Comment les données de «Traçage covid19» des restaurants britanniques sont récoltées et vendues

0
Cette dernière révélation sera sans doute une source d’embarras pour ce qui ressemble déjà à une opération de biosurveillance menée par le gouvernement britannique. Il a été révélé que des entreprises privées collectent des données de suivi du Service national de santé du gouvernement britannique, recueillies à l’insu des visiteurs des pubs et des restaurants, puis vendues à des sociétés de marketing à des fins lucratives.

 

De nouveaux rapports cette semaine révèlent comment des applications mobiles utilisant des codes QR rapides – fonctionnant sous les auspices de l’opération de surveillance COVID du gouvernement – trafiquent les données des clients par le biais de clauses d’inclusion intégrées dans les conditions générales des services de stockage de données. Certaines entreprises indiquent comment elles utiliseront les données scannées par les clients à des fins de marketing et conserveront même vos données personnelles pendant une période pouvant aller jusqu’à 25 ans.

Par ce moyen détourné, des clients inattentifs verraient leurs données personnelles transmises à des entreprises clientes telles que des annonceurs, de grands courtiers en données et des compagnies d’assurance, pour n’en citer que quelques-unes.

Le Times rapporte :

Les experts juridiques ont mis en garde contre une «crise de la vie privée» provoquée par la multiplication des sociétés qui exploitent les codes-barres QR pour prendre les noms, adresses, numéros de téléphone et adresses électroniques, avant de les transmettre aux négociants, aux sociétés de crédit et aux courtiers d’assurance.

Les codes mobiles de «réponse rapide» ont été largement adoptés par les industries de l’hôtellerie, des loisirs et de la beauté comme alternative aux registres de visiteurs au stylo et au papier depuis que le gouvernement a ordonné aux entreprises de collecter des coordonnées à donner au Service national de santé Test and Trace si nécessaire.

Toute donnée recueillie doit être conservée par l’entreprise pendant 21 jours et ne doit pas être utilisée «à d’autres fins que pour Service national de santé Test and Trace», selon les directives du gouvernement.

Mais certaines entreprises utilisées par les entreprises pour répondre aux nouvelles exigences ont des clauses dans leurs conditions générales stipulant qu’elles peuvent utiliser les informations pour des raisons autres que la recherche de contacts, y compris le partage avec des tiers. La politique de confidentialité d’une entreprise utilisée par une chaîne de restaurants à Londres indique qu’elle conserve les données des utilisateurs pendant 25 ans.

Gaurav Malhotra, directeur de Level 5, une société de développement de logiciels qui fournit le gouvernement, a déclaré que les données pourraient se retrouver entre les mains d’escrocs. «Si vous recevez soudainement des tas de textos, vos données ont probablement été vendues par des systèmes de suivi et de traçage», a-t-il déclaré.

Depuis le 24 septembre, certaines entreprises sont tenues d’afficher une affiche du Service national de santé avec un code QR qui permet aux utilisateurs de s’enregistrer via l’application officielle Covid-19, qui peut les alerter s’ils ont visité un lieu où ils ont pu être exposés. Les bars, restaurants et autres lieux tels que les salles de sport, les musées et les salons doivent toujours tenir leur propre registre.

L’une des entreprises prétendant offrir un service de code QR conforme à la vie privée est Pub Track and Trace (PUBTT), une organisation basée à Huddersfield qui facture aux pubs 20 livres sterling par mois pour garder une trace des visiteurs, à qui il est demandé de fournir leur nom, leur numéro de téléphone et leur adresse électronique.

Bien qu’elle prétende être un «simple» service, sa politique de confidentialité, que les utilisateurs doivent accepter, explique comment les données personnelles des personnes qui accèdent à son site web peuvent être utilisées pour «vous faire des suggestions et des recommandations sur des biens ou des services susceptibles de vous intéresser» et partagées avec des tiers, notamment «les prestataires de services ou les organismes de réglementation fournissant des services de prévention de la fraude ou des vérifications de crédit/analyse».

Il peut également «collecter, utiliser, stocker et transférer» des enregistrements d’accès à certains locaux, y compris «l’heure, le numéro d’identification et les images CCTV».

PUBTT, qui travaille avec des pubs en Angleterre et au Pays de Galles, a déclaré que les utilisateurs acceptaient sa politique de confidentialité avant d’utiliser le service et a affirmé qu’il n’avait pas transmis de données à des tiers. Un porte-parole, identifié uniquement comme Adam H, a déclaré : «Les données que nous recueillons sont uniquement destinées à l’utilisation du service Test and Trace ou lorsqu’un utilisateur a accepté que le lieu où il se trouve utilise ses informations à des fins de marketing».

Ordamo, qui fournit des services de suivi et de traçabilité pour les restaurants, déclare que les données des visiteurs du site web sont «conservées pendant 25 ans», une durée que Hazel Grant, responsable de la protection de la vie privée au sein du cabinet d’avocats Fieldfisher, a déclaré qu’il serait «très difficile de justifier».

L’Ordamo n’a pas répondu aux demandes de commentaires…

 

Source : https://www.activistpost.com/2020/10/how-uk-track-and-trace-data-from-restaurants-is-being-harvested-and-sold.html et https://www.thetimes.co.uk/article/contact-tracing-data-harvested-from-pubs-and-restaurants-being-sold-on-s0d85mkrr

Traduction et Ajouts : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter ainsi qu’à partager l’article sur vos pages / groupes Facebook, cela aide énormément à l’information. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don Paypal ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 626 autres abonnés

Partager l'article :

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.