Plusieurs marques de préparations pour nourrissons sur ordonnance se sont avérées «fortement contaminées» par l’aluminium

0
Vous pensez peut-être que l’aluminium n’est pas un problème, mais il l’est. Pour quiconque s’est penché sur la toxicologie de l’aluminium, il est clair et évident qu’il n’a pas sa place à l’intérieur d’un organisme biologique vivant. Pour le dire simplement, il fait des ravages dans notre biologie. Des quantités élevées d’aluminium ont été trouvées dans le cerveau de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, les experts dans ce domaine estimant que l’accumulation d’aluminium dans le cerveau pourrait être l’une des principales causes de la maladie d’Alzheimer.

 

On l’a également découvert dans le cerveau de personnes atteintes de sclérose en plaques, et l’on a également découvert chez des personnes autistes une teneur en aluminium parmi les plus élevées jamais enregistrées dans les tissus cérébraux. L’aluminium est associé à plusieurs maladies. Mais le corps d’un adulte peut faire un excellent travail pour éliminer l’aluminium.

Bien que l’aluminium n’ait pas sa place, il est toujours présent dans beaucoup de nos médicaments, dans notre nourriture et même dans l’eau que nous buvons en raison de la contamination depuis la révolution industrielle. L’aluminium à l’intérieur du corps est un phénomène nouveau et encore peu étudié. Là encore, il existe un seuil, et l’aluminium injecté par les vaccins ne sort pas de l’organisme – il existe des preuves solides qu’il reste à l’intérieur du corps et finit par se retrouver dans des organes éloignés et finalement à l’intérieur du cerveau.

Une nouvelle étude publiée dans l’«International Journal of Environmental Research and Public Health» a montré que de nombreuses ordonnances populaires pour nourrissons sont contaminées par l’aluminium. Vous vous demandez peut-être quelle est la quantité d’aluminium, mais les auteurs tiennent à souligner qu’il n’y a pas de quantités d’aluminium sans danger dans le corps humain, et encore moins dans celui d’un nouveau-né. Cela étant dit, les quantités trouvées sont indiquées dans le résumé de l’étude :

«Des données historiques et récentes montrent que les préparations pour nourrissons disponibles sur le marché sont fortement contaminées par l’aluminium. L’origine de cette contamination reste à élucider, bien qu’elle puisse être importée par le biais des ingrédients, de l’emballage et de la transformation. Il existe des préparations pour nourrissons spécialisées pour répondre à des problèmes de santé, tels qu’un faible poids à la naissance, des allergies ou des intolérances et des problèmes médicaux, comme l’insuffisance rénale. La teneur en aluminium de ces préparations pour nourrissons sur ordonnance est mesurée ici pour la première fois. Nous avons obtenu 24 préparations pour nourrissons sur ordonnance dans une clinique pédiatrique et avons mesuré leur teneur totale en aluminium par spectrométrie d’absorption atomique dans un four au graphite chauffé transversalement, après une digestion acide/peroxyde assistée par micro-ondes. La teneur en aluminium des préparations prêtes à boire variait de 49,9 (33,7) à 1956,3 (111,0) μg/L. Les produits les plus fortement contaminés étaient ceux conçus comme suppléments nutritionnels pour les nourrissons qui luttent pour prendre du poids. La teneur en aluminium des préparations en poudre variait de 0,27 (0,04) à 3,27 (0,19) μg/g. Les produits les plus fortement contaminés étaient généralement ceux destinés à traiter les allergies et les intolérances. Les préparations pour nourrissons sur ordonnance sont contaminées par l’aluminium.»

 

Un autre point très important soulevé d’emblée par les auteurs :

«L’exposition humaine à l’aluminium est un grave problème de santé. L’exposition des nourrissons à l’aluminium est, à juste titre, un problème en pleine expansion. Bien que l’exposition des nourrissons à l’aluminium continue d’être documentée, ses conséquences, immédiates et futures, n’ont reçu que peu d’attention et des recherches sont nécessaires pour comprendre la disponibilité biologique de l’aluminium par le biais de l’alimentation au lait maternisé. Par exemple, la quantité d’aluminium absorbée par l’intestin du nouveau-né et son devenir ultérieur, y compris l’excrétion.
Il y a déjà trop d’aluminium dans les préparations pour nourrissons et nous avons ici mesuré sa teneur dans un grand nombre de préparations sur ordonnance, des produits qui sont donnés aux nourrissons vulnérables au cours de leurs premiers mois de vie. Beaucoup de ces produits sont fortement contaminés par l’aluminium.»

 

Quant aux préparations spécifiques pour nourrissons, vous pouvez vous référer à l’étude. Les chercheurs ont obtenu 24 préparations pour nourrissons sur ordonnance via la clinique pédiatrique de l’hôpital Russells Hall à Dudley, au Royaume-Uni. Les produits prêts à boire et en poudre étaient des échantillons nouveaux, prêts à être utilisés et non ouverts. Ces formules sont destinées aux bébés présentant une sorte de retard de croissance, comme les prématurés ou les nourrissons qui ont une faible prise de poids. Il y avait également des préparations en poudre pour les allergies et les intolérances et des préparations en poudre avec des acides aminés supplémentaires.

Les auteurs ont contacté chaque fabricant et ont indiqué qu’ils nient savoir qu’il y avait de l’aluminium dans leurs produits, ce qui signifie que leur source reste un mystère. Les auteurs émettent des hypothèses sur les différentes façons dont l’aluminium pourrait entrer dans les formules.

 

Dans leur conclusion, les auteurs soulignent ce point :
Dans la mesure du possible, l’alimentation au sein devrait être privilégiée, car la teneur en aluminium du lait maternel est invariablement d’un ordre de grandeur inférieur à celle des aliments pour nourrissons. Lorsque les préparations pour nourrissons sont la seule source d’alimentation pour de nombreux nourrissons au cours de leurs premières semaines et de leurs premiers mois de vie, l’aluminium ingéré dans les aliments pour nourrissons sera le principal facteur contribuant à leur charge corporelle en aluminium. La dernière chose que les nourrissons vulnérables ont besoin c’est de se nourrir d’aluminium dans leur alimentation.

 

Il est inquiétant de penser à ce que font ces entreprises. Encore une fois, l’aluminium ne devrait pas avoir sa place dans notre société, il aurait dû rester bien en dessous de notre surface en tant que partie de la croûte terrestre pour une raison. Ce n’est que lorsque les humains ont commencé à l’extraire et à l’utiliser pour un certain nombre de choses, de manière irresponsable, que nous avons commencé à voir les implications sanitaires qui sont encore largement ignorées par la communauté médicale.

 

Source : https://www.collective-evolution.com/2020/03/13/multiple-prescription-formulas-found-to-be-heavily-contaminated-with-aluminum/ et  https://www.researchgate.net/publication/331711250_Prescription_Infant_Formulas_Are_Contaminated_with_Aluminium

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 034 autres abonnés

Partager l'article :

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.