L’ex-président du Kirghizistan arrêté pour corruption lors d’un raid spectaculaire

0

Après le premier échec d’une opération des forces spéciales pour arrêter l’ex-président du Kirghizstan Almazbek Atambaïev, accusé de corruption, les autorités ont annoncé, jeudi, son interpellation, faisant craindre un embrasement dans le pays.

 

Au Kirghizstan, les autorités ont annoncé, jeudi 9 août, avoir arrêté l’ex-président Almazbek Atambaïev, au deuxième jour d’un assaut des forces spéciales marqué par des violences qui font craindre un embrasement dans ce pays d’Asie centrale déjà secoué par deux révolutions en 2005 et 2010.

l’ex-président Almazbek Atambaïev

Un premier raid avait tourné à la bataille rangée et fait un mort et des dizaines de blessés, mercredi soir. Le lendemain après-midi, les forces de sécurité sont revenues en nombre à la résidence d’Almazbek Atambaïev, dans le village de Koï-Tach, près de la capitale Bichkek, accueillies une nouvelle fois par des centaines de partisans de l’ancien chef d’État.

 

L’ancien président accusé de coruption :

Accusé de corruption et en conflit avec son successeur, l’ancien président a été interpellé lors d’une opération qui n’a, cette fois, pas fait de victime, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur. «M. Atambaïev sera livré aux autorités compétentes afin de poursuivre les enquêtes en cours», a précisé cette source. Dans la foulée, plusieurs centaines de manifestants se sont réunis jeudi soir sur la place centrale de Bichkek, près du palais présidentiel, théâtre des révolution de 2005 et 2010.

Selon un journaliste de l’AFP, certains ont lancé des pierres sur un véhicule de la police qui a fait usage de grenades assourdissantes. Le ministère de l’Intérieur a ensuite indiqué avoir dispersé «des partisans du président Atambaïev ayant agressé des civils et des journalistes».

 

«Acquisition illégale de terres»

Président de 2011 à 2017, Almazbek Atambaïev a été inculpé fin juin pour corruption par la justice kirghize. Son immunité en tant qu’ancien président a été levée par les députés. L’ancien chef de l’État est soupçonné d’«acquisition illégale de terres» et d’avoir fait libérer un membre d’un clan mafieux, accusations qu’il dénonce comme une manœuvre politique du nouveau président, son rival Sooronbaï Jeenbekov.

À la fin de son mandat, Almazbek Atambaïev avait réussi au prix de manœuvres politiques à imposer la candidature de Sooronbaï Jeenbekov, qui était alors son poulain, mais les relations se sont rapidement dégradées entre les deux hommes. Leur conflit personnel fait désormais craindre de graves troubles dans cette ex-république soviétique d’Asie centrale en proie à de fréquentes tensions ethniques.

Source : https://www.france24.com/fr/20190809-kirghizstan-ancien-president-arrestation-assaut-forces-ordre-almazbek-atambaiev


Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous sentez guidé, soutenir le site par un don ou par Tipeee. Merci beaucoup.

S'abonner à la Newsletter ExoPortail

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Rejoignez les 2 026 autres abonnés

Partager l'article :

Donnez votre Avis :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.