Venezuela : Les auteurs du coup d’Etat manqué d’aujourd’hui se réfugient dans les ambassades du Brésil et du Chili

2
Un militaire pro-Guaido près de la base aérienne "La Carlota" du Generalisimo Francisco de Miranda, à Caracas, Venezuela le 30 avril 2019.

Des affrontements ont eu lieu aujourd’hui entre pro-Guaido et forces de l’ordre vénézueliennes ont suivi l’appel de l’homme soutenu par Washington, à renverser le pouvoir. De son côté, Nicolas Maduro a réussi à rassembler une foule devant le palais présidentiel.

 

Après une journée de vives tensions au Venezuela, plus particulièrement à Caracas, où l’opposant Juan Guaido, entouré de quelques militaires, a initié le 30 avril une tentative de renversement du pouvoir en place, le président élu Nicolas Maduro a félicité le peuple vénézuélien pour «sa bravoure, son courage et sa conscience».

Simultanément aux épisodes de violences entre les hommes de Guaido et les forces de l’ordre vénézuéliennes, à l’issue desquels l’AFP rapporte un bilan de 69 blessés, Nicolas Maduro a remercié ses partisans qui se sont mobilisés en masse dans la capitale, «face à cette tentative de coup d’Etat».

En quelques heures seulement, après l’appel du chef de l’Etat vénézuélien, des citoyens pro-Maduro se sont en effet rassemblés par dizaines de milliers aux abords du palais présidentiel de Miraflores.

En fin de journée, Juan Guaido a de son côté appelé de ses vœux à une intensification de la mobilisation de ses partisans. Appuyé par le chef de la diplomatie américaine – Mike Pompéo lui ayant ouvertement apporté son soutien dans cette tentative de renversement du pouvoir – l’opposant vénézuélien a en effet expliqué souhaiter une poursuite de «l’opération liberté» : «Nous commençons la phase finale et nous serons dans la rue de manière […] avec plus de force et de détermination!» a-t-il tweeté.

Après avoir affirmé qu’au moins cinq soldats et deux colonels avaient été blessés par des tirs d’opposants armés, le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé ce 1er mai que des «poursuites pénales» seraient engagées contre les responsables du soulèvement de militaires qui se sont ralliés à Juan Guaido, tout en relativisant leur nombre et leur implication, suggérant que certains avaient été «leurrés» et pensaient prendre part à une autre opération. «Ceci ne saurait rester impuni», a-t-il martelé, dénonçant de «graves délits commis contre la Constitution, l’Etat de droit et le droit à la paix».


La situation au Venezuela n’a pas tardé à engendrer des réactions à l’international. Entre autres déclarations, le président turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé un coup d’Etat, ayant lui-même fait face à une tentative de renversement au moins de juillet 2016. Pour sa part, au nom des institutions européennes, Federica Mogherini a appelé à «une solution politique, pacifique et démocratique pour sortir des crises multiples qu’affronte le pays».

 

Les auteurs du coup d’Etat manqué d’aujourd’hui se réfugient dans les ambassades du Brésil et du Chili :

 

Le ministre des Affaires Etrangères du Chili, Roberto Ampuero, a confirmé ce mardi dans a soirée que Leopoldo López, Lilian Tintori et sa fille se « sont réfugiés » à l’ambassade du Chili tandis que 25 militaires vénézuéliens qui ont participé au coup d’Etat ont demandé l’asile à l’ambassade du Brésil à Caracas, selon le porte-parole de la Présidence du pays, Otávio Rêgo Barros.

«Lilian Tintori et sa fille sont entrées comme hôtes à la résidence de notre mission diplomatique à Caracas. Il y a quelques minutes, s’y est joint son conjoint, Leopoldo López, qui reste à cet endroit avec sa famille, » a affirmé Ampuero, le chancelier du Gouvernement de Sebastián Piñera qui a également affirmé que « le Chili réaffirme son engagement envers les démocrates vénézuéliens. »

L’information concernant les 25 militaires vénézuéliens a été donnée par différents médias brésiliens comme Folha et Poder360.

Mardi matin, on a appris par les réseaux sociaux que la base militaire de La Carlota avait soi-disant été prise par un groupe d’opposants dirigés par le député Juan Guaidó, le dirigeant Leopoldo López – qui a violé son assignation à résidence – et un groupe de militaires et de membres du Service Bolivarien de Renseignement qui lançaient des appels à la population sur les réseaux sociaux pour qu’elle les soutienne et déposent le Président Légitime, Nicolás Maduro.
Peu après, on a appris que la base militaire de La Carlota n’a jamais été prise par les putschistes mais que le groupe de civils et de militaires – parmi lesquels se trouvaient de nombreuses troupes qui ont été amenées là en les trompant en leur disant qu’elles devaient participer à une opération militaire destinée à rétablir l’ordre dans une prison à l’intérieur du pays – étaient postés sur l’autoroute Francisco Fajardo, et plus précisément sur l’Echangeur Altamira, situé à l’extérieur de la base militaire.
Là, de nombreux individus cagoulés ont attaqué la base militaire avec des cocktails Molotov et des pierres, sans réussir à a prendre.
Pendant ce temps, de l’autre côté de la ville, des milliers de personnes, partisanes du Président Nicolás Maduro, entouraient le Palais de Miraflores, qui était l’objectif final des putschistes.

Note ExoPortail : Au vu de certains commentaires ici et là, j’ai l’impression que certain(e)s ne discernent pas ce qu’il se passe. Cette liste d’articles non exhaustive pourra en éclairer certain(e)s :

Source : https://francais.rt.com/international/61587-maduro-se-felicite-echec-coup-etat-guaido-partisans-rester-mobilises et http://bolivarinfos.over-blog.com/2019/04/venezuela-les-auteurs-du-coup-d-etat-manque-se-refugient-dans-les-ambassades-du-bresil-et-du-chili.html


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 6,448 autres abonnés

Partager l'article :

2 Commentaires

  1. Wahouuu ! On a des leçons à prendre… Le Vénézuela…
    l’Algérie https://www.mediapart.fr/journal/international/dossier/notre-dossier-la-revolte-algerienne
    Les pays se réveillent ? Les peuples aident ??? Quelle avancée !

    Le monde va mal, la planète va mal, le peuple va mal : et « ILS » continuent ???

    C’est donc qu’ « ils  » ne comprennent pas qu’on veut le bonheur , l’amour , les vibrations terrestres pour ne faire qu’ UN et enfin être heureux ! SANS EUX

    Unissons-nous. Ils touchent à nos gosses qui sont la prunelle de nos yeux !
    On touche à leur fric qui est « leur énergie vitale » à EUX (nous on a appris à s’en passer mdrrr)
    Boycottons les gros de ce monde et partons pic niquer ( la nique à la grenouille nous disions )

    Nos petits commerçants ont besoin de nous
    Nos agriculteurs ont besoins de nous
    Nos blessés ont besoin de nous
    Nos pauvres , nos vieux , nos retraités, nos adolescents ont tous besoin de nous

    Mais de quoi avons nous surtout besoin ? D’amour ! De moral ! De respect et la santé suivra car TOUT EST DANS LA DÉMORALISATION – LA TRISTESSE :
    Les maladies sont déclenchées par nous-même et « ILS » le savent très très très bien leurs démons leur ont bien fait la leçon donc « ILS » nous pourrissent la vie pour récupérer notre désespoir et se renforcer.

    Boycottons les gros alimentaires, l’énergie, les banques, sans nous « ILS » ne sont RIEN
    Nous sommes SOUVERAINS, Nous sommes les CRÉATEURS dans notre monde.

    « ILS » sont : persécuteurs, encaisseurs, manipulateurs, usurpateurs, trompeurs… Etc

    Alors que décidons-nous ? de continuer cette mascarade ???

    N’achetons que ce dont nous avons besoin « chez eux » , donc, servons-nous d’eux !

    Apprenons à nos gosses quelle belle vie NOUS AVIONS AVANT LEUR VENUE et de pourrir nos vie avec leur technologie…

    Réorganisons-nous, nos vies !
    – Invitons un SDF à notre table de temps en temps et relayons-nous où une nuit au confort. Réveillons-nous.

    Souvent ces mêmes SDF ont été détruit par la DASS, la PMI, l’ASE et se retrouve nus et crus à 18 ans dans la rue sans études et détruits par des traitements lors de leur « internement » par des gentils moniteurs très très très attentionnés avec eux, alors qu’ils viennent d’être retiré des famille car « la maman a quelques difficultés et grosse fatigue » ben oui.
    « ils » toucheraient 50’000€ par gamin placé :((((((((((((((( etc documentez-vous mais pas chez les médias escrocs et étatisés allez faire un tour par là :
    h ttps://www.youtube.com/channel/UCgvPhmp59vQ88z77v4KpcOQ/UCgvPhmp59vQ88z77v4KpcOQ
    h ttps://www.youtube.com/channel/UCaOaiEf63XL_7cyaDLP1GiA

    Aidons la maman monoparentale qui ne s’en sort pas entre le travail et les enfants, aidons-les avec notre gentillesse, notre soutiens, nos conseils, notre aide quel qu’elle soit.

    Quoi que je dise, quoi qu’ils disent? quoi que qui que ce soit VOUS dit : RENSEIGNEZ VOUS, FAITES VOS PROPRES RECHERCHES.

    Un petite chose par jour pour notre prochain ! Est-ce trop demandé ?

    Paix sur cette terre, je prie pour vous.

  2. Bonjour,

    Comme ça, à vu de nez, mon petit bout de nez qui voit pas très loin, je dirais que l’Etat profond et noir, cherche désespérément un endroit où ils pourront vivre paisiblement sans être traduit devant la justice et intouchable. Un remake de la fuite des nazis à la fin de la seconde guerre mondiale.

    Bien à vous.

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.