Le Sénat américain approuve discrètement 38 milliards de dollars à destination d’Israël en pleine crise économique historique

1

La commission sénatoriale des relations étrangères a discrètement adopté hier un projet de loi visant à donner à Israël un minimum de 38 milliards de dollars sur les dix prochaines années malgré la dévastation continue de l’économie américaine causée par le coronavirus.

 

Le projet de loi – S.3176 – va maintenant être soumis à l’ensemble du Sénat. Comme la législation a déjà été adoptée par la Chambre des représentants, si le Sénat adopte le projet de loi, il sera ensuite transmis au président pour être signé.

Le projet de loi a été adopté par la commission dans deux circonstances inhabituelles et presque sans que le public n’en soit informé.

Tout d’abord, le président de la commission sénatoriale, Jim Risch (R-Idaho), a refusé d’autoriser la retransmission en direct de la réunion, malgré le fait que la commission du règlement du Sénat ait recommandé que des efforts supplémentaires soient faits pour assurer la transparence publique alors que le Capitole est fermé au public et que la présence des journalistes est fortement limitée. Le Comité permanent des correspondants de la Tribune de la presse du Sénat s’était fortement opposé à la décision de M. Risch.

Ensuite, le projet de loi a été adopté sans être nommé, débattu, ni même discuté, alors qu’il allait donner force de loi au plus grand programme d’aide de ce type de l’histoire des États-Unis. Le projet de loi n’a pas été mentionné par la plupart des médias aux États-Unis.

Ce programme massif est particulièrement significatif au vu de la dévastation actuelle des contribuables américains qui devront payer la facture – plus de 10 millions de dollars par jour. Au cours des derniers mois, environ 30 millions d’Américains ont perdu leur emploi, 100 000 petites entreprises ont déjà fermé définitivement et plus de sept millions risquent de le faire.

Le projet de loi a été voté dans le cadre d’un ensemble de 15 projets de loi qui ont été votés «en bloc» (tous ensemble).

Il y a ensuite eu un vote à voix haute et la motion a été adoptée à l’unanimité.

Les membres démocrates de la commission avaient exprimé de fortes objections au blocage d’une retransmission en direct de la réunion en raison d’un point différent de l’ordre du jour. Après la réunion, Robert Menendez (D-NJ), membre du comité de classement, a diffusé une vidéo de la réunion.

Cependant, aucun d’entre eux n’a exprimé d’inquiétude quant à l’octroi d’une aide massive à un pays largement reconnu comme un grand violateur des droits de l’homme.

Aucun démocrate de la commission ne s’est opposé non plus à ce que les contribuables américains donnent à Israël ce qui représente plus de 7 000 dollars par minute alors que de nombreux Américains connaissent des difficultés financières catastrophiques.

Les membres démocrates du comité, Menendez, Ben Cardin, Cory Booker et Chris Coons, comme beaucoup de membres républicains, sont particulièrement connus pour être sous l’influence de l’AIPAC et du lobby israélien et pour recevoir des dons pour la campagne pro-israélienne. De nombreux membres sont co-parrains du projet de loi.

Le projet de loi, intitulé «United States-Israel Security Assistance Authorization Act of 2020», élargit et donne force de loi à un protocole d’accord signé par l’administration Obama avec Israël en 2016. Cet accord n’est pas contraignant et n’est pas requis par la loi. Il fixe également un plafond de 38 milliards de dollars.

La loi qui vient d’être adoptée par la commission rendrait ce décaissement légalement obligatoire et, en outre, elle ferait des 38 milliards de dollars un plancher plutôt qu’un plafond. En d’autres termes, le montant pourrait légalement être encore plus élevé.

Étant donné le pouvoir du lobby pro-israélien, combiné au fait que les médias américains n’informent pas les Américains de cette utilisation de l’argent de leurs impôts, il est probable que l’argent américain destiné à Israël augmente à l’avenir – peut-être même cette année.

La plupart des Américains disent qu’ils ont le sentiment que les États-Unis donnent trop d’argent à Israël. Israël a reçu plus d’argent des impôts américains que tout autre pays – en moyenne, environ 7000 fois plus par habitant que les autres pays du monde.

Le Conseil pour l’intérêt national a publié une pétition contre le versement de cette année, 3,8 milliards de dollars. Jusqu’à présent, elle a été signée par près de 2 000 personnes.

 

Source : https://israelpalestinenews.org/senate-committee-slips-through-38-billion-package-to-israel/ et https://www.congress.gov/bill/116th-congress/senate-bill/3176

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 047 autres abonnés

Partager l'article :

1 Commentaire

  1. Si je me souviens bien, l’année dernière un journaliste avait investigué sur l’ingérence israélienne sur les Etats-Unis en révélant de nombreux dossier. Mais il avait été immédiatement traité de complitiste. Il semblerait bien qu’il avait raison.

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.