Urgent : En Espagne, la Galice va punir ceux qui refusent de se faire vacciner d’une amende allant de 1000 à 60 000€

1
L’autorité politique galicienne – la région située le plus à l’ouest de l’Espagne et au nord de la frontière portugaise – a décidé d’instaurer une amende conséquente dans le cas d’un refus de vaccination contre le Covid-19. L’opposition y voit une mesure inutile et excessive au vu de la large adhésion espagnole au vaccin.

 

Les pouvoirs publics de Galice – autonomie la plus à l’ouest de l’Espagne, bordant la frontière nord du Portugal – ont instauré ce mercredi une amende en cas de refus de vaccination contre le Covid-19. Ce dispositif, décidé par la majorité de droite, s’inscrit en faux contre la politique gouvernementale, fondée sur le volontariat, et soulève l’incompréhension voire l’indignation de l’opposition régionale.

 

Un «non-sens» pour l’opposition régionale :

Ainsi, désormais, le Galicien refusant l’inoculation d’un vaccin contre le Covid-19 sera passible d’une amende dont le montant pourra s’étaler de 1000 à 60.000 eurosa signalé le correspondant de Ouest France en Espagne. L’initiative prend la stratégie du gouvernement central de Madrid à contrepied, celle-ci n’évoquant pour seul principe de la vaccination que le volontariat.

C’est le Parti populaire, première formation de la droite espagnole et donc fer de lance de l’opposition à l’exécutif socialiste au plan national, au pouvoir en Galice depuis 12 ans, qui a adopté l’idée d’une amende à l’encontre des récalcitrants. L’opposition régionale, notamment de gauche, est vent debout.

«C’est un non-sens. Il n’y a pas de problème de vaccins, le processus se déroule bien. Pourquoi veulent-ils forcer la vaccination?» s’est interrogé à haute voix Julio Torrado, porte-parole socialiste pour la Santé au Parlement local, cité par Ouest France.

 

Doutes sur la légalité du texte :

Une opposition qui s’interroge sur la constitutionnalité de cette loi régionale. Le Partido Popular affirme que la loi de santé de 1986 octroie aux régions la compétence exclusive pour sanctionner des infractions à la santé publique. Pour arbitrer le conflit, la gauche pourrait saisir le conseil constitutionnel espagnol qui tranchera la question.

Une première en Espagne, mais qui pourrait faire un effet boule de neige. D’autres régions pourraient suivre le chemin de la Galice. De son côté le gouvernement espagnol rappelle qu’il ne veut rendre ni le vaccin obligatoire, ni légiférer en ce sens.

 

Source : https://www.bfmtv.com/international/covid-19-en-espagne-la-galice-met-en-place-une-amende-pour-refus-de-vaccination_AN-202102250200.html


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter ainsi qu’à partager l’article sur vos pages / groupes Facebook, cela aide énormément à l’information. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don Paypal ou par Tipeee. Merci beaucoup.

Faire vivre le site avec un soutien Paypal :

N'hésitez pas à nous rejoindre sur notre canal ExoPortail sur Télégram pour contourner la censure ! :

ExoPortail sur Odysee ( contre la censure Youtube ) :

Venez aussi vous inscrire sur Odysee : https://odysee.com/$/invite/@ExoPortail:3

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 4 207 autres abonnés

1 Commentaire

  1. C’est long, très long avant que les réseaux positifs n’interviennent en surface ! C’est désespérant de voir que de telles choses soient permises. C’est à se demander si vraiment il y aura l’évènement ! Peit-être oui, peut-être non, mais d’ici là toute la population non éveillée sera vaccinée. Et d’ici là , l’élite aura réussie à mettre ses plans à execution…franchement je donne un faux espoir, mais il y a de quoi vu les circontances..

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.