Monsanto condamné par la justice à payer 289 millions de dollars à une victime du Roundup (Glyphosate)

2

Dans une victoire historique pour le plaignant Dwayne Johnson, un jury de San Francisco vient de déclarer le géant de l’agrochimie et semencier Monsanto (Monsatan ?) coupable d’avoir omis d’avertir adéquatement que ses produits Roundup et Ranger peuvent causer le cancer lorsqu’ils sont utilisés d’une manière raisonnable et prévisible.

( Mise à jour du 14 Août 2018 en fin d’article )

De 2012 à 2015, Johnson a été gardien de terrain pour le district scolaire unifié de Benicia en Californie, où il a régulièrement appliqué l’herbicide Roundup de Monsanto sur la propriété. En 2014, il a reçu un diagnostic de lymphome non hodgkinien (LNH) et a affirmé que Monsanto avait sciemment caché les effets cancérigènes du produit aux consommateurs.

Dwayne Johnson
«Johnson a dit qu’il a pris des soins méticuleux au travail, en suivant les instructions de l’étiquette du produit et en portant des vêtements de protection pendant la pulvérisation d’herbicide. Il n’y a rien sur les étiquettes de Roundup ou de RangerPro avertissant d’un risque de cancer, Monsanto a fait passer le profit avant la santé des gens. Johnson a été trempé à deux reprises avec RangerPro lors d’un mauvais fonctionnement de l’équipement de pulvérisation. L’avocat Brent Wisner a fait valoir devant le tribunal que les produits chimiques contenus dans le mélange permettaient au glyphosate de pénétrer dans la combinaison protectrice de Johnson et de tremper sa peau, causant ou aggravant le cancer». Source

En mai 2018, «The Guardian» a fait un rapport sur l’affaire, notant :

«Les poursuites judiciaires contestent la position de Monsanto selon laquelle ses herbicides sont sûrs et confirment que l’entreprise est au courant des dangers et les a cachés aux régulateurs et au public. Les parties citent un assortiment d’études de recherche indiquant que l’ingrédient actif des herbicides de Monsanto, un produit chimique appelé glyphosate, peut mener au LNH et à d’autres maladies. Ils citent également des recherches montrant que les formulations de glyphosate dans ses produits finaux commerciaux sont plus toxiques que le glyphosate seul. Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé le glyphosate comme cancérogène humain probable en 2015.
…Il était en bonne santé et actif avant d’obtenir le diagnostic de cancer en août 2014. Dans une déposition de janvier, le médecin traitant de Johnson a témoigné que plus de 80 % de son corps était couvert de lésions et qu’il ne lui restait probablement que quelques mois à vivre.»

Le 10 août 2018, le jury de San Francisco a accordé à Johnson 289,2 millions de dollars en dommages économiques et non économiques, ce qui est une décision historique pour des milliers d’autres qui poursuivent Monsanto pour les mêmes raisons. Comme l’a rapporté la journaliste Catherine Frompovich :

Le personnel des relations avec les médias du cabinet d’avocats Baum, Hedlund, Aristei & Goldman, PC m’a envoyé par courriel à 18h20 le vendredi 10 août, le verdict rendu par le jury lors du procès de 8 semaines, selon lequel  » le jury a conclu à l’unanimité que le tueur de mauvaises herbes au glyphosate de Monsanto a fait que M. Johnson a développé la LNH et que Monsanto n’a pas mis en garde contre ce grave danger pour la santé. Il est important de noter que le jury a également conclu que Monsanto a agi avec malice, oppression ou fraude et devrait être puni pour sa conduite« .

L’affaire a révélé un certain nombre de documents internes de Monsanto qui démontrent que la société était consciente de l’insuffisance des recherches sur le lien entre le glyphosate (Roundup) et le cancer, et qu’elle savait aussi que le lien était probablement prouvable. Comme l’a noté Frompovich, les avocats du cabinet d’avocats du plaignant, Baum, Hedlund, Aristei & Goldman, PC, ont été en mesure de prouver la malice intentionnelle dans cette affaire :

«Beaucoup de ces documents confidentiels de Monsanto ont été descellés pour la première fois», a déclaré David Dickens, co-avocat principal. «Ils montrent que Monsanto savait que ses essais étaient insuffisants et qu’il y avait un effet synergique lorsque le glyphosate est combiné avec des surfactants qui aident le glyphosate à pénétrer à la fois les parois des cellules végétales et animales.»

Cette affaire s’avérera certainement influente à l’avenir, car un plus grand nombre de plaignants poursuivent Monsanto pour avoir dissimulé le fait que leurs produits tuent des gens.

La lecture du verdict par le juge ainsi que la réaction de Johnson peuvent être vues ci-dessous :

Vidéo en anglais : 

Mise à jour :

Le cours de Bayer dégringole ce lundi 13 août 2018 à la bourse allemande après la condamnation de sa filiale Monsanto dans l’affaire du pesticide appelé «glyphosate».

Aux Etats-Unis, Monsanto, filiale du groupe allemand Bayer, a été condamné vendredi 10 août 2018 à verser 289 millions de dollars, soit 253 millions d’euros, à un jardinier, estimant que son désherbant Roundup, qui contient du glyphosate, était à l’origine du cancer que ce dernier a développé.

L’action Bayer a perdu jusqu’à 14%, à 80,37%, un niveau auquel elle n’était pas tombée depuis 2013, a précisé Reuters, ajoutant que l’entreprise a ainsi perdu plus de 12 milliards d’euros de capitalisation boursière.

Ce matin, le titre a plongé de plus de 11% à la bourse allemande. Vers 10h15, heure française, le titre était en baisse de 11,13%, à 82,97 euros, son plus bas de près de deux ans, indiquait Reuters.

Il s’agissait par ailleurs du plus fort recul de l’indice européen Stoxx 600.

Dans un communiqué, Monsanto a déclaré qu’elle allait faire appel de la décision.
Près de 5000 procédures similaires concernant le glyphosate sont actuellement à l’examen aux Etats-Unis. Cette substance est utilisée par les agriculteurs depuis plus de quarante ans et représente 25% du marché mondial des herbicides.

Source de la mise à jour : http://www.businessinsider.fr/bayer-bourse-monsanto-proces-glyphosate-13-aout-2018

Source : https://www.wakingtimes.com/2018/08/10/monsanto-was-just-fined-289-million-by-san-francisco-jury-for-failing-to-warn-of-known-cancer-risk/

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Merci.

Nouveau : Vous avez la possibilité de soutenir ExoPortail avec le nouvel Outil français «UTIP» qui offre plusieurs options dont une qui permet d’'aider FINANCIÈREMENT SANS DONNER DE L'ARGENT mais seulement avec 30 secondes de votre temps une ou plusieurs fois par jour sans créer de compte, d'avance merci beaucoup pour votre soutien (le lien en cliquant sur l'image)  ===►

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 681 autres abonnés

2 Commentaires

  1. Monsanto est mort … vive Bayer qui l’a racheté. 289M de $ pour ce pauvre homme en phase terminale de cancer : et puis ? Vivra-t-il plus longtemps avec cet argent ?
    Tout est calculé de manière odieusement publicitaire pour que Monsanto quitte la scène médiatique avec un « beau geste » en en profitant pour vider les fonds de ses tiroirs d’argent sale. Bayer qui est aussi propriétaire de Basf (ex IG Farben lequel fabriquait le Zyklon B des « douches » des camps de. concentration)……
    Une bande de pourritures de haut vol qui ne veulent que notre argent et notre mort après de longues souffrances, francs-maçons lucifériens oblige….
    http://alalumieredunouveaumonde.blogspot.com/2018/08/serge-abad-gallardo-ex-franc-macon.html

    • C’est une possibilité, sauf qu’ici le produit Roundup ( glyphosate ) est directement visé ce n’est pas juste l’image de la société. Bon maintenant il faut voir les suites de tout ça et est-ce que ce produit ( et d’autres ? ) seront retiré de la vente dans un futur proche, ou pas …

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.