L’objectif des frappes en Syrie était d’empêcher l’enquête des inspecteurs de l’OIAC à Douma, selon Moscou

11

Moscou dénonce une opération aérienne destinée à empêcher le travail des inspecteurs de l’OIAC en Syrie. La frappe a été lancée seulement quelques heures avant le commencement de l’enquête des inspecteurs de l’OIAC à Douma.

Les États-Unis et leurs alliés avaient pour but de saper le travail des inspecteurs de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques dans le secteur de la ville syrienne de Douma, selon le ministère russe de la Défense.

Dans un communiqué officiel diffusé par le ministère russe de la Défense, Moscou a qualifié l’attaque des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France contre la Syrie d’«action d’intimidation» qui a été menée sous prétexte de la survenue présumée d’une attaque chimique dans une banlieue de Damas, dans la ville de Douma, le 7 avril.

«Les frappes ont été effectuées au moment où les inspecteurs de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) devaient se rendre à Douma afin d’établir la vérité [sur la prétendue attaque chimique, ndlr]. Nous avons toute les raisons de penser que le but de l’attaque contre la République arabe syrienne était de perturber le travail des inspecteurs de l’OIAC», a-t-on indiqué au sein du ministère russe.

Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont ignoré les preuves fournies par les parties russe et syrienne qui attestent d’une «mise en scène cynique et délibérée», indique par ailleurs le communiqué du ministère russe de la Défense.

D’après la Défense russe, les États-Unis et leurs alliés ont effectué ces frappes pour que les terroristes puissent reprendre leur souffle, reformer leurs rangs et prolonger l’effusion du sang.

«L’agression a été lancée alors que les troupes syriennes continuent avec succès de mener leur offensive contre Daech*, contre le Front al-Nosra* et contre d’autres organisations terroristes. Considérant cette situation, les États-Unis et leurs alliés veulent donner aux radicaux et aux extrémistes la possibilité de reprendre leur souffle, de reformer leurs rangs, de prolonger l’effusion du sang sur le sol syrien et compliquer le règlement politique», selon le communiqué de la Défense russe.

Macron refuse de fournir à Poutine les détails de l’attaque chimique présumée à Douma :

Emmanuel Macron a refusé de fournir à Vladimir Poutine les informations qu’il détient sur l’attaque chimique présumée à Douma, ville de la banlieue est de Damas, a déclaré le chef de la Diplomatie russe lors de la 26e assemblée du Conseil pour la politique de sécurité et de défense de la Fédération de Russie.

Le Chef de la diplomatie russe a, par ailleurs, fait savoir que Vladimir Poutine avait proposé à son homologue français d’envoyer des experts français à Douma, mais, finalement, aucun représentant de la partie française n’a contacté le ministère russe de la Défense:

«Au cours de la conversation [téléphonique d’hier entre Macron et Poutine, ndlr], notre Président s’est référé aux affirmations publiques du chef de l’Etat français sur l’existence de ces faits et lui a demandé de les lui communiquer parce que si c’était vrai, nous aurions été les premiers à vouloir mettre fin à une activité illégale de recours aux armes chimiques», a expliqué Sergueï Lavrov.

«Leur réponse est identique: nous ne pouvons pas fournir ces données parce que c’est un secret et, en plus, ce n’est pas notre secret», a déclaré Sergueï Lavrov.

Le ministre russe des Affaires étrangères a également fait savoir que, trois jours avant l’attaque, un représentant des États-Unis s’était adressé à la Russie concernant l’envoi d’experts en armes chimiques en Syrie mais qu’il n’avait pas donné suite.

«Il s’agit de savoir comment nos partenaires occidentaux expliquent leurs actions totalement illicites et inacceptables. Et le Président américain, et la Première ministre britannique, et le Président français ont déclaré avoir connaissance de faits irréfutables sur le recours aux armes chimiques à Douma, premièrement, et, deuxièmement, sur ce que ce n’était personne d’autre que Bachar al-Assad qui avait donné l’ordre d’en faire usage», a déclaré Sergueï Lavrov.

Et de conclure:

«Concernant la ville syrienne de Douma, il y a des faits irréfutables », nous dit-on pour justifier les frappes effectuées. A part des mentions dans des médias, sur des réseaux sociaux et une vidéo, bien ridicule selon les spécialistes, il n’y a rien d’autre», a conclu Sergueï Lavrov.

 

Article construit par ExoPortail avec les deux sources suivantes : https://francais.rt.com/international/49823-objectif-frappes-syrie-etait-dempecher-la-tenue-enquete-douma-selon-moscou et https://fr.sputniknews.com/international/201804141035945868-syrie-moscou-oaic/


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Merci.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 2 620 autres abonnés

11 Commentaires

  1. Difficile de faire la part des choses, car tout cela est du point de vue des Russes.
    Personnellement je n’accorde aucun crédit a Sputnik.news car grand pourvoyeur de fakes, mais bon chacun voit.
    A mon humble avis Macron ne peut pas donner les sources de ses preuves car forcément cela relève des renseignements secrets Français et Moscou sait bien que cela doit rester secret. On n’a jamais vu un président dévoiler ses techniques d’espionnage ou révéler une infiltration à un autre président étranger…c’est débile!
    Quoiqu’il en soit, des innocents ont encore été gazés et puisque la Russie a toujours utilisé son véto contre les différentes résolutions de L’ONU contre le régime de Bachar El Assad et a également toujours minimiser les responsabilités voire déresponsabilisé ce régime et bien on peut s’attendre à ce que leur ami Bachar continue de gazer. Par le passé c’était quand même sa façon de stopper toute contestation à son encontre et peu lui importait si des enfants en faisaient les frais.

    • Bonjour.
      Personnellement les fakes news sont plutôt du coté des médias lèche bottes de macron.

      Ensuite on ne demande de fournir les « techniques d’espionnages » mais les preuves en question, pourtant c’est un refus net que ce soit du coté français ET américain, la même attitude que les anglais ont avec l’affaire Skripal en ce qui concerne les preuves !

      et pour finir il n’y a que très peu de chance qu’il y ait eu d’emplois d’armes chimiques par le gouvernement syrien car :

      • Le témoignage de médecins ayant été au contact des soit disant « gazés » vont dans ce sens.
      • Aucune logique militaire à faire cela alors qu’ils ont réussi à reprendre la ghouta orientale et sont surveillé par la communauté internationale
      • Les armes chimiques syriens on été démantelés par la russie et les usa en 2013.
      • Je pense aussi que les fake-news sont partout mais Sputnik fait surtout de la propagande, alors chacun voit!
        Quant aux preuves… si une preuve vient d’un infiltré par exemple,on ne peut pas dire au ministre Russe qu’un infiltré est dans l’entourage d’untel ou d’untel et qu’il a pris un audio ou une vidéo…ce serait très dangereux pour cet infiltré n’est ce pas?
        Donc une preuve audio ou vidéo ou quoi que ce soit, dévoile la technique. Je prends cet exemple simple car je suis persuadée qu’il doit s’agir d’autres techniques beaucoup plus perfectionnées et sophistiquées qu’un audio ou une vidéo.
        On en sait rien si le régime Syrien détient encore des armes chimiques ou pas.
        La logique militaire de la Syrie va dans le sens de Bashar : détruire toute résistance au régime.
        En 2013, plus de Sarin mais le chlore le remplace en 2015 car non interdit par la communauté internationale…qui se fiche du monde là!

        • C’est toi qui te fiche du monde. Tu ne réponds pas au non sens militaire que j’ai soulevé et aux arguments précédents. Quoiqu’il en soit libre à toi de t’aligner sur cette version fallacieuse.

    • Kimy, vous manquez d’information de terrain, il n’y a jamais eu d’attaque chimique de notre ami (ennemis supposé) Bachar. On le sait depuis le début, les enquête n’ont jamais rien trouvé jusqu’à ce qu’on les fasse faire par des « pro-axe ».
      La syrie n’a pas les moyens techniques de faire ça (plus d’arme chimique) et personne ne peut lui fournir ses moyens. A noter d’ailleurs que les états Unis fabriquent des armes chimique et bactériologique sur leur bases militaires partout dans le monde. Si un pays a les moyen de faire cela c’est bien eux.
      De plus le gouvernement Syrien est soutenu a un point à peine imaginable dans notre pays. Même les opposants politiques ont mis en veille leurs différent pour sortir la Syrie de ce désastre organisé par l’axe. Bachar n’a donc aucune raison de faire cela car il n’a pas de contestation a combattre.
      Enfin, peu le savent mais Bachar a eu une éducation anglo-saxonne de médecin. C’est un pacifiste, humaniste, Alaouite (branche du chiisme) minoritaire et tolérante. Tout ceci n’est pas compatible avec la propagande occidentale qui a créer de toute pièce une image et une réputation d’un homme sur des mensonges répété à l’infini.
      Votre vision est normale dans notre monde de désinformation mais votre intérêt est de creuser votre compréhension du « pourquoi » toute cette mise en scène. Sinon vous jouer sans le vouloir le jeu de l’oligarchie qui vous manipule sans pouvoir lutter.
      Ma devise : « Comprendre c’est déjà lutter, car pour lutter il faut connaitre ses ennemis »
      Amicalement

      • Désolée, mais dès 2009 votre ami a pris la décision de se procurer du sarin et cela en prévision d’un soulevement contre son régime. il l’a fait venir de Russie, d’allemagne et d’Arménie.
        Après ses gazages successifs de 2013, votre pacifique humaniste fut contraint de n’utiliser que le chlore car la communauté internationale commencait serieusement à lui mettre des batons dans les roues.
        Je ne sais pas moi mais lorsqu’on refuse une expertise de l’ONU après qu’un gazage au sarin ait lieu c’est qu’on ne souhaite pas être découvert et par la même accusé.
        Celui ou celle qui n’a rien a se reprocher se plie à l’expertise.
        Sans même le savoir (ou pas), vous êtes en train de jouer le jeu d’une toute nouvelle oligarchie, celle qui dans l’ombre rêve de détroner l’actuelle hégémonie qui dans l’ombre aussi, essaie de sauver les meubles et surtout sa peau.
        Humainement.

  2. Bonjour Jonathan,

    Tout à fait de ton avis, de plus Mr Poutine est un fin stratège et a le parfait contrôle de « SOI » étant un haut gradé en judo qui est la voie de la souplesse, ce n’est pas lui qui veut déclencher la 3 ieme guerre mondiale, car leurs technologies militaires sont supérieures aux E.U / G.B/France qui veulent nous faire croire l’inverse et c’est au pied du mur que l’on voit le maçon! !!
    Merci pour ces articles qui permettent de mieux appréhender la situation géopolitique du moment présent.

    De mon côté la voie s’ eclaircie suite aux infos que tu m’as communiqué, j’attends le verdict d’ici quelques jours.
    Bonne continuation, gratitude, , très bonne journée.
    Cordialement Bernard, à bientôt <3.

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.