Pendant que les médias font diversion avec les «attentats», le Sénat retire la possibilité de refuser Linky

11

Note Exoportail : Pendant que les mèrdias agitent le chiffon rouge avec les fausses prises d’otages / attentats, nos traîtres de politiciens ( Poly Menteurs ) s’empressent de desservir le peuple coup sur coup en profitant de cette diversion : Consentement : les relations sexuelles avec un mineur ne seront pas automatiquement un viol / La loi instaurant un «secret des affaires» (Anti Lanceurs d’alertes) passe en toute discrétion à l’Assemblée et maintenant une attaque contre la possibilité de refuser le Linky. On peut aussi noter que cela sert de diversion à beaucoup d’actualités importantes et gênantes pour le système (la Cabale) : Financement libyen de la campagne de 2007 : Nicolas Sarkozy placé en garde à vue puis mis en examen / 90% de la Ghouta orientale libéréUn avis juridique conclu que la France est complice de crimes de guerre au Yémen.  Il va falloir se mettre en colère, arrêter de se battre entre nous et cibler les bonnes personnes.


Le Sénat a finalement retiré deux amendements relatifs au projet de loi sur la protection des données. Ils auraient permis aux usagers le souhaitant de refuser l’installation des compteurs intelligents. Plusieurs communes continuent de s’opposer au déploiement de ces appareils sur leur territoire.

La grogne des anti-Linky ne risque pas de faiblir. Mercredi 21 mars, les sénateurs ont rejeté deux amendements au projet de loi sur le Règlement général de la protection des données personnelles. Proposés par la sénatrice de Gironde Florence Lassarade, ils prévoyaient de donner la possibilité aux usagers de refuser l’installation des compteurs Linky d’Enedis, ex ERDF. Dans la région de la parlementaire, en Nouvelle-Aquitaine, plusieurs communes, parmi lesquelles Marmande, Bayonne ou encore Saint-Macaire, continuent de demander que les habitants puissent refuser l’installation des fameux compteurs s’ils le souhaitent.

Une question de liberté individuelle :

Pour Florence Lassarade, «on ne peut pas installer de manière autoritaire les compteurs chez des personnes qui ne le désirent pas». À l’heure où le débat sur la protection des données personnelles est plus que jamais d’actualité, «il faut être attentif», prévient la parlementaire. «Ces compteurs permettront une analyse fine de vos habitudes énergétiques. Il faut donner la possibilité aux gens de s’y opposer, c’est une question de liberté individuelle», explique-t-elle. «Je suis pour l’apaisement, les usagers doivent être considérés, après tout, ce sont eux qui payent», conclut l’élue. Le financement du déploiement des appareils est notamment l’un des points qui cristallisent la grogne. Pourtant, si un compteur coûte 130 euros, pose comprise, ce coût est supporté par Enedis, qui en retour ne répercute pas cette somme sur les factures mais rentabilisera cet investissement sur 20 ans. En revanche, les économies réalisées par Enedis ne viendront pas, à terme, diminuer la facture des consommateurs.

(Note Exoportail : Ce qui est faux car les 130 euros sont bien financés par les usagers comme l’explique la cour des comptes dans le lien juste en dessous)

Pour rappel, en février dernier, le rapport annuel de la Cour des Comptes avait souligné plusieurs inconvénients dans l’installation des nouveaux compteurs. Le document évoquait entre autres un «dispositif coûteux pour le consommateur mais avantageux pour Enedis». Le 8 mars dernier, l’association de consommateurs UFC-Que Choisir a lancé une pétition pour dénoncer le financement des appareils, entièrement aux frais des usagers. Aussi, jointe par le Figaro, la commune de Bayonne a indiqué qu’à la suite d’une lettre du maire Jean-René Etchegaray compilant les refus d’installation de près de 401 bayonnais, «Enedis s’est engagée à ne pas poser les compteurs chez [ces] habitants».

Sourcehttp://www.lefigaro.fr/conso/2018/03/21/20010-20180321ARTFIG00002-linky-le-senat-etudie-la-possibilite-de-refuser-l-installation-des-nouveaux-compteurs.php

Ajout du 26 Mars : 

Le compteur Linky fait hélas son premier mort

Ajouts du 27 Mars :

Vous pouvez télécharger ces images, les imprimer et les coller sur vos compteurs. En effet certaines articles de lois protègent vos refus et ces textes sont supérieurs aux pseudo-contrats Enedis :

Plus d’informations sur les textes de lois utilisables ici : Les articles de loi et les textes opposables à la pose du compteur Linky

Merci à Juggernaut pour les informations.


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Merci.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 2 619 autres abonnés

11 Commentaires

  1. Bonsoir je te met cette article ici je ne sais pas si je pourrais continuer au mois d’avril de t’envoyer des sources je suis en mode expulsion pour très bientôt je suis en Alsace et en Alsace le système se fou royalement des pauvres et je leur est bien fait comprendre à ces pantins du système que je crache sur leur système maçonnique luciferien du coup ils m’ont rayé de leur ville ils ont supprimé tout dossier me concernant comme si j’existais pas. http://coyoteprime-runningcauseicantfly.blogspot.com/2018/03/china-launches-massive-military-drills.html?m=1

  2. Refus légal du compteur Linky
    Article L341-4 du code de l’Energie
    Article 6-3 du Code Général des Ventes
    Pose forcée= infraction
    Article L226-4, 432-8 du Code Pénal
    Article 544 du Code Civil

  3. Si cela t’intéresse, je pourrais te faire passer une photo récupérée sur le net, qui sert de récap des textes de Loi . Éventuellement, les lecteurs intéressés peuvent ensuite l’imprimer chez eux et coller ça à l’intérieur de leur coffret de compteur bleu.

  4. « les sénateurs ont rejeté deux amendements  »
    C’est inexact ! Les amendements en question ont été retirés, c’est à dire qu’il n’y a même pas eu de vote.
    Reste la question de ce retrait : Sur ordre de qui ?

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.