Quand la justice oblige une grande banque à rendre son poste à un lanceur d’alerte

2
La banque Natixis est sommée de réintégrer un lanceur d’alerte qu’elle a licencié en 2008 après que celui-ci a dénoncé un cas de manipulation des cours survenu dans son service, selon une décision de justice révélée le 3 décembre par Mediapart.

Embauché en 1999 par la banque Natixis, Stéphane B. s’est vu indiquer la porte neuf ans plus tard. Licencié pour «insuffisance professionnelle» et «comportement inapproprié» envers ses collègues, comme le rapporte un arrêt provisoire de la cour d’appel de Paris en date du 16 décembre, il conteste les raisons officielles de son renvoi. A l’époque il clame avoir été congédié pour avoir dénoncé, auprès de sa hiérarchie, des faits de manipulation des cours effectués par un de ses collègues.

Comme le rapporte Mediapart, la cour a décidé de se ranger à ses arguments. Elle a ordonné «à la société Natixis de réintégrer Stéphane B. dans son emploi ou dans un emploi équivalent». Son licenciement a été déclaré «nul».

Selon la justice, le banquier qui aura 43 ans dans un mois, «a été licencié pour avoir relaté ou témoigné, de bonne foi, de faits constitutifs d’un délit ou d’un crime dont il a eu connaissance dans l’exercice de ses fonctions». Les magistrats l’ont qualifié de «lanceur d’alerte».

Une première selon Mediapart

D’après le site co-fondé par Edwy Plenel, «c’est la première fois que la justice reconnaît de manière aussi explicite le statut de lanceur d’alerte à un salarié qui a dénoncé au sein de son entreprise des pratiques illégales – en l’occurrence des manipulations de cours et délits d’initiés».

Natixis, filiale du groupe BPCE est condamnée à verser près de 334 000 euros à Stéphane B. au titre du préjudice financier subi depuis la rupture de son contrat et pour diverses indemnités. Et l’ex-futur salarié peut voir venir. Jusqu’à sa réintégration, il touchera 5 470 euros par mois avec effet rétroactif à partir du 1er juillet 2016.

Du côté de Natixis, on a évoqué  «un très vieux dossier». Pour l’instant, la banque a refusé de se prononcer sur un éventuel pourvoi en cassation. Cécile Tricon-Bossard, directrice adjointe des ressources humaines de Natixis, a déclaré attendre «de recevoir la notification officielle avant de prendre une décision».

Source : https://francais.rt.com/france/31749-quand-justice-oblige-grande-banque-a-reintegrer-lanceur-alerte

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 1 576 autres abonnés

Partager l'article :

2 Commentaires

    • Grand bien lui en fasse!J’espère que plus personne n’ira se faire assurer chez des robots et il ne lui restera plus qu’à mettre la clé sous la porte!
      Quant au jugement, c’ est un grand pas vers la transparence et un immense victoire dans la mesure où les gens vont commencer à comprendre leur langue de vipère.
      « Insuffisance professionnelle » ça veut dire que les employés ne sont pas encore assez larbins, qu’ il leur reste encire une étincelle de lucidité (qui est aussi une arme immense contre ce système esclavagiste),, ce qui ne peut pas convenir à ces marchands de mort.
      Il y a aussi encore des thermes plus clairs (à l’armée où les rôles sont hiérarchisés et où celui qui est « en dessous » s’écrase) comme :insubordination, refus d’obtempérer (à un sadique)mais c’est de plus en plus remplacé par leur novlangue comme pour endormir le peuple qu’ils « bercent » contre le mur.

      Heureusement que tout semble s’améliorer.Les gens vont commencer peu à peu à s’exprimer et c’est là qu’il faudra être très équilibrés car ces prédateurs veulent précipiter les gens au fond de leur gouffre dès qu’ils vont commencer à ouvrir les yeux.Espérons que les collabos prendront conscience aussi qui ils servent et qu’ils changeront rapidement de camp.L’essentiel étant qu’ils soient marqués à la culotte, histoire de ne pas qu’ils jouent un double rôle.
      Des actes et plus de paroles devrait être l’objectif de 2017.

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.