Lors d’un vote historique, l’ONU a enfin reconnu la valeur médicinale du cannabis

0
Les Nations unies ont enfin reconnu la valeur médicinale du cannabis, en votant mercredi pour retirer cette plante de la liste des drogues dangereuses et en ouvrant la voie à la recherche et à l’utilisation médicale à grande échelle de la marijuana et des médicaments à base de cette plante.

 

Les experts saluent cette décision comme un pas important vers la normalisation du cannabis en médecine. Depuis des milliers d’années, la plante est utilisée à des fins thérapeutiques dans le monde entier, depuis l’Égypte et la Grèce antiques jusqu’à la médecine chinoise au XVe siècle avant J.-C.

Ces dernières années, un consensus croissant s’est également dégagé concernant le potentiel du cannabis dans le traitement des symptômes de divers troubles et maladies, notamment le cancer, le sida, le glaucome, la sclérose en plaques

La Commission des Nations unies sur les stupéfiants a voté par 27 voix contre 25 le retrait du cannabis du tableau IV de la Convention unique des Nations unies sur les stupéfiants de 1961. Ce vote est intervenu après que des experts de l’Organisation mondiale de la santé aient recommandé le retrait de cette plante de la liste, où le cannabis figurait aux côtés d’opioïdes mortels et entraînant une forte dépendance comme l’héroïne.

Bien que la plante reste une drogue interdite pour un usage non médical et récréatif en vertu de la législation des Nations unies, les défenseurs de la plante ont salué le vote comme susceptible de stimuler les efforts visant à légaliser la plante et à valider la recherche médicale sur la plante.

«C’est une bonne nouvelle pour les millions de personnes qui utilisent le cannabis à des fins thérapeutiques, et cela reflète la réalité du marché croissant des médicaments à base de cannabis», a déclaré un communiqué de presse d’un groupe de défenseurs de la réforme des drogues.

Dirk Heitepriem, vice-président de la société canadienne Canopy Growth, a déclaré au New York Times que le vote était un «grand pas en avant», ajoutant :

«Nous espérons que cela permettra à davantage de pays de créer des cadres qui permettront aux patients dans le besoin d’avoir accès à un traitement».

Cette décision a également eu pour effet de stimuler les stocks de cannabis à usage médical, comme c’est le cas pour des entreprises comme Canopy.

Ces dernières années, la demande de produits de marijuana à usage médical a explosé, les consommateurs réclamant à cor et à cri des produits contenant des dérivés du cannabis comme le cannabidiol ou le CBD, un composé non toxique. Les analystes du marché estiment que rien qu’aux États-Unis, l’industrie de la CBD pourrait valoir 16 milliards de dollars d’ici 2025.

Alors que les hommes d’affaires du marché légal du cannabis se réjouissent de cette décision, certains défenseurs continuent de critiquer le fait que le vote ne fait pas grand-chose pour remédier aux dommages collatéraux causés par des décennies de guerre contre la drogue, qui a été ponctuée par le colonialisme et le racisme, et qui a eu un impact disproportionné sur les communautés noires et indigènes du monde entier.

«La décision initiale [en 1961] d’interdire le cannabis manquait de fondement scientifique et était enracinée dans les préjugés coloniaux et le racisme», a déclaré Anna Fordham, directrice exécutive du Consortium international pour la politique des drogues.

Elle a ajouté que la position initiale des Nations unies sur le cannabis «ne tenait pas compte des droits et des traditions des communautés qui cultivent et utilisent le cannabis à des fins médicales, thérapeutiques, religieuses et culturelles depuis des siècles, et a conduit à la criminalisation et à l’incarcération de millions de personnes dans le monde entier».

Pour rappel : Le cannabis à la rescousse? De nouvelles recherches suggèrent que l’huile de la CDB pourrait protéger contre les dommages causés aux poumons par le Covid-19 : https://exoportail.com/le-cannabis-a-la-rescousse-de-nouvelles-recherches-suggerent-que-lhuile-de-la-cdb-pourrait-proteger-contre-les-dommages-causes-aux-poumons-par-le-covid-19/

 

 

Source : https://themindunleashed.com/2020/12/united-nations-officially-recognizes-cannabis-as-medicine-in-historic-vote.htmlhttps://idpc.net/media/press-releases/2020/12/un-green-lights-medicinal-cannabis-but-fails-to-challenge-colonial-legacy-of-its-prohibition

Traduction : ExoPortail


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter ainsi qu’à partager l’article sur vos pages / groupes Facebook, cela aide énormément à l’information. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don Paypal ou par Tipeee. Merci beaucoup.

N'hésitez pas à nous rejoindre sur notre canal ExoPortail sur Télégram pour contourner la censure ! :

 

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 3 999 autres abonnés

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.