Silence des médias : Un Israélien à la tête d’un réseau colombien de prostitution d’enfants arrêté au Portugal

2

Un ex-soldat israélien recherché en Colombie pour avoir dirigé un réseau de prostitution d’enfants a été arrêté au Portugal.

 

( Note ExoPortail : Cet article est la suite direct de cette affaire en date d’il y a quelques mois : Colombie : La police démantèle un réseau massif d’esclavage sexuel d’enfants géré par des Israéliens : https://exoportail.com/colombie-la-police-demantele-un-reseau-massif-desclavage-sexuel-denfants-gere-par-des-israeliens/ )

Assi Ben-Mosh, 45 ans, également connu sous le nom d’Assi Moosh, a été arrêté mercredi près de Lisbonne, la capitale portugaise, lors d’une opération menée par la police civile espagnole de la Guardia. La Guardia Civil a déclaré dans un communiqué que Ben-Mosh se cacherait sur l’île espagnole d’Ibiza, puis à Barcelone, avant d’être arrêté au Portugal cette semaine. Il a ajouté que Ben-Mosh avait utilisé une fausse carte d’identité israélienne, a rapporté hier le Times of Israel.

Une photo de passeport d’Assi Moosh, ancien soldat israélien

Ben-Mosh est recherché par les autorités colombiennes pour avoir dirigé un réseau de prostitution enfantine dans le petit village de pêcheurs de Taganga, situé sur la côte caraïbe de l’Amérique du Sud. Avec un groupe d’anciens soldats israéliens, il aurait transformé l’auberge de luxe Benjamin Hostel en un «repaire du sexe et de la drogue» dans lequel plus de 250 filles mineures auraient été victimes d’exploitation sexuelle.

L’auberge Benjamin Hostel a été connue par la population locale sous le nom de «petit Israël» et a servi de base à Ben-Mosh pour gérer des clubs similaires exploitant des enfants à Carthagène, Medellín et dans la capitale colombienne Bogota. Son empire se serait également étendu à l’Équateur, au Mexique et au Brésil.

En novembre 2017, Ben-Mosh a été expulsé de Colombie après que les autorités l’aient qualifié de menace pour l’ordre public et la sécurité de l’État. À l’époque, des sources locales ont signalé qu’il avait été arrêté après son arrivée au bureau de l’immigration de Santa Marta, à proximité, accompagné d’un groupe d’hommes armés. Il semblerait qu’il ait tenté d’obtenir la citoyenneté colombienne.

Selon la police nationale colombienne, Ben-Mosh avait éveillé les soupçons après qu’on eut découvert que ses permis de tourisme et d’hôtellerie avaient été obtenus par l’intermédiaire d’un tiers, ce qui lui a permis de mener des activités criminelles sans être détecté pendant une décennie. Il a été renvoyé à Tel-Aviv sous escorte par des agents d’immigration.

Cependant, en juillet 2018, les autorités colombiennes ont demandé à Interpol d’arrêter Ben-Mosh, estimant qu’il avait continué à gérer ses opérations illicites à distance malgré son expulsion. Le mandat d’arrêt international indiquait que Ben-Mosh était recherché pour trafic de drogue, blanchiment d’argent et traite d’êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle.

L’appel a été lancé après l’arrestation de trois Israéliens et de 15 autres personnes soupçonnées d’être impliquées dans le trafic sexuel dans la ville touristique de Cartagena. Ils ont été arrêtés à l’auberge Benjamin, un autre établissement du même nom que celui géré par Ben-Mosh à Taganga.

Il n’est pas encore clair si Ben-Mosh sera extradé vers la Colombie après son arrestation.

Vidéo en Espagnole : 

Source : https://www.middleeastmonitor.com/20190524-israeli-who-headed-colombia-child-prostitution-ring-arrested-in-portugal/ et https://www.timesofisrael.com/israeli-wanted-for-sex-trafficking-in-colombia-arrested-in-portugal/

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 2 023 autres abonnés

Partager l'article :

2 Commentaires

  1. Commentaire en partage de cet article sur mon compte Facebook:

    Bonjour,

    Comme le dit l’adage : « Nul n’est prophète en son pays » et j’ajouterais mais l’on peut être esclavagiste, pédophile et négrier, même lorsque l’on peut en même temps se faire consoler pour la shoah !

    Israël n’en fini pas de surprendre, après le quasi génocide palestinien, cette « nation » produit également des monstres inhumains.

    A leur décharge, c’est également vrai que vos origines sont plus proche des sanguinaires et sataniques kasars, que de Moïse qui en fait n’a jamais existé n’étant qu’un archétype (ce qui est également dommage pour les deux autres traditions dites, Abrahamiques).

    Bravo les sionistes !

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.