Une compagnie aérienne lance officiellement le passeport COVID avant le «déploiement mondial»

1
Singapore Airlines est le premier transporteur à lancer officiellement un passeport COVID, qui affichera le statut de vaccination et les résultats des tests COVID des passagers.

 

La compagnie aérienne a annoncé que son «processus de vérification numérique de la santé» est le premier au monde à s’inspirer du cadre de l’Association internationale du transport aérien (IATA) pour les laissez-passer de voyage.

La compagnie aérienne a déclaré qu’elle avait pris la décision de commencer à tester le processus car elle s’attend à ce que ces «cartes d’immunité» deviennent la norme pour tous les voyages aériens dans le monde.

La compagnie a déclaré que les tests COVID et les vaccinations feront certainement «partie intégrante» des voyages aériens dans un avenir prévisible et que les certificats sont le moyen le plus efficace de « valider les titres de santé d’un passager ».

La compagnie a déclaré que le passeport santé offrira une « expérience plus fluide » aux clients et fera partie de « la nouvelle normalité ».

La compagnie aérienne a indiqué que tous les passagers voyageant de Jakarta ou de Kuala Lumpur vers Singapour seront obligés de passer des tests COVID dans des cliniques spécifiques de ces villes.

Selon le communiqué de presse de la compagnie aérienne, les passagers recevront un «certificat de santé» numérique ou papier avec un code QR, qui sera utilisé dans le cadre de l’enregistrement et du contrôle de l’immigration.

« Ensemble, nous démontrerons que les gens peuvent retourner dans leur pays en ayant la certitude qu’ils remplissent toutes les conditions d’entrée imposées par le gouvernement dans le cadre du Covid-19 », a déclaré Nick Careen, vice-président principal de l’IATA pour la sécurité des aéroports, des passagers et du fret.

«Cela permettra de s’assurer que les clients de la SIA seront parmi les premiers à en bénéficier lorsque les gouvernements rouvriront leurs frontières avec des exigences en matière de tests ou de vaccination. Et l’expérience acquise grâce à cette collaboration aide à préparer le déploiement mondial éventuel du passeport de voyage de l’IATA», a ajouté M. Careen.

Comme nous l’avons indiqué le mois dernier, l’IATA, le plus grand groupe de pression du transport aérien au monde, s’attend à ce que son application COVID soit entièrement déployée dans les premiers mois de 2021.

Des dizaines de dirigeants de compagnies aériennes et de représentants de l’industrie du voyage ont indiqué que la preuve de vaccination, par le biais des « passeports COVID », deviendra obligatoire pour pouvoir prendre l’avion.

Un autre système de type « passeport COVID », le CommonPass, parrainé par le Forum économique mondial, est également en cours d’élaboration.

Une autre application de type « passeport COVID »appelée AOKpass, de la société de sécurité des voyages International SOS, est actuellement en cours d’essai entre Abu Dhabi et le Pakistan.

Des centaines d’entreprises technologiques se démènent pour mettre au point des systèmes de passeport COVID.

L’expérience acquise dans le cadre de cette collaboration aide à préparer le déploiement mondial éventuel du passeport de voyage IATA.

 

Ajouts 1 : L’avenir des voyages aériens à petit budget de l’ère Covid? Ryanair fait la promotion des vols d’été «vaccin & go» :

 

Ryanair a suscité l’intérêt des médias sociaux avec une publicité suggérant que le plaisir des voyages internationaux n’est qu’à un coup de pouce, après que la compagnie ait déclaré précédemment que les vaccins Covid-19 ne seraient pas nécessaires pour prendre l’avion avec eux.

Le site web de la compagnie aérienne irlandaise à bas prix présente actuellement une promotion qui déclare béatement «Réservez l’été, les vaccins arrivent». La publicité présente une main gantée tenant une seringue et un flacon omniprésent étiqueté «vaccin», légendé par la phrase d’accroche plutôt brutale : «vaccin & go !»

Bien que l’annonce puisse être interprétée comme un service de vaccination sans tracas offert par la compagnie aérienne à bas prix, il ne semble pas y avoir d’informations indiquant des forfaits «vaccin & fly» à guichet unique. En cliquant sur le lien de la bannière, vous accédez à une page qui présente des prix réduits pour les billets d’avion vers des destinations européennes à partir du mois d’avril, mais elle contient aussi une liste de sites de test de Covid-19 en Irlande. La réservation des vols à bas prix ne semble pas non plus fournir d’informations sur un quelconque «accord» concernant les vaccins.

Le gadget a attiré l’attention des utilisateurs de Twitter qui semblaient à la fois amusés et dégoûtés par la promotion.

«Ryanair et Ryanair s’affichent sur ce site», a écrit un observateur à propos de l’annonce.

La colère suscitée par la publicité, quelles que soient ses intentions, est peut-être compréhensible. La compagnie aérienne a fait savoir le mois dernier qu’elle ne voyait pas la nécessité de rendre la vaccination Covid-19 obligatoire pour les voyageurs, arguant qu’une telle mesure ne serait pas «pertinente» pour les vols courts-courriers en Europe.

 

Ajouts 2 : Le gouvernement britannique passe un contrat avec des entreprises pour fabriquer des «Passports de liberté» COVID :

Le gouvernement britannique a passé un contrat avec deux entreprises pour développer des «passeports de liberté» COIVD, qui seraient utilisés pour séparer la société entre ceux qui ont été testés ou vaccinés contre le COVID et ceux qui ne l’ont pas été.

Bien que le gouvernement continue de dire qu’il n’introduira pas un tel système, les entreprises ont reçu l’instruction de développer un système basé sur une application pour intégrer un code QR lié à un passeport numérique.

Le code QR serait utilisé pour entrer dans les pubs, les clubs, les lieux de rencontre, les cinémas, en gros n’importe où en public.

«Après avoir scanné le code, l’établissement pourrait refuser l’entrée à ceux qui n’ont pas obtenu de résultat négatif récemment», note le Daily Mail.

Les plans de «certification négative du test Covid-19» ont été découverts sur le site de recherche de contrats du gouvernement britannique.

Le site montre qu’en novembre, un contrat de 42 000 £ a été attribué à une société appelée Netcompany UK pour développer un «MVP de certification Covid-19/passeport» (produit viable minimum).

Un autre contrat de 34 000 £ a été attribué à Hub Company pour développer une application qui inclurait un code QR personnel pour les tests COVID.

«Il s’agit d’examiner les façons dont nous pourrions utiliser cela à l’avenir», a déclaré une source du ministère de la santé, ajoutant «Il s’agit d’examiner si cela serait possible».

«Il n’est pas prévu d’introduire des passeports d’immunité», a également déclaré la source, faisant écho aux assurances précédentes du gouvernement.

Nous avions déjà fait état, en novembre dernier, des plans actifs du gouvernement pour développer un système de code QR à utiliser comme «passeport d’immunité».

Le rapport, émanant de sources proches du gouvernement, a noté que «ceux qui refusent d’obtenir le vaccin anti-Covid-19 se verraient probablement refuser l’entrée aux lieux, dans le cadre des mêmes propositions».

D’autres rapports ont suggéré qu’une application déjà très utilisée au Royaume-Uni par les gens pour prendre des rendez-vous chez le médecin et à l’hôpital pourrait mettre en place une section sur l’état vaccinal qui indiquerait si une personne a reçu le vaccin contre le coronavirus ou non, et que les entreprises pourraient l’utiliser pour refuser l’entrée à ceux qui ne l’ont pas reçu.

Des représentants du gouvernement ont déjà signalé que le système pourrait être intégré à l’application «track and trace» du NHS, tant décriée.

Le ministre de la santé Matt Hancock, qui a refusé à plusieurs reprises de rendre la vaccination obligatoire pour tous les citoyens britanniques, a précédemment annoncé que des «passeports d’immunité» pourraient être délivrés à ceux qui ont des anticorps contre le virus, leur permettant ainsi de participer à la société.

Le système serait de nature similaire à celui envisagé par Ticketmaster, qui a révélé qu’il envisageait de demander aux clients de prouver qu’ils ont été vaccinés ou que le test de dépistage du coronavirus est négatif avant de leur permettre d’acheter des billets.

Ticketmaster a précisé par la suite que la décision finale sur ces mesures reviendrait aux organisateurs de l’événement, mais qu’ils réfléchissaient encore à la mise en place du système.

Le spectre des passeports dits «d’immunité» s’étend au-delà de la Grande-Bretagne. Récemment, le gouvernement de l’Ontario, au Canada, a admis qu’il étudiait la possibilité de délivrer des «passeports d’immunité» en conjonction avec des restrictions sur les voyages et l’accès aux lieux de rencontre pour les personnes non vaccinées.

La semaine dernière, Israël a annoncé que les citoyens qui reçoivent le vaccin COVID-19 recevront des «passeports verts» qui leur permettront de se rendre sur les lieux et de manger au restaurant.

De nombreuses autres personnalités du gouvernement et de l’industrie du voyage aux États-Unis, en Grande-Bretagne et ailleurs ont laissé entendre que les «passeports COVID» sont en passe d’être délivrés afin que «la vie revienne à la normale».

Sam Grant, directeur de campagne du groupe de défense des libertés civiles Liberty, a averti que «toute forme de passeport d’immunité risque de créer un système à deux vitesses dans lequel certains d’entre nous ont accès aux libertés et au soutien tandis que d’autres sont exclus».

«Ces systèmes pourraient avoir pour conséquence que les personnes qui n’ont pas d’immunité soient potentiellement bloquées des services publics essentiels, du travail ou du logement – les plus marginalisés d’entre nous étant les plus touchés», a encore prévenu Grant.

 

«Cela a également des implications plus larges car toute forme de passeport d’immunité pourrait ouvrir la voie à un système complet d’identification – une idée qui a été rejetée à plusieurs reprises comme étant incompatible avec la construction d’une société respectueuse des droits», a encore insisté M. Grant.

 

Source : https://www.anguillesousroche.com/actualite/une-compagnie-aerienne-lance-officiellement-le-passeport-covid-avant-le-deploiement-mondial/ / https://www.zerohedge.com/political/british-government-contracts-firms-make-covid-freedom-passportshttps://www.singaporeair.com/en_UK/us/media-centre/press-release/article/?q=en_UK/2020/October-December/ne2420-201223  / https://www.rt.com/news/510650-ryanair-promote-summer-flights/ et https://www.rt.com/news/510650-ryanair-promote-summer-flights/

Traduction de la partie anglophone : ExoPortail 


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter ainsi qu’à partager l’article sur vos pages / groupes Facebook, cela aide énormément à l’information. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don Paypal ou par Tipeee. Merci beaucoup.

Faire vivre le site avec un soutien Paypal :

N'hésitez pas à nous rejoindre sur notre canal ExoPortail sur Télégram pour contourner la censure ! :

 

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 4 035 autres abonnés

1 Commentaire

  1. anticonstitutionnel et contre le droits de l’homme sur terre, si vous ne voulez pas de virus ni de bacterie, allez sur la lune bande d’aseptisés débiles et de liberticides d’humanoides finis au pipi de chat.

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.