://www.collective-evolution.com/2020/09/01/facebooks-new-terms-of-service-update-sounds-a-lot-like-censorship/ et https://www.facebook.com/terms.php

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter ainsi qu’à partager l’article sur vos pages / groupes Facebook, cela aide énormément à l’information. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 425 autres abonnés

Partager l'article :

2 Commentaires

  1. Essayez de poster cette vidéo sur phasebook et vous verrez que c’est déjà le cas :

    h ttps://www.youtube.com/watch?v=gRvxIj_JeLM&feature=youtu.be&fbclid=IwAR1rBfN9_ACy6x4JzddqvMdfl_aCm5Jg3XuygnT9IdFBzkTPtovwu4wwsHs

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.