Sexualité/Spiritualité et le couple divin

5
J’espère vous faire découvrir ces deux vidéos qui m’ont particulièrement touchées et vibrent particulièrement avec ma philosophie/spiritualité. J’espère que vous y trouverez des clés : )

 

 

Sexualité et Spiritualité ont été pendant des siècles opposés. Qu’en est-il vraiment d’un point de vue Divin ?

 

Cette vidéo traite de l’amour comme principe Divin, du couple Divin, des âmes sœurs , des flammes jumelles et des parcours amoureux dans l’Ascension spirituelle.

 

En complément je vous propose trois perles que j’ai sur ces thématiques : 

 


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter ainsi qu’à partager l’article sur vos pages / groupes Facebook, cela aide énormément à l’information. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

Faire vivre le site avec un soutien Paypal :

N'hésitez pas à nous rejoindre sur notre canal ExoPortail sur Télégram pour contourner la censure ! :

ExoPortail sur Odysee ( contre la censure Youtube ) :

Venez aussi vous inscrire sur Odysee : https://odysee.com/$/invite/@ExoPortail:3

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

5 Commentaires

  1.  » Sexualité et Spiritualité ont été pendant des siècles opposées. Qu’en est-il vraiment d’un point de vue Divin ?

     » Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la même direction  »
    ANTOINE DE SAINT-EXUPERY

    En pleine destruction de notre vieux monde, il est temps de comprendre qu’il faut tourner son regard

    (ses recherches et son intuition ) vers les valeurs nouvelles spirituelles (mais qui sont anciennes ) qui viennent de l’Esprit. Mais non de cette spiritualité que l’on met à toutes les sauces en se permettant de faire tout et n’importe quoi au nom de Dieu, donc du divin. Qui ben sûr est inexistant.

    Extrait du livre de Pierre Lance écrivain, philosophe : LA NAISSANCE DES DIEUX chapitre :

    LE FILS DE LA MATIERE

    ……………………………………………………………………………..

    Le dictateur est en effet celui qui établit la règle. Il est surtout celui qui divise pour règner. Et de suite après lui, voici venir : (…) : pêcheur au filet.
    Voilà qui ne laisse pas de surprendre. Quel mystérieux lien peut donc s’établir entre le deux, la règle et le  » pêcheur au filet  » ?
    Certes, nous voyons bien que la règle établie, la  » Justice  » légale, divise arbitrairement l’univers en deux parties : le bien – le mal, qui n’ont aucun rapport avec ce qui peut être véritablement bénéfique ou maléfique, mais servent seulement à distinguer la rebellion et la soumission, la première étant jugée  » mauvaise « , quoi qu’elle veuille faire, et la seconde  » bonne « , quoi qu’elle fasse.
    Nous percevons donc fort bien l’affinité entre règle, deux et dictateur. Mais le  » pêcheur au filet  » ? Il emprisonne. Soit. Mais encore ? Il sépare le poisson de l’élément naturel qui lui est propre, et dont il est issu, et le fait mourir, non par le fer, mais lentement, par asphyxie, par privation d’un élément essentiel au métabolisme basal. Et voici que soudain, revient à notre esprit toute la phraséologie maritime de la mythologie chrétienne, où il n’est question que de pêcheurs, de pêche miraculeuse et de poissons multipliés. Souvenons-nos que le mot religion vient du latin religere : relier. On s’est efforcé jusqu’ici de le prendre en bonne part, affectant de confondre UNIR avec RELIER. Or, si dans UNIR il y a UN, dans RELIER il y a LIER. Si deux bêtes sous le joug sont effectivement reliées, qui prétendrait qu’elles sont unies ? Cette fausse union suppose la perte de liberté, l’absence du choix préférentiel, la mort d’EROS, la mort de l’Amour. Elle se fait sous la contrainte, par l’abus de la force et le fait de la dictature (du maître, de l’opinion ou de l’éducation). De surcroît des êtres autoritairement  » reliés  » entre eux sont en même temps coupés de la libre nature, séparé du reste du monde. Et nous voyons ici se dresser toute l’histoire des religions, qui n’ont jamais uni mais seulement aggloméré des hommes, tout en divisant l’humanité en groupes hostiles (comme l’ont fait, à leur suite, les partis politiques). Or, de toutes, la chrétienne fut la plus intolérante, la plus despotique, la plus impérialiste.
     » Venez !  » dit le Christ aux premiers apôtres, qui étaient pêcheurs au filet,  » Je vous ferai pêcheurs d’hommes « .

    ……………………………………………………………………………………..

    Je crois en avoir assez pour démontrer, auprès de ceux qui veulent bien ne pas se boucher les yeux et les oreilles, que toutes les divinités (y compris, bien sûr, la chrétienne) sont les agents de la division, de la liquéfaction du monde.
    Ainsi, le mot Dieu, bien loin d’être le symbole de l’Univers, de la Création, de l’Esprit et de l’Unité, est celui de la matière séparée de l’esprit, de la matière résiduelle, impavide et dispersée qui épuise et embourbe nos bras. Tout Créateur, quel que soit le plan où il s’exerce, arbre, étoile ou homme, est celui qui assume la matière, l’utilise et la justifie dans la permanente unité du monde. Il n’a que faire de religion

    parce qu’il n’a pas à ligaturer un univers qu’il refuse de voir double. Il VIT, grandit, progresse et, par cela seul, communie sans cesse avec le Tout, dont il se sent émanation, héritage, ambition.
    Le crime du croyant est de diviser le monde en une sphère divine et une sphère non-divine, puis de s’appliquer vaniteusement à recoller ces deux morceaux de la pire façon au moyen de  » morales  » de rite et de formules qui paralyse l’Esprit et l’empêchent d’élever jusqu’à la Matière. Dès lors est assuré le règne de l’Inerte.
    Le croyant se prosterne devant Dieu et prétend qu’il adore ainsi l’Esprit Créateur. Mais l’esprit n’adore pas, il pense. Le créateur ne se prosterne pas, il crée. L’ Esprit créateur est présent partout, donc à l’intérieur du croyant lui-même, dont chaque pensée créatrice serait seule communion authentique. En y renonçant pour se prosterner, le croyant chasse l’Esprit hors de lui, se pétrifie, se grégarise, se fait lui même résidu matériel impavide et soumis, et commet ainsi le pêché dont la Bible elle-même nous a dit qu’il ne serait point pardonné.
    Le vrai spiritualiste n’adore pas, il participe. Sachant que tout est en lui et agit par lui, avec lui et pour lui, il n’est point assez sot ni assez fat pour aller s’agenouiller devant quelque partie de lui même . L’Homme est Cosmos. Qui cherche ailleurs qu’en Soi trouve Dieu-Deux et rompt l’Univers.

    …………………………………………………………………………………………

     En plein destruction des valeurs de notre vieux Monde, il est temps de comprendre qu'il faut tourner son regard, (ses recherches et son intuition) vers les nouvelles valeurs de vrai spiritualité, qui vient donc de l'Esprit.....Mais non cette spiritualité que l'on met à toutes les sauces, en se permettant de faire n'importe quoi,  au nom de Dieu, donc du divin.
    

    LA SPIRITUALITÉ, QU’EST CE DONC ? — Article paru dans la revue l’Ere Nouvelle N° 146 jan-fev.2002
    par l’écrivain philosophe Pierre Lance. ( parti se reposer parmi les étoiles le 15 janvier 2020 )

     Depuis que le matérialisme concret, c'est-à-dire l'envahissement et la prédominance des objets, des techniques et de l'argent qui les gouverne, a conquis le monde, on parle beaucoup de  spiritualité,  comme pour tenter d'élever une digue contre cette vague déferlante de matérialité dont on craint, sans doute à juste titre, qu'elle appauvrisse la pensée humaine et prive notre espèce de ce qui faisait ou aurait pu faire  sa véritable supériorité biologique. Et il est vrai que sans spiritualité, autrement dit sans nourriture de l'âme l'homme n'a plus devant lui que deux destins possibles : celui de la brute ou celui du robot, si ce n'est un affreux mélange des deux.
    

    Toutefois, pour que cette digue soit solide, pour que cette parade soit efficace, pour que la noblesse de l’être humain puisse être préservée, encore faut-il que cette spiritualité tant souhaitée ne soit pas un fourre-tout dans lequel se réfugieraient les chimères, les mirages et les délires dogmatisés des mythomanes de toute espèce que le rationalisme, quels que soient ses excès et ses dérives, conserve l’immense mérite d’avoir démystifiés.
    Pour cela, il est évidemment indispensable de savoir de quoi l’on parle quand on prononce le mot spiritualité. Or ce n’est point là chose simple, tant s’en faut. Car ce mot est revendiqué par toutes sortes de groupements dont la spiritualité authentique est plus que douteuse, à commencer par les religions constituées, dont il est patent qu’elles se sont développées sur les bases économiques et politiques essentiellement matérialiste.

    …………………………………………………….

    En fin de compte, je crois que la spiritualité, c’est ce qui met l’individu en harmonie avec l’univers et avec la vie et c’est ce qui permet à chacun, lorsque s’annonce l’ultime échéance, de pouvoir présenter dans le cosmos un être un peu moins imparfait que celui qu’il était à sa naissance, une âme un peu plus riche, prête à des incarnations nouvelles et mieux réussies. Car il va de soi , me semble-t-il, que la spiritualisation progressive d’un être vivant n’a de sens que dans un concept d’éternité. C’est ce que j’ai tenté de montrer dans mon livre  » La prodigieuses aventure de la mort « . Ce qu’on appelle  » l’âme  » est peut-être une sorte de  » puce  » bio-informatique qui’ au niveau sub-cellulaire, sinon atomique ou sub-atomique, concentre tous les progrès intimes qu’un être accomplit au cours de sa vie et les soustrait à la mort pour les transférer dans un nouvel être

  2. Sadhguru a fait une vidéo sur le sujet.
    Karl et Marie en parleront peut-être, il semble qu’ils soient en initiation sur ce point.
    La sexualité sacrée et le tantrisme, est-ce la même chose ?

    •  » La sexualité sacrée et le tantrisme, est-ce la même chose ?  »

      Pour ma part je n'ai jamais fait de recherche sur ce sujet. Car étant très jeune (13 ans plus ou moins, je servais encore la Messe ...) Mes préoccupations était plutôt porté sur la compréhension de la vie, et mes recherches ne m'ont jamais quitté depuis. Arrivé à mon âge, (70 ans) bien des réponses m'ont satisfait, de l'oeuvre de Pierre Lance (cité ci-haut) surtout le côté spirituel de la religion qui sonnait FAUX à mes oreilles vu ce qu'en disait M. le curé et la conduite de la vie en général de tout un chacun... dans notre société....

      Je profite de votre question, pour mettre au point, d’après l’oeuvre de Pierre Lance, le côté spirituel que l’on met à toutes les sauces, (comme je l’ais écrit plus haut) qui je l’espère, vous trouverez non pas exactement votre réponse, mais la valeur d’une spiritualité – sexualité qui va de paire, mais pas en faisant n’importe quoi.
      Non pas que la sexualité soit honteuse, ou malpropre, (comme nous a fait croire la religion catholique avec la honte du corps, d’impureté tout ce qui était sous la ceinture, de culpabilité, ect…) mais avoir une sexualité Érotique. (… Eros, l’attirance,la sympathie, l’amour) Plutôt que « grossièrement animal », ou pornographique qui est des plus malsain, qui entraine des déviances de tous genres….

      La recherche du plaisir à son maximum, n’est pas non plus un mal en soi, (par le tantrisme ou autres…tant qu’il n’y a pas de déviances perverses, ou tout autres déviances. (c’est mon avis) Mais ce ne sera que du plaisir, et non pas de la spiritualité.

      La spiritualité, est le vrai Amour ( Eros… )  » Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la même direction  » Antoine de Saint-Exupéry.

      Le vrai couple spirituel, est le couple de : créateur, libre, inventif, libéré de tout dogmatisme religieux, esprit libre, chercheur, indépendant……dont le mot Dieu, et divinité est à bannir sous peine de ne pas pouvoir entrer dans l’intimité de l’Univers ( intuition) pour la simple raison que l’esprit (l’énergie cosmique) qui est en nous ne peut accéder à travers la matière dont-il est l’origine, aux pensées de recherches, subjectives (intuitions) qu’est la philosophie.

      La vrai spiritualité est aussi dans l’Art qui est le summum, et l’Amour ….

      ‘ La transmission de l’influx spirituel à travers les mondes, du contenant au contenu à l’instant de la conception, puis du contenu au contenant à l’instant de la naissance, est un mouvement naturel qui ne peut s’effectuer que dans la plus complète liberté des particules vivantes élémentaires.  »

      4e de Couverture du livre : LE SPIRITUALISME ATHEE

      Déisme et spiritualisme, sont-ils synonymes ?
      Certes non, affirme l'auteur, qui entend démontrer que les conceptions désignées par ces deux termes sont tout-à-fait indépendantes l'une de l'autre. Pierre Lance part ici en guerre contre la trop fameuse formule du " matérialisme athée ", au moyen de laquelle on a voulu étiqueter -- abusivement selon lui -- les libres penseurs de tous horizon , ainsi confondus dans ce qui est seulement " une certaine forme de l'athéisme ". Or, nous dit-il, on peut parfaitement ne pas être " croyant " sans être pour autant " matérialiste".
      Ceci posé, l'auteur nous entraîne à la découverte de l'Unité du Monde et nous incite à exercer notre intuition, notre " sens cosmique" , pour mieux comprendre et vivre la spiritualité partout manifestée. Dans ce dialogue avec l'Univers, le croyant sera libre de voir un dialogue avec Dieu, quoique Pierre Lance aille jusqu'à considérer l'idée même d'un dieu comme une entrave spirituelle et dramatique, car liée au problème de l'avenir du monde humain et remettant en question le fondement même de nôtre civilisation.

      Je ne pense pas que vous vous attendiez une réponse de la sorte , je n’est pas parlé de sexualité, mais de spiritualité . Mais comme spiritualité, et sexualité vont de paire, je me permet de faire cette réponse. J’espère avoir répondu au moins partiellement à votre question !
      .

      • Merci pour votre réponse.
        En fait dans mon esprit, le tantrisme, entraîne la montée des deux kundalini connectées amenant à une sorte d’intégration avec le divin qui d’après Sadhguru est incomparablement supérieur à ce que peut apporter un orgasme. Donc il y a connection avec le Divin.
        Quant à savoir si c’est ce que l’on entend également comme étant la sexualité sacrée…
        Effectivement les religions ont souvent un problème avec la sexualité; elles ont été crées par l’homme pour manipuler les peuples et peut être les éloigner de la sexualité sacrée qui serait en fait une clef d’accès au Divin.
        De plus je ne crois pas qu’un Dieu puisse créer des corps sensitifs et interdire la sexualité pour imposer juste la reproduction annuelle comme pour les animaux. Cela n’a pas de sens.
        Pour moi un couple spirituel a chacun des protagonistes autonomes de par l’amour de soi, de telle sorte qu’ils n’y ait pas d’attentes à combler. Aucune codependence et un ego pacifié qui n’éprouve donc pas le besoin de prendre le dessus ( prophétie des Andes) ou de prouver quoi que ce soit ….tout un programme, lol !
        Je pense qu’il faut auparavant nettoyer les vies antérieures, parallèles, les lignées familiales, les liens / chocs des parents( Jen Cunnings light language : self sabotage ) , l’enfant intérieur, ( les 12 rayons sacrés ou Sandrine Gouraud ) les 5 émotions qui empêchent d’être soi- meme ( d’après lise Bourbeau par Julie-Sarah Coste-Dhomps.) , le karma ( heart essence light language) et Pour les 3 niveaux d’ égo : LnL awakening light language : ego.
        Plus généralement , je suis aussi les vidéos de Karl et Marie sur YouTube.
        Bref, je cherche, je questionne.
        Quoi qu’il en soit, ces nettoyages permettent d’attirer des situations de vie plus harmonieuses.

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.