Des médecins avouent diagnostiquer intentionnellement des cancers chez des personnes en bonne santé pour faire de l’argent

13

Pourquoi les médecins ne mentiraient-ils pas alors que toute l’industrie du cancer est une gigantesque fabrication du début à la fin ? Faut-il s’étonner que les sociétés du monde entier mettent beaucoup plus d’argent dans la recherche sur la chimiothérapie et la radiothérapie que dans les techniques de prévention des maladies ? La prévention des maladies ne rapporte pas d’argent, mais le traitement des maladies en rapporte assurément.

 

( Note : Cela arrive plus souvent qu’on ne peut l’imaginer, mais de plus en plus de médecins se font finalement prendre en train de trahir leur serment et de diagnostiquer frauduleusement des patients sains atteints de cancer pour se faire de l argent rapidement en échange de commissions sur les poisons chimiques. )

Prenons le cas du Dr Farid Fata, un éminent cancérologue du Michigan qui a admis en cour de justice il y a un an qu’il diagnostiquait intentionnellement et injustement des personnes en bonne santé atteintes de cancer. Fata a également admis leur avoir donné des médicaments de chimiothérapie dans le but de faire un profit.

( Note ExoPortail : Cette affaire spécifiquement dure depuis des années avec des rebondissement en 2017 et 2018 )

Ses patients étaient choqués ? Tu parles qu’ils l’étaient. Qui soupçonnerait un docteur de simuler un diagnostic pour collecter de l’argent ? C’est inadmissible. Pourtant, dans le cas du cancer et de presque toutes les maladies, les médecins peuvent générer des revenus grâce à des pots-de-vin et à des commissions basées sur le volume de patients traités avec certains produits pharmaceutiques. Comme tout, les gens sont utilisés comme une marchandise.

«Beaucoup de ces médecins sans scrupules sont comme des hommes d’affaires sans conscience. La seule différence, c’est qu’ils ont votre santé et votre confiance entre les mains – une combinaison très dangereuse lorsqu’il s’agit d’argent», a déclaré le Dr Sayed Mohammed, un oncologue à la retraite qui admet avoir vu la tendance il y a plus d’une décennie.

Selon le gouvernement, Fata avait une charge de patients de 1 200 personnes et recevait 62 millions de dollars de l’assurance-maladie ; il a facturé plus de 150 millions de dollars.

Le procureur américain Barbara McQuade a déclaré qu’elle avait l’intention de demander la réclusion à perpétuité pour Fata, qualifiant son cas de «la plus grave fraude dans le domaine des soins médicaux que son bureau ait connue». Elle a dit que Fata n’a pas seulement escroqué le gouvernement – ce qui est typique dans de tels cas – mais qu’il a aussi fait du mal aux patients.

 

Mentir avec les statistiques :

Le cancer de la prostate est un autre excellent exemple dont des médecins donnent faussement des pronostics sans donner les faits aux patients. Un test sanguin de la prostate (PSA) recherche l’antigène spécifique de la prostate, une protéine produite par la glande prostatique. Des taux élevés sont censés être associés au cancer de la prostate. Le problème, c’est que l’association n’est pas toujours correcte, et quand elle l’est, le cancer de la prostate n’est pas nécessairement mortel.

Seulement environ 3 pour cent de tous les hommes meurent du cancer de la prostate. Le test PSA conduit généralement à un surdiagnostic – biopsies et traitements dont les effets secondaires sont l’impuissance et l’incontinence. Des biopsies répétées peuvent propager les cellules cancéreuses dans la voie formée par l’aiguille, ou en déversant les cellules cancéreuses directement dans la circulation sanguine ou le système lymphatique.

Plus de 90 % des médecins qui encouragent le traitement du cancer de la prostate généreront une commission pour chaque traitement reçu par le patient. Elle s’avère risquée et souvent mortelle à long terme pour la plupart des gens qui ne comprennent pas comment prendre soin de leur santé et qui sont persuadés par de fausses statistiques.

Des douzaines d’excellentes études de grande envergure ont été réalisées sur des hommes qui ont eu un cancer de la prostate découvert par biopsie. Dans plus de 97 % des cas, ce cancer ne se propage jamais à l’extérieur de la glande pour causer des dommages ou le patient meurt d’un autre cancer bien avant que des signes de propagation du cancer à l’extérieur de la prostate ne se produisent. Dans ces 3% où le cancer est agressif et nuit au patient, il s’est déjà propagé au-delà des limites de la résection chirurgicale bien avant la découverte ; ainsi, ces hommes ne sont pas aidés par la chirurgie non plus.

Après au moins sept ans d’études médicales supérieures de troisième cycle sur l’état émotionnel, mental et physique de l’être humain, on s’attendrait à ce qu’un médecin soit un moteur de bonne volonté pour ses patients. Malheureusement, trop de médecins ne parviennent pas à maintenir le bien-être de leurs clients au premier plan de leurs préoccupations. Le besoin de renforcer leur propre ego, l’instinct de survie et la recherche de plus d’argent se traduisent souvent par des soins inappropriés et des préjudices pour le patient.

On dit souvent à la plupart des femmes que l’hystérectomie mène à de nombreux traitements différents contre le cancer et d’autres maladies. C’est déformer la vérité. Les recherches effectuées jusqu’à présent n’ont démontré aucune amélioration de la survie malgré l’agressivité de plusieurs de ces traitements inutiles.

Les dépistages du cancer du sein entraînent également une augmentation de la mortalité par cancer du sein et ne permettent pas d’aborder la prévention. Bien qu’aucune preuve n’ait jamais appuyé les recommandations de dépistage périodique régulier et de mammographie à tout âge, les recommandations malveillantes de la Society of Breast Imaging (SBI) et de l’American College of Radiology (ACR) sur le dépistage du cancer du sein suggèrent maintenant que le dépistage devrait commencer à 40 ans et avant chez les patients à risque élevé.

Publiées dans le Journal of the American College of Radiology (JACR), les recommandations publiées par le SBI et l’ACR indiquent que la patiente moyenne devrait commencer le dépistage annuel du cancer du sein à 40 ans. Ils ciblent également les femmes dans la trentaine si elles sont considérées comme «à haut risque», comme elles l’ont déclaré.

Le taux de cancer du sein avancé chez les femmes américaines de 25 à 39 ans a presque doublé entre 1976 et 2009, une différence trop importante pour être une question de hasard et plus sur les diagnostics.

Une étude inquiétante publiée dans le New England Journal of Medicine attire l’attention du grand public sur le fait que la mammographie a causé beaucoup plus de tort que de bien chez les millions de femmes qui l’ont utilisée au cours des 30 dernières années comme principale stratégie dans la lutte contre le cancer du sein.

Cela a toujours été et sera toujours une question d’argent. Ce n’est pas le moment de reconnaître la tendance ?

 

La chimiothérapie ne guérit pas le corps – elle le détruit lentement :

La chimiothérapie stimule la croissance du cancer et les taux de mortalité à long terme. La plupart des patients en chimiothérapie meurent ou sont atteints d’une maladie dans les 10 à 15 ans suivant le traitement. Il détruit leur système immunitaire, augmente le déclin neuro-cognitif, perturbe le fonctionnement endocrinien et provoque des toxicités organiques et métaboliques.

Les patients vivent essentiellement dans un état de maladie permanente jusqu’à leur mort. L’industrie du cancer marginalise les remèdes sûrs et efficaces tout en faisant la promotion de leurs remèdes brevetés, coûteux et toxiques dont les risques dépassent largement tout bénéfice. C’est ce qu’ils font de mieux, et ils le font parce que ça rapporte de l’argent, tout simplement.

La raison pour laquelle un taux de survie relative à 5 ans est la norme utilisée pour évaluer les taux de mortalité est due au fait que la plupart des patients atteints de cancer sont en déclin après cette période. C’est exceptionnellement mauvais pour les affaires et l’industrie du cancer le sait. Ils n’ont jamais pu montrer au public le véritable taux d’échec statistique de 97 % dans le traitement des cancers métastatiques à long terme.

S’ils publiaient les statistiques à long terme pour tous les cancers traités par chimiothérapie cytotoxique, c’est-à-dire 10 ans et plus, et s’ils produisaient des données objectives sur des évaluations rigoureuses incluant la rentabilité, l’impact sur le système immunitaire, la qualité de vie, la morbidité et la mortalité, il serait très clair pour le monde que la chimiothérapie contribue peu ou pas à la survie du cancer.

Aucune étude de ce genre n’a jamais été menée par des chercheurs indépendants dans l’histoire de la chimiothérapie. Les seules études disponibles proviennent d’établissements financés par l’industrie et de scientifiques et aucune d’entre elles n’a jamais quantifié de façon inclusive les variables ci-dessus.

Pourquoi ? L’argent, la cupidité et les profits dirigent l’industrie du cancer – rien d’autre. L’établissement du cancer doit se retirer de la vérité pour traiter le cancer parce qu’il n’y aura jamais de profit pour eux dans l’éradication de la maladie. Il n’y a pas d’organisme gouvernemental dans le monde qui protège les consommateurs contre ces thérapies toxiques ou même contre les carcinogènes connus dans nos aliments, notre environnement, parce que cela aussi empêchera les profits d’affluer. Il s’agit d’un secteur d’activité aux proportions gigantesques qui doit être traité comme tel. Les plantes anticancérigènes les plus puissantes du monde, comme le cannabis, doivent être diabolisées et rendues illégales parce qu’elles sont si efficaces pour tuer les cellules cancéreuses sans effets secondaires. Les cannabinoïdes sont si efficaces dans le traitement des maladies que le gouvernement américain les a brevetés en 2003.

Si une «solution miracle» était utilisée EN PREMIER par la médecine orthodoxe, ce qui signifie que les traitements de coupure/brûlure/coupures/poison étaient évités, un taux de guérison réel de 90% serait facile à atteindre. Mais le fait est que les leaders de la communauté médicale n’ont absolument aucun intérêt à trouver une « solution miracle ». Une «solution miracle » coûterait des centaines de milliards de dollars aux compagnies pharmaceutiques, et les patients seraient moins hospitalisés et auraient moins de visites chez le médecin, etc.

Vous pourriez demander à votre oncologue pourquoi vos chances de survie ne sont que de 3 % (en ignorant tous leurs charabia statistiques tels que «taux de survie à 5 ans» et les termes trompeurs comme «rémission» et «réponse»), alors que vos chances de survie seraient de plus de 90 % s’ils utilisaient quelque chose comme DMSO. En fait, parle de DMSO à n’importe quel oncologue et la plupart d’entre eux ne veulent même pas t’en parler. Pourquoi ? Parce que le DMSO est un produit naturel, non brevetable et non rentable car il est produit par la tonne dans l’industrie du bois.

Farid Fata n’est qu’une conséquence du système. Comme lui, il y a des milliers de médecins et d’oncologues pratiquant légalement aux États-Unis et à l’étranger qui sont coupables des mêmes crimes, mais parce qu’ils volent sous le radar, ils ne sont jamais pris.

Alors que nous continuons à faire croire au public que les poisons traitent le cancer, les gens continueront de mourir et les médecins continueront de gagner de l’argent jusqu’au jour de la mort de leur patient. De temps en temps, nous pouvons attraper quelques uns (parmi tant d’autres) comme le Dr Fata, qui s’autodétruisent à cause de leur propre avidité. Nous prétendrons qu’ils sont hors-la-loi, les bannirons et ternirons leur réputation sur la base d’une perception qu’une personne en bonne santé ne devrait jamais être soumise inutilement à une chimiothérapie pour de l’argent. Nous pouvons donc juger sévèrement et poursuivre en justice le médecin qui prescrit faussement du poison à une personne saine pour de l’argent, mais nous acceptons fièrement le médecin qui prescrit du poison à une personne malsaine pour de l’argent. Je trouve cela vraiment époustouflant.

Exposons ces gens.

Recommandation de Livre sur le sujet :

( Certains anti-virus réagissent mal avec le lien affilié, mais cela est sans dangers )

Lien du Livre : https://livre.fnac.com/a9056166/Peter-Gotzsche-Remedes-mortels-et-crime-organise#st=rem%C3%A8des%20mortels&ct=Rayons&t=p

Source : http://www.healthfreedoms.org/doctors-confessing-to-intentionally-diagnosing-healthy-people-with-cancer-to-make-money/

Traduction : ExoPortail

Références :

https://www.justice.gov/sites/default/files/usao-edmi/legacy/2014/01/15/Dr%20Fata%204th%20SS%20Ind.pdf

https://eu.freep.com/story/news/local/michigan/oakland/2014/09/16/oakland-county-cancer-doctor-fighting-keep-feds-email/15716679/

https://www.preventdisease.com/news/14/033114_97-Percent-of-The-Time-Chemotherapy-Does-Not-Work.shtml


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don. Merci beaucoup.

Nouveau : Vous avez la possibilité de soutenir ExoPortail avec le nouvel Outil français «UTIP» qui offre plusieurs options dont une qui permet d’'aider FINANCIÈREMENT SANS DONNER DE L'ARGENT mais seulement avec 30 secondes de votre temps une ou plusieurs fois par jour sans créer de compte, d'avance merci beaucoup pour votre soutien (le lien en cliquant sur l'image)  ===►

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 741 autres abonnés

13 Commentaires

  1. ha ok^^ ça roule merci! Au faite as tu pensé à créer un forum ? pour échanger sur divers sujet (comme ma question du dessus) Comme tu es pas mal informé .; J’ai deux, trois trucs que j’aimerai échanger avec toi ou ici 🙂

    • Peut être plus tard mais ça va me rajouter trop de charge de travail de modération. Faut pas oublier que je suis tout seul pour tout sur le site , article / techniques , modération / réseaux sociaux.

  2. ha ok t’assure tout tout seul! Je comprends alors n’en fait pas trop jonathan, la qualité est au rendez vous sur ton blog et c’est vraiment le plus important (bon courage et bonne continuation)

  3. çà étonne qui ? tout le système de big pharma fonctionne sur ce modèle avec leurs médicaments poisons et les dealers médecins.. Croyez vous que cette info importante va passer en prime time sur le journal de TF1…? Puis je vous posez une question hors propos sur ce sujet mais comme vous publiez pas mal sur
     » cobra « . Quel degré de fiabilité peut on apporter aux informations données par  » Cobra  » ? et dans le même temps par  » Q-anon ». Merci à vous, votre site est excellent.;

    • Bonjour ce sont les deux sources parmi les « divulgateurs majeurs » d’internet que je suis particulièrement. Je dirai que pour Qanon les infos sont à 70 % correct et Cobra 95 %. Cobra que j’ai déjà rencontré physiquement donc j’ai été fortement rassuré, c’est aussi celui qui s’est le moins « trompé » ces dernières années. Pour les informations c’est à vous de les vérifier, beaucoup de leurs infos peuvent se vérifier avec les liens qu’ils donnent ou avec de la recherche supplémentaire. Bien sur certains éléments ne sont pas ou difficilement vérifiables également.

  4. Les hôpitaux belges tuent les gens, (UCL de Mont-Godinne) qui avec succès et effrontément ignoré les symptômes indiquant l’empoisonnement du botulinum et le cancer dans l’estomac, ..Et à la fin, vouloir tuer ma santé, injecté sous le couvert d’une produit de contraste pour le Pet scanner, dose de radiation équivalente au deuxième degré de la maladie de radiation, mais j’ai survécu.. Je vous décris la situation actuelle, dans les grandes lignes. J’ai les divers documents qui vous permettent de mieux comprendre le dossier. Quelqu’un peut-il m’aider, y a-t-il des journalistes intéressés ? Mon numéro de téléphone +32486962094              Les bâtards maçonniques du Rotary Club de ville Dinant, bâtards maçonnique de Charleroi, chacals qui ont travaillé pour les bâtards maçonnique(connu dans la police Charleroi ) , sont aussi impliqués dans mon cas.

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.