Washington instrumentaliserait la question kurde pour rester en Syrie

0

Selon un général de brigade syrien contacté par Sputnik, Washington s’appuie sur les Forces démocratiques syriennes (FDS) pour pérenniser sa présence militaire dans le pays.

Les États-Unis jouent la «carte kurde» afin de pouvoir rester sur le territoire syrien une fois Daech vaincu, estime le général de brigade syrien Muhammad Isa dans un entretien accordé à Sputnik.

elon l’officier, il n’y a pas de populations kurdes significatives sur les territoires syriens contrôlés actuellement pas les Forces démocratiques syriennes (FDS) qui sont soutenues par Washington. Ainsi, les Kurdes ne représentent que 3% de la population de la ville de Raqqa, affirme M.Isa.

«Une fois la guerre avec Daech finie, les États-Unis n’auront plus de prétexte pour rester en Syrie, c’est pourquoi ils jouent la carte kurde. Les FDS comptent dans leurs rangs moins de 20.000 combattants et ils contrôlent un territoire de 50.000 kilomètres carrés. Cela n’est possible qu’avec le soutien américain», a indiqué l’interlocuteur de l’agence.

Toujours d’après lui, il est peu probable que les Américains s’engagent dans un conflit ouvert en faveur des Kurdes.

«On assiste aujourd’hui à une hausse des tensions entre Moscou et Washington au niveau diplomatique, on dirait une guerre froide. Et s’il se produit un affrontement ouvert avec les forces américaines, la Russie soutiendra les Syriens. Auparavant, elle a promis que toute attaque contre l’armée syrienne entraînerait une réponse immédiate, peu importe qui la lancera, les États-Unis ou les FDS», a souligné le général syrien.

Sourcehttps://fr.sputniknews.com/international/201710161033485584-syrie-fds-usa-soutien/

Laisser un commentaire