Un juge rejette l’appel en justice de Bayer/Monsanto et confirme donc le lien entre Roundup et cancer

1
Le glyphosate est le nouveau Dichlorodiphényltrichloroéthane (DDT). Le DDT était un produit chimique pulvérisé similaire aux pesticides agricoles et domestiques. Des décennies plus tard, il a été interdit, malgré le fait qu’il a été utilisé pendant des années, il a eu d’énormes conséquences sur l’environnement et la santé. Ce qui est triste, c’est que les fabricants de ces produits en sont bien conscients et qu’en raison du contrôle qu’ils exercent sur les politiques gouvernementales, ces produits sont approuvés et interdits seulement après de nombreuses années de litiges, de paperasserie et de sensibilisation collective générale à ce qui se passe réellement.

Une fois que nous en avons pris connaissance, même si les fabricants étaient déjà au courant, nous ne pouvons plus l’utiliser. La prise de conscience donne le coup d’envoi du processus d’élimination progressive de ces substances, même si cela peut prendre des décennies, il n’y a pas d’initiatives sans sensibilisation.

Nous constatons actuellement la même chose avec le glyphosate, principal ingrédient de l’herbicide Roundup de Monsanto. Maintenant, il est important de mentionner que l’industrie pharmaceutique domine complètement la littérature médicale, c’est là que toute la littérature médicale moderne jugée  » importante  » trouve ses racines. Pensez-vous qu’il serait facile qu’un produit fabriqué par l’entreprise pharmaceutique soit considéré comme dangereux dans la littérature médicale lorsque cette même entreprise pharmaceutique contrôle la littérature médicale ?

«La profession médicale est achetée par l’industrie pharmaceutique, non seulement en termes d’exercice de la médecine, mais aussi en termes d’enseignement et de recherche. Les établissements universitaires de ce pays se permettent d’être les agents rémunérés de l’industrie pharmaceutique. Je trouve ça honteux.» – Arnold Seymour Relman (1923-2014), professeur de médecine à Harvard et ancien rédacteur en chef du New England Medical Journal (source)

 

Le juge confirme le verdict initial :

C’est pourquoi, lorsqu’un juge américain a confirmé lundi un verdict contre Bayer AG (propriétaire de Monsanto) qui a conclu que les désherbants à base de glyphosate étaient responsables de la maladie d’un homme en phase terminale, c’était une excellente nouvelle. Il est également essentiel de mentionner qu’il y a des milliers et des milliers de cas de cancer contre ce produit.

À l’origine, le cas de Dewyane Johnson, gardien de la cour d’école, était la première procédure judiciaire alléguant que le glyphosate cause le cancer au procès. N’importe quel jury sur la planète en arriverait probablement à la même conclusion. C’est presque impossible de ne pas le faire après avoir passé en revue toute la corruption des entreprises, la fraude scientifique et la science montrant que le glyphosate fait des ravages sur la santé humaine.

Dwayne Johnson s’est vu accorder 289 millions de dollars en dommages-intérêts. Il est probable que Monsanto a présenté une motion pour faire annuler l’affaire, car c’est un dangereux précédent à établir contre Monsanto. Cela signifiera des millions d’autres dommages et ils devront assumer la responsabilité de leurs actes. Monsanto a également demandé au juge de se prononcer sur le verdict initial en ce qui concerne les dommages-intérêts punitifs.

Que se passe-t-il maintenant ? La juge Suzanne Bolanos a dit qu’elle réduirait les dommages à 39 millions de dollars. Bayer a déclaré que la décision de réduire les dommages-intérêts était une étape dans la bonne décision, car ils continuent de prétendre que des décennies de science démontrent que c’est sans danger pour nous. Cette science contredit fortement un nombre écrasant de données scientifiques et de fraudes qui disent le contraire….

«On croit généralement que le Roundup est l’un des pesticides les plus sûrs… Malgré sa réputation, le Roundup était de loin le plus toxique des herbicides et insecticides testés. Cette incohérence entre les faits scientifiques et les allégations de l’industrie peut être attribuée à d’énormes intérêts économiques, qui se sont avérés falsifier les évaluations des risques pour la santé et retarder les décisions de politique sanitaire.» – R. Mesnage et al, Biomed Research International, Volume 2014 (2014) article ID 179691

Les avocats de Johnson ont déclaré lundi dans une déclaration qu’ils étaient encore en train d’examiner la question de savoir s’ils devaient accepter les dommages-intérêts réduits ou rejuger la partie des dommages-intérêts punitifs.

Si Johnson accepte les dommages-intérêts réduits, le verdict final condamnerait Monsanto à payer un total de 78 millions de dollars, répartis également entre dommages-intérêts compensatoires et dommages-intérêts punitifs.

N’oubliez pas que l’utilisation du glyphosate a augmenté de 1500% de 1995 à 2005, et que 100 millions de kilos de glyphosate sont utilisés chaque année sur plus d’un milliard d’acres (Cherry, B., « GM crops increase herbicide use in the United States, » Science in Society 45, 44-46, 2010) (source)

Johnson et son équipe sont en train de décider d’accepter ou non cette proposition de l’entreprise.

( Note ExoPortail : Il suffit de comparer cela avec le cette information pour voir la différence de traitement au sujet du Roundup entre les USA et l’UE : Lobby : La Commission européenne interdit à Bruxelles d’interdire le glyphosate )

Conclusion :

La science a démontré que le glyphosate n’est clairement pas bon pour les humains ou l’environnement. Que faudra-t-il pour que son utilisation soit complètement interdite ? Il y a des milliers de poursuites judiciaires, des milliers de scientifiques, de chercheurs et d’articles qui pointent tous vers la même chose, mais l’industrie continue de l’ignorer et de prétendre le contraire.

De plus, nous avons de nombreux exemples de corruption d’entreprises. Des entreprises comme Bayer ont accumulé tellement de pouvoir dans les finances et la politique qu’elles peuvent littéralement payer et mentir dans le système. La façon dont les organismes de réglementation approuvent ces produits est un mystère complet, mais devient moins mystérieux lorsqu’on sait que ces organismes de réglementation gouvernementaux sont entièrement contrôlés par l’entreprise. Pour quelque chose qui devient aussi clair que cela, la solution est facile, n’utilisez pas ces produits et refusez de les utiliser. C’est la seule solution ici.

( Note ExoPortail : à lire pour être au courant quels produits sont contaminés par le glyphosate et donc savoir quoi boycotter : Voici la liste des aliments (dont des produits pour enfant) qui ont été testé positif au glyphosate cancérigène de Monsanto )

Ajouts : Les actions en bourse de BAYER s’effondrent après le verdict de Monsanto confirmé par le Juge :

Bayer a acheté et avalé avec avidité la «pilule empoisonnée» de Monsanto sans tenir compte de sa véritable responsabilité. Cinquante-sept milliards d’euros de capitalisation boursière plus tard, leur mal de tête prend des proportions épiques….

L’incertitude croissante quant à savoir si la juge Suzanne Ramos Bolanos, de la Cour supérieure de San Francisco, se prononcerait en faveur ou contre l’appel de Bayer concernant le verdict de Monsanto sur le cancer, a été dissipée mardi matin lorsque le juge a confirmé la décision du jury que le désherbant au glyphosate vendu par Monsanto avait causé un cancer terminal chez les Californiaiens et que Monsanto a délibérément caché ses dangers.

La nouvelle s’est rapidement répandue et a provoqué un effondrement immédiat de la valeur des actions de Bayer, envoyant un message fort à l’industrie agrochimique, lui indiquant qu’elle est légalement et financièrement responsable des effets négatifs causés par ses produits commercialisés sans scrupules, malgré l’approbation réglementaire d’organismes gouvernementaux comme l’EPA, le USDA et la FDA qui ont toujours été des meneurs dans ce domaine.

La bonne nouvelle, c’est que cette décision confirme la responsabilité de l’entreprise pour les maladies causées par ses produits et ouvre la porte à d’autres poursuites judiciaires et à une réglementation plus stricte des produits agrochimiques dans l’avenir. Ian Hilliker, analyste chez Jefferies LLC à Londres, a estimé dans une note aux clients que la responsabilité de Monsanto pourrait atteindre 800 milliards de dollars sur la base d’un recours collectif impliquant 8 700 plaignants soupçonnés d’avoir un cancer en raison de leur exposition au glyphosate. Pour mettre les choses en perspective, l’offre de rachat initiale de Bayer-Monsanto était de 57 milliards de dollars. Pour Bayer et ses actionnaires, il est clair que ce n’est plus un «atout».

Source : https://www.collective-evolution.com/2018/10/23/judge-rejects-monsantos-bid-to-overturn-landmark-cancer-verdict-but-slashes-award/ et https://www.wakingtimes.com/2018/10/23/bayer-stock-crashes-after-monsanto-cancer-verdict-upheld-by-judge-analyst-estimates-800-billion-in-future-liability/

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

1 Commentaire

  1. Le DDT est encore utilisé en Afrique massivement par les villes et en Inde afin de prétendument lutter contre les moustiques par des pulvérisations au canon porté à partir de voiture du type Pick-up sur lequel se tient debout un arroseur avec une énorme cuve pulvérisant les arbres. D’autres arroseurs pénètrent dans les maisons pour envoyer un nuage épais d’insecticide après que tout le monde soit sorti du logement en laissant tous les placards ouverts comme le demande la consigne pour lutter contre les insectes du type cafards et punaises.

    Je l’ai vécu tant en Afrique (les maisons et les arbres) et en Inde (les arbres de la rue). C’est une calamité comme sont une calamité la naphtaline que l’on trouve partout dans les maisons et les hôtels en Inde mais aussi comme ces pesticides branchés sur les prises électriques lesquelles intoxiquent lentement mais sûrement les chambres des adultes et des enfants.

    Naphtaline et anti moustiques électriques ou en spirale par combustion (mousquito coil) diffusent des pesticides toute la nuit et donnant des rhinites perpétuelles aux enfants dont les voies respiratoires sont encombrées de mucus par réaction.
    Les pauvres enfants ont les yeux rouges, ont des difficultés à respirer, sont épuisés quand il ne sont pas KO et pleurent tout le temps. Les parents se suicides eux-mêmes et assassinent leurs enfants qu’ils pensent protéger du paludisme. Les villes assassinent les citoyens.

    Des moustiquaires non imprégnées de pesticides et un ventilateur (Le moustique fuit les courants d’air car il est trop léger pour lutter) ou une climatisation (il n’aime pas le froid) suffisent largement contre les moustiques. Le soir des huiles essentielles (Lavande) et une bonne raquette électrique sont efficaces.

    Parents, cessez de gazer vos enfants et votre conjoint ! Pour le reste comme les placards, des nettoyages réguliers suffisent à chasser les insectes résidants et nicheurs. Les margouillats doivent rester dans les maisons car il sont très efficaces tout comme le fait de laisser certaines toiles d’araignées sur les terrasses permet le piégeage des insectes.

    Évitez la nivaquine et autres cachets du genre qui détruisent votre flore intestinale et par conséquence affaiblissent les défenses immunitaires. Mangez aussi de l’ail si vous aimez car les moustiques n’aiment pas cette odeur dans la sueur (ou le sang ayant ce goût.)

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.