Victoire pour la tribu des Sioux de Standing Rock : un juge ordonne la fermeture de l’oléoduc Dakota Access dans l’attente d’un réexamen

1

Un juge fédéral a ordonné ce lundi la fermeture du gazoduc Dakota Access en attendant une nouvelle étude environnementale, une victoire pour la tribu des Sioux de Standing Rock.

 

Le juge de district américain James Boasberg a écrit que le gazoduc doit être fermé dans les 30 prochains jours.

Les manifestants ont fait valoir que le projet d’oléoduc constitue une menace à la fois culturelle et environnementale pour les terres qu’il traverse. Les partisans affirment qu’il s’agit d’une aubaine financière, qui crée des emplois et apporte de l’argent aux économies locales.

L’ordre de fermer l’oléoduc intervient après une longue bataille juridique.

«Il a fallu quatre longues années, mais aujourd’hui, justice a été rendue à Standing Rock», a déclaré l’avocat Jan Hasselman, qui représente la tribu des Sioux de Standing Rock, dans un communiqué de presse. «Si les événements de 2020 nous ont appris quelque chose, c’est que la santé et la justice doivent être prioritaires dès le début de tout processus décisionnel si nous voulons éviter une crise par la suite.»

Mike Faith, président de la tribu des Sioux de Standing Rock, a qualifié cette journée d’historique.

«Ce pipeline n’aurait jamais dû être construit ici. Nous leur avons dit cela dès le début», a-t-il déclaré dans le même communiqué de presse.

Energy Transfer, la société texane à l’origine du gazoduc, n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires.

Mais la compagnie pétrolière a insisté dans le passé sur le fait que l’oléoduc, qui passe sous le fleuve Missouri où la tribu de Standing Rock puise son eau, est sûr.

Lors de sa construction le long de la frontière du Dakota du Nord et du Dakota du Sud, où se trouve la réserve de Standing Rock Sioux, des manifestants de tout le pays se sont rassemblés pour soutenir la tribu. Les protestations ont conduit à de nombreuses arrestations et ont parfois été violentes.

La décision du tribunal de lundi fait suite à une ordonnance du même juge, rendue le 25 mars dernier, selon laquelle le Corps des ingénieurs de l’armée américaine devrait procéder à une étude environnementale complète du gazoduc. À l’époque, il n’était pas clair si l’ordonnance allait fermer l’oléoduc, qui transporte du pétrole depuis trois ans.

«La Cour ne prend pas sa décision au mépris des vies qu’elle affectera. Elle reconnaît volontiers que, même avec la faible demande actuelle de pétrole, la fermeture de l’oléoduc entraînera des perturbations importantes pour la DAPL, l’industrie pétrolière du Dakota du Nord et potentiellement d’autres États», a écrit M. Boasberg dans son ordonnance lundi.

Les permis pour l’oléoduc souterrain de 3,8 milliards de dollars et de 1.172 miles avaient été initialement rejetés par l’administration Obama. Les permis ont été accordés en février 2017 par le président Donald Trump, lorsque le Corps des ingénieurs de l’armée a déclaré qu’il «n’avait trouvé aucune menace environnementale significative posée par le projet».

 

Vidéo en Anglais : 

 

Source : https://www.nbcnews.com/news/us-news/judge-orders-dakota-access-pipeline-shut-down-pending-review-n1232970

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter ainsi qu’à partager l’article sur vos pages / groupes Facebook, cela aide énormément à l’information. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 426 autres abonnés

Partager l'article :

1 Commentaire

Répondre à BOU Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.