Washington a exhorté l’Ukraine à cesser d’enquêter sur un groupe financé par George Soros dans le cadre des élections américaines de 2016

0

Une ONG cofinancée par George Soros n’a pas été poursuivie en 2016 après que les États-Unis eurent exhorté l’Ukraine à abandonner une enquête sur la corruption visant le groupe, a rapporté le journal «The Hill», pointant les manigances potentielles pendant l’élection présidentielle américaine.

 

Financé par l’administration Obama et le milliardaire hongro-américain George Soros, le Centre d’action contre la corruption (AntAC) faisait l’objet d’une enquête dans le cadre d’une investigation du Bureau du Procureur général de l’Ukraine qui avait pour objectif de mettre à mal la répartition des 4,4 millions $ US dans le pays dans la lutte contre la corruption en Europe orientale.

Alors que la course à la présidence de 2016 s’intensifiait aux États-Unis, l’ambassade des États-Unis à Kiev a remis au procureur général ukrainien Yuri Lutsenko «une liste de personnes que nous ne devrions pas poursuivre» dans le cadre de l’enquête, a rapporté le journal «The Hill». En fin de compte, aucune mesure n’a été prise contre AntAC.

M. Lutsenko a déclaré au journal que, selon lui, l’ambassade souhaitait que l’enquête soit annulée parce qu’elle aurait pu exposer les démocrates à un scandale potentiel pendant les élections de 2016.

Un représentant du département d’État qui s’est entretenu avec le journal «The Hill» a déclaré que, même si la demande de ne pas enquêter était inhabituelle, Washington craignait que l’AntAC ne soit la cible de représailles pour le fait que le groupe défendait la réforme anti-corruption en Ukraine.

AntAC n’était pas seulement le bienfaiteur de clients bien branchés – à l’époque, elle collaborait également avec des agents du FBI pour découvrir les relations commerciales de Paul Manafort, alors directeur de la campagne Trump, en Ukraine. Par la suite, Manafort est devenu une cible très médiatisée de l’enquête du conseiller spécial Robert Mueller sur la collusion présumée avec la Russie et a été condamné à sept ans et demi d’emprisonnement pour fraude fiscale et autres crimes financiers.

Lutsenko a divulgué dans une interview accordée au journal «The Hill» la semaine dernière qu’il avait ouvert une enquête pour déterminer si des responsables ukrainiens avaient divulgué des informations financières pendant la campagne présidentielle américaine de 2016 dans le but de faire pencher les élections en faveur d’Hillary Clinton.

En 2017, le philanthrope milliardaire a siphonné de l’argent dans un nouveau groupe, le Democracy Integrity Project, qui s’est ensuite associé à Fusion GPS pour créer le fameux dossier Steele.

Les porte-parole de l’AntAC et de l’Open Society Foundations, groupe de coordination de Soros, ont refusé de commenter le scoop de «The Hill».

Ironiquement, le procureur général qui avait précédé Lutsenko, Viktor Shokin, a démissionné sous la pression de Washington – qui a accusé Shokin de corruption.

Source : https://www.rt.com/news/454891-soros-ukraine-ngo-corruption/ et https://thehill.com/opinion/campaign/435906-us-embassy-pressed-ukraine-to-drop-probe-of-george-soros-group-during-2016#.XJqt–3aud8.twitter

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 570 autres abonnés

Partager l'article :

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.