Monsanto : Le Vietnam interdit le glyphosate

0
Le Vietnam part en guerre contre la firme américaine Monsanto, devenue propriété du géant de l’agrochimie allemand Bayer. Invoquant la « toxicité » des produits contenant du glyphosate et leur impact sur l’environnement et la santé, le ministère de l’agriculture et du développement rural vietnamien a annoncé, mercredi 10 avril, le retrait du pesticide de la liste de produits autorisés dans le pays.

 

Le 27 mars, le pays avait déjà fait savoir qu’il interdisait l’importation de tout herbicide contenant du glyphosate. Une décision prise à la suite de la condamnation par un juge californien, le 18 mars, de Monsanto, dont l’herbicide Roundup avait été un « facteur substantiel » dans le déclenchement du cancer d’Edwin Hardeman. Ce septuagénaire californien attribue en effet son lymphome non hodgkinien (LNH) à l’utilisation régulière sur sa propriété et pendant près de trente ans du célèbre désherbant.

C’était la deuxième condamnation du genre après celle d’août 2018 qui avait condamné la firme agrochimique à verser 289 millions de dollars (253 millions d’euros) à Dewayne Johnson, un jardinier également atteint d’un LNH. « Dès que nous avons entendu ce second verdict selon lequel le glyphosate est lié au cancer, nous avons publié un document interdisant l’importation de nouveaux herbicides contenant l’ingrédient actif », a expliqué Hoang Trung, le chef du département de la protection des végétaux, rattaché au ministère de l’agriculture et du développement rural, cité par Bastamag. Le glyphosate était autorisé dans le pays depuis 1994, et quelque 104 produits en contenant sont commercialisés dans le pays, selon l’institut.

Ce n’est pas la première fois que le Vietnam s’oppose aussi frontalement à Monsanto. Depuis plusieurs années, le pays a engagé une bataille judiciaire afin que le géant de l’agrochimie indemnise les victimes de l’agent Orange, un défoliant toxique ultra-puissant et très nocif commercialisé par le groupe américain, employé par l’armée américaine de 1961 à 1971, pendant la guerre du Vietnam. Selon l’association vietnamienne des victimes de l’« agent orange », plus de trois millions de Vietnamiens sont encore affectés aujourd’hui par les conséquences de ce produit chimique.

Depuis août, l’action Bayer a perdu plus d’un tiers de sa valeur, faisant chuter la capitalisation boursière du groupe d’environ 30 milliards d’euros. Le 11 avril, son président du directoire a d’ailleurs reconnu que le groupe chimique allemand était confronté à de grandes difficultés en raison de la multitude de poursuites judiciaires engagées contre Monsanto.

Source : https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/04/11/le-vietnam-interdit-le-glyphosate-au-grand-dam-des-etats-unis_5448992_3244.html


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 6 110 autres abonnés

Partager l'article :

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.