Un procès historique contre la multimilliardaire famille Sackler pour avoir causé une épidémie d’opioïdes

2

Note ExoPortail : Avant de commencer l’article, voici un petit paragraphe pour mieux cerner cette famille, peu connu mais richissime :

Le nom Sackler vient de Saxon. La famille juive Sackler aux États-Unis est multimilliardaires et fondateurs de «Purdue Pharma» qui est un grand fabricant d’oxycodone et d’autres analgésiques. Richard Sackler est l’un des membres les plus importants de cette famille et représente une valeur d’environ 13 milliards de dollars. La famille Sackler a été exposée pour avoir fait la promotion de ses analgésiques dans l’industrie médicale et causé une dépendance massive aux opioïdes aux États-Unis. Le Prince Siméon de Saxe-Cobourg-Gotha a été le dernier roi de Bulgarie et Premier ministre de Bulgarie jusqu’en 2005. Ses enfants sont le Prince Kubrat, le Prince Konstantin-Assen, le Prince Kyril, le Prince Kardam et la Princesse Kalina et ils sont tous membres de la lignée Saxe-Cobourg et Gotha-Kohary. La Bulgarie a conclu une alliance avec les nazis par le biais du Pacte tripartite de 1940. Andreas d’Allemagne est l’autorité supérieure des clans saxons.


Un procès historique est le premier au pays à nommer les propriétaires actuels de «Purdue Pharma» qui fabrique le médicament mortel OxyContin et son rôle dans l’épidémie d’opioïdes.

Les membres de la famille Sackler, qui ont gagné des milliards en distribuant leur drogue mortelle OxyContin aux masses, sont sans doute responsables de plus de décès que n’importe quel cartel de la drogue mexicain.

Au lieu d’être pourchassés dans leurs manoirs par des agents de la DEA, ils se frottent avec les membres du Congrès. Aujourd’hui, pour la première fois, la famille est la cible d’un procès historique pour les dommages qu’ils ont sciemment causés avec leurs produits.

Mardi, l’État du Massachusetts a intenté une action en justice contre la multimilliardaire famille Sackler au sujet du rôle que leur drogue OxyContin a joué dans le déclenchement de l’une des pires épidémies de toxicomanie et d’overdoses de l’histoire. Le procès accuse la société «Purdue Pharma» et ses héritiers d’avoir tissé une «toile de fraude illégale» qui a alimenté la crise mortelle dans laquelle se trouve actuellement l’Amérique.

Ce qui distingue cette poursuite des nombreuses autres poursuites visant des fabricants d’opioïdes – dont plusieurs contre «Purdue» – est qu’elle a franchi une étape historique en nommant personnellement les dirigeants de l’entreprise.

Selon Maura Healy, procureur général de l’État du Massachusetts, la poursuite nomme 16 dirigeants et membres du conseil d’administration actuels et anciens, y compris le chef de la direction, Craig Landau, et huit membres de la famille Sackler qui possède Purdue en totalité.

«Purdue Pharma et ses dirigeants ont bâti une entreprise de plusieurs milliards de dollars fondée sur la tromperie et la toxicomanie. Nous poursuivons», a tweeté Healey mardi.

Comme le rapporte le journal The Guardian, la plainte allègue que Purdue a trompé les patients et les médecins au sujet des risques des opioïdes, a poussé les prescripteurs à garder les patients sous médicaments plus longtemps et a ciblé agressivement les populations vulnérables, comme les personnes âgées et les anciens combattants.

«Leur stratégie était simple : plus ils vendaient de drogues, plus ils gagnaient de l’argent et plus il y avait de morts», a dit Healey mardi.

Selon les rapports, rien qu’au cours de la dernière décennie, dans l’État du Massachusetts, l’entreprise a vendu 70 millions de doses d’opioïdes d’ordonnance, générant plus d’un demi-milliard de revenus.

«Ce sont les dirigeants de Purdue qui ont supervisé ce modèle d’affaires illégal, conduisant à la toxicomanie et à la tromperie pour enrichir quelques-uns tout en laissant dans son sillage un chemin de dévastation et de destruction», a dit M. Healey.

Selon Healey, plus de 670 résidents du Massachusetts sont morts uniquement à la suite de l’ingestion des médicaments de la famille Sackler.

Purdue, ainsi que plusieurs autres compagnies qui ont sciemment fait la promotion des opioïdes auprès de personnes qui n’en avaient pas besoin, font face à plus de 300 poursuites judiciaires de la part des autorités municipales et de comté à travers le pays. Cependant, c’est la première poursuite judiciaire qui s’en prend aux individus qui sont devenus excessivement riches grâce à la vente de cette drogue.

Selon le journal The Guardian, les Sacklers poursuivis sont : Theresa et Beverly, les veuves des frères Mortimer et Raymond Sackler qui ont fait de l’entreprise le géant des stupéfiants qu’elle est aujourd’hui ; Ilene, Kathe et Mortimer David Alfons Sackler, trois des enfants de Mortimer ; Jonathan et Richard Sackler, les deux fils de Raymond ; et David Sackler, le petit-fils de Raymond.

Ces membres de la famille et un certain nombre de leurs frères et sœurs et de leurs enfants valent collectivement environ 13 milliards de dollars, selon Forbes, la majeure partie de la fortune est générée par les ventes d’OxyContin. Les membres de la famille ont pour la plupart refusé de parler de la crise des opioïdes et d’éviter de discuter de leurs liens avec elle.

«Purdue Pharma», sous la direction des frères Arthur, Raymond et Mortimer Sackler, a lancé une campagne de propagande pour promouvoir leur nouveau médicament, tel que décrit dans The American Journal of Public Health, The Promotion and Marketing of OxyContin : «Triomphe commercial, tragédie de santé publique.»

L’une des principales missions de P«urdue Pharma» était d’identifier les médecins américains qui prescrivaient le plus d’analgésiques et de commercialiser stratégiquement le médicament directement auprès d’eux comme une alternative sûre aux autres analgésiques.

Selon le Los Angeles Times :

«L’enquête du Times, publiée en juillet, a révélé que pendant plus d’une décennie, une équipe de sécurité interne de «Purdue» a surveillé les médecins et les pharmacies qu’elle soupçonnait de collusion avec des trafiquants et des toxicomanes. Dans le cas du réseau de L.A., les criminels ont mis sur pied une clinique bidon près de MacArthur Park en 2008 et ont travaillé avec des médecins et des pharmacies corrompus pour obtenir des pilules pendant plus de 18 mois. Un directeur des ventes de «Purdue» dépêché pour enquêter sur le volume élevé d’ordonnances à la clinique a trouvé un bâtiment délabré rempli d’hommes brutaux et a exhorté les superviseurs à alerter la «Drug Enforcement Administration», en disant qu’elle était «très certaine que c’est un réseau de narcotrafiquants organisé». Malgré ses plaidoyers et des preuves supplémentaires suggérant que des pilules se déversaient entre les mains de criminels, les responsables de l’entreprise ne se sont adressés aux autorités que des années plus tard, lorsque le réseau de trafic de drogue a cessé ses activités et que ses dirigeants ont été mis en accusation. À ce moment-là, 1,1 million de pilules s’étaient déversées dans le commerce illicite.»

Ces révélations troublantes sont survenues après une enquête préalable qui a révélé que «Purdue» maintenait une base de données secrète de 1 800 médecins suspects, mais seulement 10 % d’entre eux ont été signalés aux forces de l’ordre.

Comme les médecins ont commencé à distribuer facilement ce nouveau médicament, ces pilules à forte dose sont devenues un fléau dans les rues d’Amérique. Les consommateurs de drogues se tournent de plus en plus vers OxyContin pour ses puissants effets psychotropes comparables à l’héroïne, mais qui peuvent durer plus de huit heures.

Au lieu d’enquêter sur l’entreprise pour leurs pratiques dangereuses, le gouvernement et l’establishment les ont accueillis dans leurs rangs. Même après des dizaines de poursuites judiciaires qui ont révélé cette corruption, la FDA a approuvé, dans un geste totalement irresponsable et hypocrite, une mesure visant à donner de l’OxyContin aux enfants.

Le fait que certaines personnes sont librement autorisées à commercialiser des drogues potentiellement mortelles, alors que d’autres sont jetées en prison pour la même activité, semble souligner que toutes les personnes ne sont pas égales aux yeux de l’État ou de la loi. Espérons que ce procès historique exposera ce paradigme insidieux.

Sourcehttps://thefreethoughtproject.com/lawsuit-oxycontin-family-opioid-epidemic/ + Ajouts

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Merci.

Nouveau : Vous avez la possibilité de soutenir ExoPortail avec le nouvel Outil français «UTIP» qui offre plusieurs options dont une qui permet d’'aider FINANCIÈREMENT SANS DONNER DE L'ARGENT mais seulement avec 30 secondes de votre temps une ou plusieurs fois par jour sans créer de compte, d'avance merci beaucoup pour votre soutien (le lien en cliquant sur l'image)  ===►

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 052 autres abonnés

2 Commentaires

  1. Bonjour tout le monde,

    Cet affaire montre toute l’hypocrisie de notre société qui fait soit disant la chasse aux petits fumeurs de cannabis et aux conducteurs sous l’emprise de drogues (avec des milliers de retraits de permis qui privent toutes ces personnes de libertés et de pouvoir travailler et des millions d’euros d’amendes) alors qu’ils entretiennent un réseau de drogues légales fabriquées par leur laboratoires qui leur rapportent des milliards de $ tous les jours !

    Que ce soit les médicaments pour traiter les dépressions bourrés de fluor, les médicaments pour dormir qui agissent plus de 24 h dans le corps, les médicaments de substitution dont on se rend compte qu’ils créent une dépendance encore plus forte que la drogue qu’ils sont censés substituer. Aucun dépistage, aucune interdiction de conduire sous leur emprise alors que les effets sont 10 fois plus puissants qu’un joint !

    Pire, si vous avez fumé un joint 3 jours auparavant, le test est positif, vous avez une amende, vous devez passer un stage, vous en avez pour plusieurs centaines d’euros et un retrait de permis plusieurs mois, alors que si vous êtes bourré de somnifères ou d’oxycodone, rien, vous pouvez conduire en toute liberté ! Et on nous dit que tout ça c’est pour notre sécurité, ben voyons, la bonne blague : c’est juste pour le fric, uniquement le fric !

  2. Bonsoir à tous,

    toutes ces personnes extrêmements riches qui font partie des élites de la cabale ont tous pouvoirs y compris celui d’exterminer la population, sans subir la moindre punition.

    Il semblerait qu’il y a un vent de justice planétaire qui est entrain de se cocreer, peut être que les êtres spirituels que « NOUS »sommes,font eveiller la conscience cosmique et qu’un nouveau paradigme pointe son nez en osmose avec l’ére du verseau.

    Énormément d’énergies se rééquilibrent dans le moment présent et ce n’est que le début de cette grande mise à jour qui est inévitable pour la survie de l’humanité. La roue tourne pour tous, tout étant lié dans ce grand TOUT.

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.