Un journaliste allemand qui a dénoncé la CIA retrouvé mort

2

L’ancien rédacteur en chef du Frankfurter Allgemeine Zeitung, l’écrivain Udo Ulfkotte est décédé à l’âge de 56 ans. Alors qu’il avait été interdit aux médias allemands d’évoquer sa personne ces dernières années, ils ont été obligés maintenant de constater que le journaliste avait succombé à une « crise cardiaque »

Sa mort éveille d’autant plus de questions parce qu’il était surtout connu pour son livre-dénonciateur « Journalistes qui s’achètent » (« Gekaufte Journalisten »). Là, Udo Ulfkotte a dévoilé comment la CIA payait des journalistes en Allemagne, en France, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande pour qu’ils publient de fausses informations.

Le journaliste connaissait bien les menaces qu’il affrontait, mais croyait qu’il était mieux placé que la plupart des journalistes pour exposer la vérité puisqu’il n’avait pas d’enfants qui pourraient courir un risque. Dans un entretien au journal russe Russian Insider, le journaliste avait partagé :

« Quand j’ai exprimé au Frankfurter Allgemeine Zeitung mon intention de publier le livre, leurs juristes m’ont envoyé une lettre de menaces contenant toutes les conséquences légales dans le cas où je publierais certains noms ou secrets — mais moi, je n’ai pas eu peur. Vous comprenez, je n’ai pas d’enfants que je dois choyer ». Craignant une guerre en Europe, il a pris la décision de dévoiler la vérité quant aux médias contrôlés par les services secrets.

« J’ai été journaliste pendant presque 25 ans, on m’a appris à mentir, à trahir, à ne pas dire la vérité au public », avait indiqué M. Ulfkotte à RT. « La CIA me soutenait, pourquoi ? Parce que j’étais pro-américain ».

Selon l’écrivain, les médias allemands et américains tentent d’amener la guerre en Europe mais aussi en Russie. C’est contre cette propagande médiatique qu’il s’est dressé avec son « Journalistes qui s’achètent » qui est devenu un bestseller.

Un livre qu’il était interdit de mentionner dans les médias allemands.

M. Ulfkotte a lui-même contribué à la presse « achetée ». Par exemple, il a écrit une fausse histoire parlant du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi qui aurait construit des usines de gaz toxique en 2011.

Source : https://fr.sott.net/article/29860-Un-journaliste-allemand-qui-a-denonce-la-CIA-retrouve-mort

Jonathan

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 672 autres abonnés

Partager l'article :

2 Commentaires

  1. Rappelons qu’il est toujours possible que la CIA, les services secrets qui profitent de ce système de contrôle de la presse des pays « riches » grâce à l’esclavage, ne sont peut être pas à lié directement avec la mort de ce journaliste.
    Pour les autres journalistes, pourtant, le message est assez clair.
    Les administrations ne répondre que rarement officiellement à ce type de provocation.
    Cet homme avait raison, il avait les preuves et pouvait témoigné en son nom propre.
    Le problème, c’est que pendant 25 ans, comme beaucoup d’autre « premier de la classe », il a joué le jeux de la corruption.
    Quand on a commencé a accepter le contrat, les autorités n’acceptent pas qu’ils soit rompu unilatéralement.
    Cependant, les choses changent grâce au courage de quelques uns.
    L’essentiel, c’est de ne pas attendre 25 ans, quand on a des preuves… Parce que pendant ce temps, ces pouvoirs illégitimes se renforcent par tous les moyens. Et font souffrir des gens.

  2. peu importe s’il a dit la vérité tardivement! il l’a dite enfin! il a eu le courage de le faire! et il en est mort!donc merci à lui! qu’il en soit béni! envoyons- lui notre aide pour passer sur une autre ligne de temps!!!!

Répondre à wake up and live Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.